Page 4 sur 4

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 11 févr. 2018, 22:47
par Jackymoto
Et on se demande comment peuvent tenir certains oignons modernes qui ressemblent à des pistons cassés des années cinquante! :D
La longueur de la jupe d'un piston, c'est toujours un compromis.
Donc plus la jupe est longue plus le risque de frotter est grand.
c'est pas le frottement(inexistant s'il y a de l'huile dans le moteur) mais le basculement du piston comme te l'explique Marco, qui le fait claquer.
Il y a aussi un compromis entre les alliages de piston qui se dilatent peu et ceusses qui résistent beaucoup mieux aux frottement à l'usure ou
aux vibrations. Pour une moto de course, on se moque de l'usure, mais on veut qu'ils résistent aux vibrations des hauts régimes sans s'émietter.

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 12 févr. 2018, 00:09
par Ded31
14 centièmes c'est grosse mode ce que j'ai sur la mienne (kit 612 de Bippp).
Ça sonne, mais ça marche.
J'avais même racheté un piston cote supérieure pour réaléser,
Mais comme on démonte pas ce qui tourne bien, je laisse comme ça.
Et fenêtre sur le gâteau, elle bouffe pas d'ouille... alors roule ma poule.

:oil:

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 12 févr. 2018, 11:24
par Ded31
druid a écrit :Le problème du cylindre alu et du piston " appairé" vendus par ce fournisseur britannique, c'est que pour éviter tout souci, ils laissent un jeu énorme entre piston et cylindre.

Bon, après, c'est vrai que ça marche. C'est idem sur ma 535.

Pour une fois nous sommes d'accord :013:

:chapo:

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 12 févr. 2018, 11:50
par GEDEON 03
Spèces de patates !
Écoutez donc un motoriste pour de vrai : Pour moins de battement de la jupe z'avez qu'a rallonger la bielle.
Epicétou !

P't'être bredin mais pakon

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 12 févr. 2018, 14:56
par jpv17
Cette fois je pense avoir compris. Merci à vous tous. :054:

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 12 févr. 2018, 23:06
par Tarmeau
Marco a écrit :
Fredouille a écrit :Salut a tous,...quelqu'un peu m'expliquer un peu plus ce problème de jeu, normalement les segments sont là pour rattraper les jeux latéraux, comment ca se fait t'il que ça cognerai qu'a l'accélération ?


Salut,
il est entendu que l'ensemble piston et chemise (la partie du cylindre où coulisse le piston) doit comporter un "jeu" de fonctionnement, c'est-à-dire une différence de taille initiale qui permette la dilatation du piston qui chauffe sans qu'il ne vienne gripper dans le cylindre, provoquant un "serrage".
En moyenne, sur les monocylindres et bicyclindres à refroidissement par air, ce jeu est d'environ de 0,10 à 0,14 mm à froid.

Quand le jeu est trop important, même à chaud (c'est-à-dire qu'il n'a pas été compensé par la dilation du piston à température normale de fonctionnement), le piston cogne latéralement, sa jupe claque sur les parois de la chemise. Pourquoi ?
Parce que la course d'un piston n'est jamais "droite", mais légèrement en oblique, à la montée comme à la descente... on peut dire que le piston se met de travers. Pourquoi ?
Parce que le piston pousse ou est tirée par une bielle qui travaille en oblique ! Le seul moment où la bielle est parfaitement alignée (perpendiculaire) avec le cylindre, c'est au "point mort haut" (PMH) ou au "point mort bas" (PMB).

La bielle a un mouvement pendulaire parce qu'elle est montée en décalée, sur le maneton, par rapport à l'axe de rotation du vilebrequin. Et comme le piston coulisse avec un léger jeu, qu'il pousse sur sa bielle ou qu'il soit tiré ou poussé par elle, il se met légèrement de travers, un coup sur un côté, un coup sur l'autre. Au niveau de la calotte (la tête du piston), partie la plus étroite car prévue pour se dilater le plus à cause de la chaleur de la combustion, le piston est bien guidé par ses segments qui assurent un sorte de centrage... mais en bas de la jupe, ça ballotte un peu plus plus.
Quand le jeu de fonctionnement est minimal (ou optimal), la jupe glisse sur les parois de la chemise qui reçoit des projection d'huile permanentes en provenance du bas moteur : le film d'huile ainsi formé favorise le coulissement et le refroidissement (l'huile agit comme un convecteur en dispersant les calories).
Et si le jeu initial est trop grand, le film d'huile n'est plus suffisant, il est même déchiré par le raclement de la jupe qui bat, qui cogne et ça s'entend : à chaque A/R, KLOK, la jupe vient taper contre la chemise et ce bruit est plus fort à l'accélération parce que la charge de poussée sur la tête du piston est la plus forte.

Quant aux segments, comme les copains l'ont dit, ils sont là surtout pour l'étanchéité puisque le piston a du jeu (et il faut qu'il en ait... mais pas trop).

Voilà, en espérant que ça soit clair, ce serait plus facile à démontrer avec des pièces démontées dans les mains.


Superbe explication théorique sur la mécanique de Marco ! :oué:

Qu'en est-il de la dilatation à chaud du Marco et de la FFMC ??? :LOL:

Re: Cloc cloc cloc ou clong clong clong a l'accélération

Posté : 13 févr. 2018, 18:55
par Fredouille
En tout cas c'est très clair, bravo et merci