Image
Pour adhérer à la RA en 2020, cliquez sur l'image ci-dessus

Restauration 350 Bullet (1952)

J'ai démonté la moto et je sais plus la remonter ? Il me reste des boulons ? J'ai mis l'injection sur ma bullet ? Des questions qui ne rentrent pas dans les cases ci-dessus ?

Topic author
Ducatenfield
Messages : 7
Enregistré le : 03 juin 2019, 21:06
Votre moto : 350 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Ducati monster 695
Prénom : Jean
Localisation : France

Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Ducatenfield » 04 juin 2019, 14:45

Bonjour tout le monde !

Comme dit plus haut dans ma présentation, nous essayons avec mon père de redémarrer sa 350 Bullet de 1952 (j'essaie de vous mettre quelques photos, désolé pour la qualité ;) )
C'est une moto qu'il a déjà restauré et avec laquelle il a déjà roulé il y a plus de 20 ans : la bonne nouvelle c'est qu'on sait qu'elle a déjà démarré (ce qui n'est plus le cas actuellement :036: )

Pour le moment l'idée est d'essayer de la démarrer avant de faire trop de frais...ça me permet de découvrir la mécanique et d'acquérir quelques notions !

Après nettoyage rapide de la moto, voilà ce que nous avons fait :
- démontage réservoir et nettoyage : intérieur plutôt propre, mais le robinet sera à changer (fuite +++)
- retrait de la batterie, l'acide s'étant totalement solidifié en poudre... (mais en soit pas besoin de batterie pour la faire démarrer si ne je me trompe pas ?)
- vidange huile de boite/huile moteur
- au kick, la bougie produit bien une étincelle à chaque fois
- carburateur nettoyé et remonté
- la magdyno avait été entièrement révisée il y a 20 ans par un garagiste anglais, je croise les doigts pour que ne bouge pas :larme:
- tentative de réglage de l'allumage (tentative parce que nous ne sommes pas vraiment sur de notre démarche : je détaille ce qu'on a fait, dites moi!) :
1/ Piston au PMH, les deux soupapes fermées
2/ Faire tourner le moteur en arrière pour faire descendre le piston d'environ 13 mm
3/ Avance à fond (1er gros doute, pour mettre l'avance à fond, mon père a un doute sur le sens "de la poignée" au guidon...)
4/ Faire tourner le rupteur dans sa direction normale de course jusqu'à ce que les "pointes" soient sur le point de se séparer
5/ Serrer le pignon d'entrainement de la magdyno
- après avoir remis de l'huile (boite/moteur), 1er essai de démarrage : mon père arrive à avoir quelques "explosions" (bon terme?) mais sans plus ; il y a en plus pas mal de fuite d'essence au niveau du robinet d'essence et du carburateur...

Actuellement dans toutes les questions que l'on se pose, on retient principalement :
- Avons-nous la bonne méthode pour régler l'allumage ?
- Mon père a toujours eu des soucis avec ce carburateur...existe t-il des carburateurs plus récents et plus simples à régler que l'on pourrait monter sur la bullet ? (même si c'est pas dans la tradition....)
- Un point important que l'on rate ???

Merci de vos retours :capitule:

Image
Image

Avatar du membre

Marco
Membre RA 2019
Messages : 7053
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Marco » 04 juin 2019, 15:37

Salut,
les fuites d'essence au-dessus de la magnéto, c'est pas super... un extincteur à portée de main ne serait pas superflu.

Sinon, dans les préalables, faut commencer par vérifier le jeu aux tiges de culbu, facilement accessibles par la trappe à l'embase du cylindre. Piston au PMH "compression", les deux tiges doivent tourner "libres et sans jeu", c'est à dire qu'on puisse les faire tourner entre ses doigts sans point dur (elles doivent même tourner sur elles-mêmes d'une pichenette sans pour autant avoir de jeu verticalement).

Pour le calage de l'allumage, faire tourner le moteur à l'envers pour revenir aux bons degrés d'avance, ce n'est pas bien, ce n'est pas "mécanique" et on ne fait pas tourner un moteur à l'envers vu que normalement, il fonctionne dans l'autre sens de rotation : avec tous les jeux qui s'accumulent et qui s'additionnent dans la pignonnerie de distribution, y'a assez pour fausser le réglage initial.

Une fois le jeu aux tiges de culbus contrôlé (donc qui garantit une bonne fermeture des soupapes), bougie vissée en place, manœuvrer le kick à la main jusqu'à sentir la compression : là, le piston est quasiment arrivé au PMH et c'est là que les plots du rupteur doivent s'ouvrir (contrôler avec une feuille de papier à cigarette : rupteur fermé, la feuille est "tenue", elle est fortement pincée, ça se sent quand on tire dessus. Quand le rupteur commence juste à s'ouvrir, on doit sentir que la feuille commence à glisser entre les plots).

Pour ce qui est de l'avance à la magnéto (je ne savais que c'était une avance à régler soi-même, non automatique), si tu ne connais pas la position de la manette, j'ai idée qu'il vaut mieux que le câble soit "libre", avec une petite garde de jeu, donc "avance" pas actionnée, avance à zéro.
Ne confondez pas la manette d'avance (si c'est ça) avec celle, éventuelle, du volet d'enrichissement au carbu, ce qu'on appelle improprement le "starter" et que les ango-saxons appellent le "choke".

Si le carbu fuit et que ce n'est pas un problème de joints (des joints cuivre et fibre de plomberie feront l'affaire), voir si ça ne vient pas du flotteur (apparemment, c'est un carbu à cuve séparé) ou du pointeau de fermeture, peut-être les deux. Ça, ce sont des petits problèmes qui se réparent, avec précision et minutie, mais rien d'insurmontable.

Important : avant de tenter de faire craquer le moteur, s'assurer que l'huile circule bien dans le moteur. Pour ça, une fois le réservoir remis à niveau, déposer la bougie, desserrer (pas enlever) les banjos d'arrivée d'huile au niveau des paliers de culbuteurs et kicker longtemps, sans violence, jusqu'à ce que de l'huile bave aux raccords banjos des paliers de culbuteurs. Là, on est sûr que la pompe du circuit de retour fonctionne, donc que le circuit d'huile s'est bien établi.

Quant aux fluides, note que la boîte de vitesse est normalement lubrifiée à la graisse et non à l'huile... mais pour l'instant, tant qu'il s'agit de la remise en route, c'est pas grave.

À part ça, cette Bullet est tout simplement magnifique, avec un beau "jus" qu'il faut garder en état.

Je récapitule :
1) régler le problème des fuites d'essence au carbu
2) bougie déposée, contrôler le jeu aux tiges de culbuteurs, piston au PMH compression
3) s'assurer que l'huile circule dans le moteur, via le contrôle du circuit de retour aux raccord banjos des paliers de culbu (kicker sans bougie)
4) s'assurer que les câbles d'avance et/ou de "choke" ne soient pas tirés (du jeu !)
5) contrôler et régler l'écartement maximum des plots du rupteur à pleine ouverture (donc tout levé sur sa came) selon les préconisations d'origine (je ne connais pas celles de l’allumage par magnéto)
6) contrôler et régler le point d'avance à l'allumage (quasiment à zéro degré), par l'ouverture du rupteur juste avant le PMH

Et seulement tout ça ayant été effectué, dans cet ordre, tenter le démarrage au kick. Si le kick donne des "retours", mauvais réglage d'allumage, faut reprendre ça avant d'insister car les retours d'allumage peuvent endommager irrémédiablement les cannelures de l'arbre d'entrainement des pompes à huile, à cause de la rotation brutale du moteur en AR.

Et en principe, tous les réglages moteurs moteurs se font en faisant tourner celui-ci dans son sens de marche...jamais en arrière !

Bon courage.
Modifié en dernier par Marco le 12 juin 2019, 12:01, modifié 1 fois.
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨

Avatar du membre

druid
le moteur tourne bien
Messages : 1468
Enregistré le : 18 août 2006, 18:40
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Velocette Venom Clubman, Velocette Iron MSS, Royal-Enfield 650 Interceptor
Prénom : Claude
Localisation : Toscane Auvergnate

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar druid » 04 juin 2019, 16:25

si tu ne connais pas la position de la manette, j'ai idée qu'il vaut mieux que le câble soit "libre", avec une petite garde de jeu, donc "avance" pas actionnée, avance à zéro.


Non. C'est justement le contraire.

Sur les anglaises, la pleine avance de l'allumage par magnéto est obtenue câble totalement relâché.
Si tu veux donner du retard, tu tires la manette de manière à tendre le câble.

Avatar du membre

Tonton
royal participant
Messages : 2090
Enregistré le : 30 mai 2017, 21:42
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : Moto guzzi V50 et AMF Harley ss 350
Localisation : Entre Chablis et Sancerre
Contact :

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Tonton » 04 juin 2019, 16:42

Elle est propre cette 350 :super:
"Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche !" - M Audiard

Avatar du membre

JacquesD
Membre RA 2019
Messages : 21609
Enregistré le : 04 juin 2006, 08:27
Modèle de votre autre moto : Y'en a plus
Localisation : Laroque 47
Localisation : Laroque-Timbaut 47

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar JacquesD » 04 juin 2019, 18:39

Ducatenfield,

C'était au printemps 2007, tout cela est loin.


Voilà ce que j'ai noté quand j'ai réparé une 350cc Redditch de 1952 :


Moteur Royal-Enfield Redditch 1952 - 350 cc
CARBURATION :
Niveau de cuve :
Pointeau normal (il n'est pas réglable) les joints d'embase de cuve doivent rester d'origine c'est à dire un joint de chaque côté de la vis Banjo qui fixe la cuve sur le corps, toutes les tentatives de modification de niveau se traduisent pas des emmerdes (niveau trop bas et marche irrégulière, ou niveau trop haut et carbu qui se noie).
Aiguille du boisseau de carburateur réglée au 5è cran (le plus bas c'est à dire que l'aiguille est relevée au maximum.
Gicleur (unique) 140

ALLUMAGE :
Avance calée à 39° ou 12,7 mm avant point mort haut lorsque le levier de l'avance manuelle est placé sur pleine avance.
Écartement des vis platinées
0,30 à 0,35 mm lorsque les contacts sont tournés en position trois heures (photo ultérieure). Bougie NGK 7 culot court écartement des électrodes de 0,5 mm.

Nota :
Etant donné l'âge du carburateur et du canal d'essence de ralenti un peu érodé, le ralenti à chaud ne peut descendre assez bas que si l'avance manuelle est réglée au mini, et encore, ce ralenti se situe entre 950 à 1050 tr/mn (pour vérifier sans compte-tours on noue un chiffon de la couleur que l'on veut autour du pneu AR, on fait tourner en première, il faut obtenir environ un tour à la seconde puisque les rapports de transmission sont : 25/56 x 18/30 x 18/30 x 15/38 soit 15,762, donc pour 60 tr/mn on a 945 tr au moteur.
Il ne faut pas rechercher de ralenti plus bas étant donné la faible vitesse des pompes à huile qui dans ce cas ne tournent qu'à 945/12 = 78 tr/mn.

Soit 31cm3 à la minute, ce n'est pas bésef, là je calcule le débit théorique pour une pompe ayant un alésage de 6,35 mm et une course de 12,7mm. Sans tenir compte des éventuelles fuites internes de la pompe.

Pour connaître le débit réel de la pompe de graissage (celle située à l'arrière) il faut récolter l'huile qui sort de la tuyauterie des culbuteurs.
Ralenti trop bas = débit d'huile trop faible :
Si on descend trop bas, on risque que le faible débit de la pompe primaire corresponde au débit des fuites internes de la dite pompe, on se retrouve donc avec une pompe qui brasse de l'huile ne servant qu'à la graisser elle et qui n'envoie rien au moteur, il ne faut pas trop jouer au plus fin avec ces mamies qui sont susceptibles.
Bon courage.

:chapo:
JacquesD

Avatar du membre

PRYT
Membre RA 2019
Messages : 2860
Enregistré le : 25 oct. 2006, 10:35
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : RE 700 Super Meteor 1961
Localisation : Pointe du Médoc
Localisation : Gironde

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar PRYT » 04 juin 2019, 20:13

Le pré Monobloc est dispo en neuf (cher !! car petite série), théoriquement en 15/16'', souvent en 1''.


Topic author
Ducatenfield
Messages : 7
Enregistré le : 03 juin 2019, 21:06
Votre moto : 350 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Ducati monster 695
Prénom : Jean
Localisation : France

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Ducatenfield » 04 juin 2019, 22:30

Merci beaucoup pour tous ces retours, il me faudra quelques jours pour les comprendre et les digérer :LOL:

J'ai refait un point avec mon père sur les bougies :
- la moto, quand elle tournait encore, était montée avec une bougie "Champion L86C" qui semble être l'équivalent de la bougie "NGK B6HS" (actuellement montée sur la bullet)
- seule différence entre la NGK B6HS et la NGK B7HS que tu me conseilles = son indice thermique (1 point de différence)
- nous avons remis en place la "Champion L86C" qui avait permis de démarrer la moto à l'époque : mauvaise idée ?

Je vais essayer d'appliquer tous vos bons conseils, et je ne manquerai pas de vous tenir informer de l'avancée des travaux !

Merci à tous! :chapo:

Avatar du membre

Tonton
royal participant
Messages : 2090
Enregistré le : 30 mai 2017, 21:42
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : Moto guzzi V50 et AMF Harley ss 350
Localisation : Entre Chablis et Sancerre
Contact :

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Tonton » 05 juin 2019, 07:51

Sur les RE , tu peut monter des bougies d'indices de 6 à 8 , 6 favorise le démarrage à froid ou par temps froid , 8 démarre mieux à chaud et par temps chaud , le 7 est un bon compromis !
Regarde aussi si l'anti parasite est bien vissé sur le fil ht .
"Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche !" - M Audiard

Avatar du membre

druid
le moteur tourne bien
Messages : 1468
Enregistré le : 18 août 2006, 18:40
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Velocette Venom Clubman, Velocette Iron MSS, Royal-Enfield 650 Interceptor
Prénom : Claude
Localisation : Toscane Auvergnate

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar druid » 05 juin 2019, 17:05

Pas d' anti-parasite sur une magnéto !
Il faut simplement un capuchon de bougie non résistif, voire la cosse vissée ou pincée sur la bougie.

Avatar du membre

Tonton
royal participant
Messages : 2090
Enregistré le : 30 mai 2017, 21:42
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : Moto guzzi V50 et AMF Harley ss 350
Localisation : Entre Chablis et Sancerre
Contact :

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Tonton » 05 juin 2019, 18:15

Faudrait une bonne fois pour toute donner un nom au truc qu'on clic sur la bougie :036: résistif ou pas !
Une tite vidéo explicite
https://www.youtube.com/watch?v=QgxRvB3GiVk
"Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche !" - M Audiard

Avatar du membre

Limobull
Membre RA 2019
Messages : 4650
Enregistré le : 01 juin 2006, 17:36
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Localisation : Treignac en Corrèze
Localisation : Au pied des Monédières

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Limobull » 05 juin 2019, 20:51

Salut Royalcati,
J'ai retrouvé ces photos prises récemment lors de l’ascension du Puy Mary en 2008 avec l' ami Nelska
Il s'agit de la moto que Jacques avait remise en état.

DSC04376.JPG
DSC04376.JPG (145.83 Kio) Vu 475 fois

DSC04380.JPG
DSC04380.JPG (211.53 Kio) Vu 475 fois
FFMC veut aussi dire Fonte Fidèle Mais Capricieuse :) .

Avatar du membre

filou
Membre RA 2020
Messages : 1987
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:54
Votre moto : EFI Chrome
Modèle de votre autre moto : Interceptor Chrome.
Localisation : Picardie

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar filou » 05 juin 2019, 21:01

Elle paraît neuve cette moto !
"Aussi grand que soit un trou, il y a toujours quelque chose autour."
Cavanna.

Image

Avatar du membre

Ded31
Membre RA 2019
Messages : 18753
Enregistré le : 23 sept. 2007, 20:04
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Bullet 612 Fonte boite bon coté, Guzz V7 Racer.
Prénom : Didier
Localisation : Toulouse (Ramonville)
Contact :

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Ded31 » 05 juin 2019, 23:10

filou a écrit :Elle paraît neuve cette moto !

Elle est neuve... 52 :polom:

:p
Dans chaque vieux il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé !!! (Groucho Marx)
---------------------oOo--------------------
C'est avec les vieilles "fontes" qu'on fait les meilleurs trips !!!
http://ded31-royal-blog.blogspot.com/

Avatar du membre

JacquesD
Membre RA 2019
Messages : 21609
Enregistré le : 04 juin 2006, 08:27
Modèle de votre autre moto : Y'en a plus
Localisation : Laroque 47
Localisation : Laroque-Timbaut 47

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar JacquesD » 06 juin 2019, 09:29

Non bien sûr elle n'était pas neuve, mais si le salopiau de vendeur germain avait vendu avec un tas de travaux à faire :ipleut:, il l'avait tout de même bien repeinte. :mouais:

:chapo:
JacquesD


Topic author
Ducatenfield
Messages : 7
Enregistré le : 03 juin 2019, 21:06
Votre moto : 350 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Ducati monster 695
Prénom : Jean
Localisation : France

Re: Restauration 350 Bullet (1952)

Messagepar Ducatenfield » 07 juin 2019, 13:46

Limobull a écrit :Salut Royalcati,
J'ai retrouvé ces photos prises récemment lors de l’ascension du Puy Mary en 2008 avec l' ami Nelska
Il s'agit de la moto que Jacques avait remise en état.

DSC04376.JPG
DSC04380.JPG


Sublime !!