N'oubliez pas d'adhérer à la Royal Association Cliquez ici... ...

fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Pour parler de ces charmants monos, choix de la couleur, du sélecteur, essais, avis, tout tout tout, mais on laissera la partie mécanique au garage.
Avatar du membre

Marco
Membre RA 2020
Messages : 7578
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar Marco » 14 mars 2020, 02:10

Et à emmener sur des routes de balades, c'est vachement bien aussi, une Bonnie... avec du gras qui vient du bas du moteur dans les relances, hummmm !
Là, une T-120 de 1961 :
T1204.jpg
T1204.jpg (146.69 Kio) Vu 367 fois


Et là, mon ex T-140 de 1977 :
T140-MB-action.jpg
T140-MB-action.jpg (138.58 Kio) Vu 367 fois
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨

Avatar du membre

eglishadow
Membre RA 2020
Messages : 1400
Enregistré le : 23 août 2019, 19:28
Votre moto : Continental GT (CGT)
Modèle de votre autre moto : une vieillerie qui fonctionne pas trop mal
Prénom : Dom
Localisation : Auvergne

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar eglishadow » 14 mars 2020, 09:10

Marco a écrit :Et à emmener sur des routes de balades, c'est vachement bien aussi, une Bonnie... avec du gras qui vient du bas du moteur dans les relances, hummmm !
Là, une T-120 de 1961 :
T1204.jpg

Et là, mon ex T-140 de 1977 :
T140-MB-action.jpg


Salut Marco :)
et question fiabilité ça donne quoi ces jolies brêles ?
TIME IS NOT MONEY !

Avatar du membre

GEORGES87
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 270
Enregistré le : 18 mai 2017, 13:18
Votre moto : Continental GT (CGT)
Modèle de votre autre moto : Triumph Bonneville
Localisation : 87

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar GEORGES87 » 14 mars 2020, 10:28

Bonjour,

J'ai la chance de posséder quelques motos sympathiques et recherchées aujourd’hui , car depuis 47 de permis j'ai gardé la plupart de mes motos.

Les motos de cœur sont une T120 R de 1968 la moto de mes 17 ans, une R69S la routière de l'époque, une Norton Commando ..........

Une Royal Enfield Continental GT qui est un petit jouet super sympa dans le Limousin, ou pour les petits voyages vers l'océan.

Mais pour moi le meilleur compromis en termes de sensations, de bruit, confort et de fiabilité c'est ça :

Image

Les puristes vont râler, mais tant pis. :)

Avatar du membre

Marco
Membre RA 2020
Messages : 7578
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar Marco » 14 mars 2020, 14:07

eglishadow a écrit :...Salut Marco :)
et question fiabilité ça donne quoi ces jolies brêles ?

Salut,
au moment de leur production, elles étaient fiables, suivant les exigences de cette époque. les Triumph 6T ou TR7 ont d'ailleurs été des motos choisies par les administrations, notamment les polices de plusieurs pays... et à cette époque, rares étaient les véhicules (motos et autos) qui dépassaient les 100 000 bornes sans grosses interventions.
Aujourd'hui, ça dépend de l'historique de chaque moto et de l'usage qu'on en fait. Une chose est sûre : un vertical-twin fonte-alu à longue course n'est pas conçu pour être mené à fond, faut enrouler. Si on tire dedans, ça ne dure pas longtemps.
Dans les années 50-60, une Triumph 650 d'une trentaine de chevaux parcourait 50 000 km sans qu'il soit nécéssaire d'ouvrir le moteur. Dans les années 70, une T-140 ou une TR7 750 cm3 passait la barre des 80 000 bornes et on en connait aujourd'hui qui en ont le double... mais celles-là sont souvent restées d'origine, avec le même propriétiare durant des années qui réalise l'entretien soigneusement, ni plus ni moins. Le pire, ce sont les motos maintes fois bricolées qui sont passées de main en main : on passe son temps à les déverminer sans jamais obtenir de résultat durable : tu ravaudes un côté, ça lâche d'un autre côté un peu plus tard. Tu y laisse du pognon, un peu par-ci, un peu par-là, jusqu'à t'en lasser et tu hésites toujours à partir loin avec.

La fiabilité, aujourd'hui, ce sont surtout le problème des allumages : pour celles en rupteur et condensateur, ça devient difficile de retrouver des refabrications de qualité (même problème avec mes 2CV) et en électronique, le problème vient des vibrations, des mauvaises masses, des faisceaux électriques fatigués. On peut avoir un moteur correctement refait et une moto qui tombe quand même en panne parce que l'allumage déconne de façon intempestive.
C'est ce que j'ai eu avec la T-140 : j'avais fait refaire la culasse (rectifs, soupapes et guides), elle avait un allumage électronique Boyer neuf en remplacement des rupteurs et de leur platine d'origine inexistants quand j'ai récupéré la moto, le faisceau avait été refait, le contacteur à clef remplacé par un neuf et malgré tout, il arrivait que le moteur s'arrête sans préavis sur une coupure d'allumage... En six ans d'usage, ça m'est arrivé trois fois sur des voies rapides, dont une fois en interfile sur le périph aux heures de pointe et j'ai eu du bol de pas me faire taper par les bagnoles autour de moi.
Là, j'en ai eu marre.

Quant à la T-120 de 1961 avec laquelle j'ai roulé calmement, environ 150 bornes à l'occasion d'un essai pour le hors-série "motos mythiques" de Moto-Magazine, elle était parfaitement restaurée et elle fonctionnait à merveille... sauf que durant l'essai, la sangle en métal qui maintient le dessus du réservoir a cassé (à cause des vibrations, c'était un problème récurrent sur ce modèle à cadre à double-berceau, trop rigide)... une partie du roulage s'est donc faite avec le réservoir qui ne tenait plus que posé sur ses supports inférieurs et qu'il fallait je tienne serré avec mes genoux. Ça ne m'a pas empêché de rouler ni de rentrer par la route, m'enfin c'est pas l'idéal non plus. J'ai appris plus tard que ce n'était pas la première fois que cette pièce cassait et même retapée, ça a re-cassée encore après.

Après quelques années à essayer des tas de motos anciennes plus ou moins restaurées, prêtées par des propriétaires plus ou moins doués, plus ou moins fortunés, j'ai quelques anecdotes sur des motos belles de loin mais loin d'être bien, voire limite dangereuses. Pour tout dire, j'ai rarement trouvé la perfection et des emmerdes, y'en a eu ! :mrgreen:

Heureusement, les propriétaires qui ont accepté de me prêter leurs trésors étaient tous des mecs sympas et il n'y a jamais eu de souci... si leurs motos étaient parfois branlantes, c'était tous des mecs fiables et je faisais en sorte de l'être aussi : mutuellement, c'était respect des engagements pris (lieux de rencontre, horaires de RV, prise en charge financière du propriétaire quand il nous accompagnait -essence, restau...), tout en verbal, avec une poignée de main en guise de contrat et pour ma part, respect du matériel prêté.

Voila voilà... :chapo:
Modifié en dernier par Marco le 14 mars 2020, 14:19, modifié 1 fois.
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨

Avatar du membre

yvesmetz
Membre RA 2020
Messages : 17741
Enregistré le : 06 juil. 2009, 22:40
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : citroën c15 diesel
Localisation : au bled .
Localisation : couloir des invasions...

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar yvesmetz » 14 mars 2020, 14:08

L'Harley a un bon caractère, en plus féroce quand il est "maté" par Erik Buell !
Idem pour sa position de conduite qui tue les lombaires et sacrées vite fait, ... sauf chez Buell .
Pis 110 CV au goût de taureau, ça, forcément, laisse loin derrière toutes les anglaises .
Mon ex 1200 X1 lightning je l'avais échangée contre une ex-bullet plus du flouze à un brocanteur propriétaire d'une Commando 850,.. qui fut emballé de suite par le souffle brut, net et précis de l'américaine ... Puis par le " a pas photo " évident pour moi aussi d'avant et après essai .
La Buell elle arrache plus fort, plus tôt, qu'une 900 Ducat, et de même façon une fois lancée .
Avec autant sous le capot de ces motos modernes il devient évident qu'elles soient très fiables si conduites proprement !
La ligue des motocyclistes indépendants,...c'te race !

Avatar du membre

yvesmetz
Membre RA 2020
Messages : 17741
Enregistré le : 06 juil. 2009, 22:40
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : citroën c15 diesel
Localisation : au bled .
Localisation : couloir des invasions...

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar yvesmetz » 14 mars 2020, 14:26

Pour tout dire, j'ai rarement trouvé la perfection et des emmerdes, y'en a eu ! :mrgreen:


Et puis, ne pas oublier, qu'à chaque changement de pétoires il faut se farcir une prise en main pas toujours simple surtout si on est perdu avec leurs commandes .
Je sais que lorsque j'eus l'honneur de conduire la Vincent du Jiv, ben je n'en menais pas large car paumé avec le sens de la sélection, si bien qu'à trop farfouiller le sélecteur, le ressort de rappel a rompu au moment de lui rendre sa machine !...Quel con (le ressort, le Yves) !
La Vincent sur remorque, pas cool !
La ligue des motocyclistes indépendants,...c'te race !

Avatar du membre

eglishadow
Membre RA 2020
Messages : 1400
Enregistré le : 23 août 2019, 19:28
Votre moto : Continental GT (CGT)
Modèle de votre autre moto : une vieillerie qui fonctionne pas trop mal
Prénom : Dom
Localisation : Auvergne

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar eglishadow » 14 mars 2020, 14:38

merci à vous deux pour les infos ! :)
le sens de la sélection de la Vincent ? comme les anglaises non ?
TIME IS NOT MONEY !


masbernat
en rodage
Messages : 152
Enregistré le : 20 nov. 2017, 16:05
Votre moto : Pas de moto
Modèle de votre autre moto : 3cylindres triumph(95)XS 650(75)
Localisation : occitanie46

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar masbernat » 14 mars 2020, 15:33

En relisant les "voyages de Jupiter" on s'aperçoit qu'une T100 était assez fiable.

Avatar du membre

yvesmetz
Membre RA 2020
Messages : 17741
Enregistré le : 06 juil. 2009, 22:40
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : citroën c15 diesel
Localisation : au bled .
Localisation : couloir des invasions...

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar yvesmetz » 14 mars 2020, 15:34

le sens de la sélection de la Vincent ? comme les anglaises non ?


C'est comment à l'anglaise,........ à l'italienne, etc,... ?

Première en haut, première en bas ? .. Je possède encore les deux façons qui ne sont que des habitudes dès lors que j'alterne en permanence .
La seule moto que je n'ai jamais réussie à rouler suite à réparation ( tu parles, son carbu) c'est la 750 WLA des ricains ....5 mètres avec, abandon de suite . :hein:
La ligue des motocyclistes indépendants,...c'te race !

Avatar du membre

eglishadow
Membre RA 2020
Messages : 1400
Enregistré le : 23 août 2019, 19:28
Votre moto : Continental GT (CGT)
Modèle de votre autre moto : une vieillerie qui fonctionne pas trop mal
Prénom : Dom
Localisation : Auvergne

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar eglishadow » 14 mars 2020, 15:47

le pire que j'ai eu c'était 'avoir trois mode différents la même année : Bultaco TSS à gauche première en haut, la Vincent à droite première en haut et ma trois pattes à droite première en bas.
Heureusement que j'ai lâché l'embrayoire doucement avec la Bultaco sinon j'étais peut-être par terre, je m'avais gourré :woot: :mrgreen:
TIME IS NOT MONEY !

Avatar du membre

Marco
Membre RA 2020
Messages : 7578
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar Marco » 14 mars 2020, 15:56

yvesmetz a écrit :
Pour tout dire, j'ai rarement trouvé la perfection et des emmerdes, y'en a eu ! :mrgreen:


Et puis, ne pas oublier, qu'à chaque changement de pétoires il faut se farcir une prise en main pas toujours simple surtout si on est perdu avec leurs commandes...

Ça, je m'en sortais plutôt bien quand j'essayais des motos que je ne connaissais pas... je n'étais pas l'essayeur le plus rapide, mais parmi ceux avec qui j'ai travaillé, j'étais celui qui m'adaptais le plus vite à toutes sortes de bécanes.
C'est une fois la prise en main passée qu'on commence à voir ce qui ne va pas sur ces motos de "collectionneurs" : ça commence en général avec les pneus pas correctement gonflés, puis on sent les suspensions nazes ou mal réglées, les cuvettes de direction billées (très courant !), les guidons tordus et les tubes de fourches mal alignés, l'embrayage qui patine ou qui ne débraye pas à fond à chaud, les câbles bridés, le freinage douteux (trop ou pas assez)... une fois la mécanique à température, je vous passe aussi les allumages et les carbus mal réglés...
Souvent, leurs proprios en sont à peine conscients, ils s'y habituent et généralement, leurs motos sont trop peu utilisées. Comme ils en sont très fiers et qu'on est bien content qu'ils acceptent de nous les confier, on ne dit pas souvent tous les défauts qu'on trouve à leurs pétoires, faut savoir rester diplomate... mais j'ai vu des vraies misères et j'ai eu les jetons de rouler avec certaines bécanes !

Le pire essai, ce fut.... bon, je vous le raconterai plus tard, j'ai à faire.

à suivre...
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨

Avatar du membre

JacquesD
Membre RA 2020
Messages : 22165
Enregistré le : 04 juin 2006, 08:27
Modèle de votre autre moto : Y'en a plus
Localisation : Laroque 47
Localisation : Laroque-Timbaut 47

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar JacquesD » 14 mars 2020, 17:03

De Marco : "Le pire essai, ce fut.... bon, je vous le raconterai plus tard, j'ai à faire.
à suivre…"


C'est bien ce que je dis souvent : Le pire est toujours à venir. :D

:chapo:
JacquesD

Avatar du membre

Marco
Membre RA 2020
Messages : 7578
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar Marco » 15 mars 2020, 00:51

JacquesD a écrit :De Marco : "Le pire essai, ce fut.... bon, je vous le raconterai plus tard, j'ai à faire.
à suivre…"


C'est bien ce que je dis souvent : Le pire est toujours à venir. :D

:chapo:


C'était y'a un peu plus de 10 ans, en janvier. Le magazine pour lequel je pigeais m'envoie essayer une BMW R 75/5 d'origine appartenant au même propriétaire l'ayant acheté neuve à sa sortie, en 71. La moto et son proprio (un retraité très sympa) se trouvent dans le Forez. Le rancard est pris, la météo risque d'être mauvaise, mais on n'a pas le choix. On descend de Paris avec le photographe en bagnole de location.
Arrivés sur place, la moto est là, toute d'origine, très propre, mais elle démarre mal... très mal ! Pas du tout, même ! Séance bricolage, démontage des carbus, essence fraiche, la brèle n'a pas roulé depuis longtemps, elle ne veut rien savoir. La batterie est naze et au kick, le démarreur est inopérant et ça ne veut pas péter. Le temps passe, la lumière baisse, j'arrive à lancer le moteur dans une descente, ça y est ça tourne... mais pas longtemps : le moteur ne tient pas du tout le ralenti, faut maintenir les gaz à 3000 tr/min, je dose les à-coups de transmission avec l'embrayage tout en jouant du frein AR, mais c'est pas du boulot propre... bref, impossible de bosser pour le photographe, j'arrive pas à stabiliser la moto à la bonne vitesse pour les prises de vue, le moteur se coupe dès que je rend les gaz lors des séances de demi-tour pour repasser devant le photographe... le proprio est emmerdé, un peu piteux même. Et le jour qui baisse, qui baisse ! Et la lumière avec ! Tant pis pour l'essai, on va tâcher d'assurer les photos pour sauver le sujet à paraître, on n'a pas le choix ! Le proprio a un fourgon et on charge la Béhême qu'on emmène sur les hauteurs. Les prises de vue "dynamiques" se sont faîtes en "embarqué", le photographe à la fenêtre de la bagnole et moi, moteur coupé, en roue libre dans les descentes... à 50 à l'heure !

Et il tombait une neige fondue dégueulasse, la route était glissante !
Je vous passe les virages pris en roue libre... avec le freinage à tambours ! :mrgreen:
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨


Aldebaran56
Messages : 10
Enregistré le : 09 févr. 2020, 17:34
Votre moto : Himalayan
Prénom : Philippe
Localisation : sete

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar Aldebaran56 » 15 mars 2020, 07:08

Royal Endfield c’est un mélange de philosophie apaisée et de voyage dans le temps, a 64 ans j’ai troqué ma 700Gs BMW CONTRE ....une Himalayan de 25 chevaux! Et j’ai retrouvé le même plaisir de conduire que quand j’avais acheté ma première moto ! Une 125 MZ, 95 Kmh en pleine colère ! J’ai pourtant traversé l’Europe avec et cela restera comme mes meilleurs souvenirs de motard.A mon sens l’Himalayan résoud la quadrature du cercle c’est une vieille neuve, moteur longue course,mais moderne, partie cycle au top, confort et fiabilité (j’espere :010: :010: )
Bref je m’éclate davantage ave l’indienne que l’allemande .
Et si Himalayiste dans ma region (SETE) balades bienvenues :oué: :oué: :oué:
:oups:

Avatar du membre

yvesmetz
Membre RA 2020
Messages : 17741
Enregistré le : 06 juil. 2009, 22:40
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : citroën c15 diesel
Localisation : au bled .
Localisation : couloir des invasions...

Re: fiabilité nouveau bloc et ancien pour gros rouleur

Messagepar yvesmetz » 15 mars 2020, 10:54

Le magazine pour lequel je pigeais m'envoie essayer une BMW R 75/5 d'origine appartenant au même propriétaire l'ayant acheté neuve à sa sortie, en 71


Ils, ceux des canards, les pêchent où, comment, les raretés à essayer ?
La ligue des motocyclistes indépendants,...c'te race !