Page 6 sur 6

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Posté : 05 mai 2019, 08:13
par GEDEON 03
Eh ben bravo!
J'en ai jamais vu d'aussi belles!
Faut dire que les oiseaux qui savaient s'en servir - des William Gougy, Gilles Husson
Gerard Choukroun et cie - les laissaient pas longtemps dans cet état leurs H2... Ô !

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Posté : 05 mai 2019, 09:19
par DT38-84
Effectivement, et c'est bien pour cette raison qu'une H2 Française à peu près entière et considérée comme "une bonne base de restauration" est plus que difficile à dénicher!

Entre le Critérium 750, la Coupe des quatre saisons, le Tour de France Moto (Estrosi s'y était fait remarquer sur une H2), puis les courses de côte qui les ont fini, plus tous les blaireaux qui se sont vautrés avec et les allumés de la poignée des gaz, elles n'ont pas souvent eu droit aux maniaques du chiffon!

Sans compter qu'elles ont sur le tard été parfois passablement modifiées : renforts sur le cadre dans tous les coins, parfois soudés à l'arrache, roues à bâtons, freins et fourches adaptables, pots de détente, etc...

Les moteurs ont généralement bien vécu, les cylindres/culasses sont à peu près introuvables, les vilos sont particulièrement difficiles à réaligner et rééquilibrer, c'est pour ça que je n'ai pas touché au mien et les pièces de carrosseries se vendent au poids de l'or!
Enfin, ça fait bientôt dix-huit ans que j'avais acheté la mienne et ça ne s'est pas arrangé depuis!

Denys

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Posté : 05 mai 2019, 09:46
par JacquesD
Hé bé !

Je savais bien qu'elle pétaient un feu d'enfer, mais je ne savais pas qu'elles avaient été torturées à ce point.
Est-ce que ce n'était pas avec une de ces machines que le coureur Lefèbvre s'est tué suite à une serrage, il y a bien longtemps de ça. :old:

:chapo:

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Posté : 05 mai 2019, 10:11
par DT38-84
Bonjour Jacques

Cela ne me dit rien, par contre Gustave Lefebvre, "Tatave", si!

C'est lui qui courait sur des Norton Manx et a gagné sept fois le bol d'or!
Il s'était parait-il présenté sur la ligne de départ avec une côtelette cuite à point pendue autour du cou afin de ne pas perdre de temps pour se ravitailler!
Enfin, c'est la légende, une de plus, comme les cures de confiture de myrtilles de Charles Krajka pour renforcer son acuité visuelle de nuit ou les galets d'embrayage de Vélocette remontés avec du camembert, le moteur trop chaud faisant fondre la graisse censée les coller!

Ou Garin faisant réparer la fourche de son vélo chez un forgeron avant de gagner le premier tour de France cycliste!

On n'y était pas, mais c'est bien le souvenir de toute une époque, un peu celle des pionniers, du temps où c'était plus physique que nerveux et mental, où le pilote commandait à la machine à la force des bras et des jambes!

Denys

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Posté : 05 mai 2019, 10:25
par druid
Ah, l'embrayage des Velocette...
Un poème ! :D

velo_clutch.jpg
velo_clutch.jpg (86.6 Kio) Vu 155 fois