N'oubliez pas d'adhérer à la Royal Association Cliquez ici... ...

Bol d'Or 1974 au Mans

Pour parler de la moto, des autres motos aussi, de la philosophie motarde.
Avatar du membre

Jivaro
le moteur tourne bien
Messages : 1530
Enregistré le : 19 juil. 2009, 21:13
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BSA
Prénom : Daniel
Localisation : Auvergne
Localisation : Voxanie Centrale
Contact :

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar Jivaro » 05 mai 2020, 15:41

Il n'est pas trop tard pour payer ta bière!!!!
Si tu n'en veux pas, je la remet dans ma culotte

Avatar du membre

nirlo
Membre RA 2020
Messages : 5793
Enregistré le : 16 juin 2011, 15:41
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : BMW F 650 GS
Prénom : Olivier
Localisation : 9-7-4/9-4

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar nirlo » 05 mai 2020, 16:31

GeLeon a écrit :Socotel 63 dit S63.
Mais il existait la version clavier !


Réservée aux pistonnés ! En 74 fallait encore pleurer pour avoir le téléphone ! :D
:chapo:
Pakapab lé mor san esayé (proverbe réunionnais)
Le dialogue et l'écoute pour s'entendre au delà de nos différences.
Je connaitrai mon espérance de vie exacte le jour de ma mort (si j'ai encore la force d'y penser)

Avatar du membre

Topic author
GeLeon
Membre RA 2019
Messages : 1529
Enregistré le : 23 oct. 2008, 19:00
Votre moto : Guzzi T5
Modèle de votre autre moto : ST1100
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Savoie

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar GeLeon » 05 mai 2020, 17:24

nirlo a écrit : En 74 fallait encore pleurer pour avoir le téléphone !


Deux (2) années pour mes parents !


askell
Membre RA 2020
Messages : 528
Enregistré le : 29 nov. 2014, 17:38
Votre moto : EFI Bullet Standard
Localisation : dans le 35

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar askell » 05 mai 2020, 19:11

Bol d'or 1974 je n'y étais pas mais au Bol 1975 au Mans Victoire Godier/Genou sur Kawa j'y étais Voici la preuve .... et je fumais et je buvais et ma 350 Suzuki 2 cylindres 2 temps 2 carbus de 32 beaucoup plus que moi ...... et j'avais 31 ans marié et 2 filles ... 4 ans et un mois ... P ..t'in c'est vachement loin car la première fille elle a maintenant 50 ans et moi toujours un 500 Royal Enfield .. ça conserve jeune .....



bol  d'or 1974.jpg
bol d'or 1974.jpg (68.28 Kio) Vu 607 fois

Avatar du membre

Jean-do 74
Membre RA 2020
Messages : 669
Enregistré le : 12 sept. 2010, 11:09
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : CALIFORNIA -TERROT HCTL
Prénom : Jean-Dominique
Localisation : BERNEX 74
Localisation : BERNEX 74

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar Jean-do 74 » 05 mai 2020, 21:09

ness a écrit :En 74 moi je roulais sur ma Gitane testi :polom:


Moi aussi.
Pas vite mais bien !

Avatar du membre

jadisenhiver
Membre RA 2020
Messages : 2709
Enregistré le : 17 janv. 2013, 09:11
Votre moto : 650 Continental GT
Modèle de votre autre moto : RE 650 Interceptor
Prénom : Michel
Localisation : Pays Arverne

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar jadisenhiver » 06 mai 2020, 00:20

Jivaro a écrit :Il n'est pas trop tard pour payer ta bière!!!!


T'as raison Daniel :super: d'ailleurs ça s'fera :boire:
"Aux signes extérieurs de richesse, je préfère certains signes de richesse intérieure (et puis on paye moins d'impôts)
Antoine Blondin

Avatar du membre

Marco
Membre RA 2020
Messages : 8021
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar Marco » 06 mai 2020, 02:46

En septembre 1974, j'avais neuf ans.
Les motos que je voyais, c'était les 125 Motobec des fils et du père de la famille qui habitaient au dernier étage de mon HLM, Cité Fabien. Ils les rangeaient dans la local à vélo/poussettes, ça puait l'essence. Je les aimais bien, mais mon père les tenaient à distance... ils ne devaient pas lui prendre l'Huma-dimanche, alors peut-être qu'ils étaient de droite et pourtant, c'étaient des ouvriers.

Y'avait aussi le side-car BMW noir du livreur de journaux qui jetait ses paquets devant le kiosque où on achetait des bonbons, au milieu de la cité, dans un local en rotonde qui faisait le lien entre les deux rangées d'immeubles principales et l'avenue du Cl Fabien. Ça, c'était un spectacle qui valait le détour !
Quelle allure, ce livreur ! Il montait sur le large trottoir avec sa Béhême qui faisait pout-pout-pout, le bas de son corps disparaissant sous un grand tablier noir qui faisait des plis comme une vieille peau d'éléphant. Au-dessus de cette peau qui cachait tout le bas (avait-il des jambes ou bien son corps était-il soudé à jamais sur sa moto ?), il se dressait comme un centaure ! Devant le kiosque, sans jamais descendre de sa formidable machine, il sortait son paquet de journaux ficelés des profondeurs de la grosse caisse du side qui me faisait penser à un bateau et d'un geste, platch, il balançait son colis devant le kiosque tout en laissant son attelage arrondir son demi-tour sur l'élan... et puis il repartait en remettant les gaz, brôôômmm, la machine passant souplement la marche du trottoir, toujours pile exactement au même endroit... je le regardais s'éloigner sur l'avenue, droit dans sa veste en cuir, casquette sur le crâne et clope au bec, le tablier claquant au vent. Encore plus fortiche que les éboueurs qui sautaient et remontaient en marche à l'arrière de leur camion !

Et puis y'avait aussi les motards qui arrivaient à la Fête de l'Huma, chaque vendredi soir de septembre, pour la Concentration de l’Élan. Leur rassemblement était à droite de l'entrée de la fête, sous les arbres qui marquaient la frontière avec le parc de la Courneuve... pendant que mon paternel retrouvaient des copains (tous les militants étaient des copains), pendant qu'on faisait la queue pour entrer en montrant sa "vignette", je reluquais les motards qui arrivaient par groupes, cherchant des yeux leurs feux de camps sous les arbres, fasciné par ces gars barbus et casqués qui se retrouvaient en se donnant des grandes claques dans le dos et en se filant des clopes, avec l'air d'arriver fourbus du bout du Monde pour se retrouver là, comme une société secrète dont les membres venaient accomplir un rituel sacré, dans la lumières des phares jaunes et les odeurs de merguez.

Ouais, en 74, pour moi, la moto c'était ça.
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨

Avatar du membre

GEDEON 03
Bullet 350
Messages : 4678
Enregistré le : 03 mars 2007, 11:28
Votre moto : Electra X
Modèle de votre autre moto : http://zupimages.net/viewer.php?id=18/14/20i3.jpg
Prénom : Guy
Localisation : Bourbonnais (Nord chic de l'Auvergne)
Localisation : Juste avant l'école et la p'tite épicerie presqu'en face de la menuiserie du père Martin

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar GEDEON 03 » 06 mai 2020, 04:35

♫Maneton prend sa goupille ♪La clavè-tteuh la clavèèè-tteuh ♪Maneton prend sa goupille ♪ ♪ Et s'en va péter sul'piston ♪ ♪Et s'en va péter sul'piston ♫ ♫ Vilbrequin elle rencontre ♪ ♪ Quatre joints zébo goujons ♪ Quatre joints zébo gougeons ♫ ♫

Avatar du membre

JacquesD
Membre RA 2020
Messages : 22528
Enregistré le : 04 juin 2006, 08:27
Modèle de votre autre moto : Y'en a plus
Localisation : Laroque 47
Localisation : Laroque-Timbaut 47

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar JacquesD » 06 mai 2020, 08:05

De Marco :
"Et puis y'avait aussi les motards qui arrivaient à la Fête de l'Huma, chaque vendredi soir de septembre, pour la Concentration de l’Élan. Leur rassemblement était à droite de l'entrée de la fête."

C'est certainement la seule chose qui osait être à droite lors de ces rassemblements. :D

:chapo:
JacquesD

Avatar du membre

nirlo
Membre RA 2020
Messages : 5793
Enregistré le : 16 juin 2011, 15:41
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : BMW F 650 GS
Prénom : Olivier
Localisation : 9-7-4/9-4

Re: Bol d'Or 1974 au Mans

Messagepar nirlo » 06 mai 2020, 09:22

JacquesD a écrit :De Marco :
"Et puis y'avait aussi les motards qui arrivaient à la Fête de l'Huma, chaque vendredi soir de septembre, pour la Concentration de l’Élan. Leur rassemblement était à droite de l'entrée de la fête."

C'est certainement la seule chose qui osait être à droite lors de ces rassemblements. :D

:chapo:


:LOL:
Pakapab lé mor san esayé (proverbe réunionnais)
Le dialogue et l'écoute pour s'entendre au delà de nos différences.
Je connaitrai mon espérance de vie exacte le jour de ma mort (si j'ai encore la force d'y penser)