vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Petites annonces moto, pièces, etc.
Avatar du membre

Marco
Membre RA 2018
Messages : 6625
Enregistré le : 26 mars 2007, 19:34
Modèle de votre autre moto : Bullet 500 1992 (BV4)
Localisation : Banlieue nord (93)

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km

Messagepar Marco » 13 juin 2018, 01:13

Fabélectra a écrit :... "kilométrage évolutif" ça veut juste dire que le propriétaire continu de rouler avec et qu'il aura changé d'ici à ce que la vente ait lieu non ?
Je ne vois rien de choquant à le formuler comme ça... Toi oui ?..


salut,
cette expression "kilométrage évolutif", ce n'est pas "choquant", je trouve ça juste inutile et c'est typiquement le genre de locution qu'on voit fleurir dans les annonces et qui se répète en boucle d'annonces en annonces. Un kilométrage est toujours "évolutif" tant que le véhicule est utilisé et il n'avance plus quand le véhicule est à l'arrêt. Moi, j'écrirais plutôt "XXXX km au compteur à la date de l'annonce" et point barre ! Indiquer un kilométrage dans une annonce, c'est juste un ordre de grandeur, ça ne dit pas la même chose si la moto a dans les 5000 km ou 50 000 ou 100 000.
Si l'annonce indique 25 000 km et que la moto en a 27 000 quand je viens la chercher, ça ne change rien, à part qu'elle a roulé entre-temps, ce qui veut dire qu'elle fonctionne.

Des motos, j'en ai eu une quinzaine qui se sont succédées dans ma vie de motard et j'en n'ai jamais acheté sur annonce ni jamais passé une annonce pour en vendre une. Quand une moto m'intéresse, je demande "elle fonctionne ? Pourquoi tu la vends ? Si je la prends, je repars avec direct par la route, indique moi le numéro d'immat' que je prévienne mon assureur" et basta. Et quand je viens voir la moto, je fais visuellement les contrôles de base : cadre en bon état et pas tordu ni ressoudé, pneus en bon état, moteur qui démarre aussi bien à chaud qu'à froid, pas de bruits mécaniques suspects, vitesses qui passent toutes, freins et éclairage OK et roule ma poule. Si ce n'est pas le cas, je ne l'achète pas et je ne regrette rien, n'en parlons plus.

La rédaction corrigée que je propose à Solhydreol, c'est juste pour l'aider à formuler un truc sympa, en évitant de compliquer l'affaire avec des explications alambiquées et très inexactes sur l'origine de sa moto, rien de plus. Il fera ce qu'il voudra. D'après les photos, la moto est propre et complète, le reste, ça se passe lors du contact entre le vendeur et l'acheteur.
Selon moi, son prix est encore un peu élevé pour sa moto qui n'a rien d'exceptionnel, mais le stock de pièces est un plus intéressant.
Mais je ne suis pas plus concerné que ça : une Bullet, j'en ai déjà une, JacquesD m'a vendu la sienne à prix d'ami, je suis allé la chercher en train près d'Agen et je suis remonté avec en IDF... depuis, je me débrouille avec telle quelle est et je n'ai jamais embêté Jacques avec les trucs qu'il a fallu revoir par la suite. Je savais ce que j'achetais, en toute confiance et je ne l'ai jamais regretté.

Si Solhydreol veut réécrire son annonce plus simplement, je me suis permis de suggérer un texte plus simple vu les critiques (justifiées) que son annonce initiale ont suscité ici, mais encore une fois, c'est parce qu'on en cause ici. En vrai, ça m'est complètement égal. A la limite, le seul truc qui m'embête pour lui (que je ne connais pas), c'est qu'il renonce à rouler avec cette Bullet. C'est dommage, mais c'est son affaire, pas la nôtre.

Allez, bonne vente et bon achat au suivant.
"La liberté des autres étend la mienne à l'infini".(Mikhail Bakounine)
. /__\.
(°\=/°)
¨¨¨¨¨

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18404
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km

Messagepar Jackymoto » 13 juin 2018, 10:12

Comme dit Marco, ce forum est plutôt un bazar à aider les gens à rouler en Bullet que pour les vendre.
Mon doublon de Bullet, le plus dur ça a été d'envoyer chier (avec un certain plaisir il faut le dire!) les abrutis qui voulaient me l'acheter pour la revendre avec un bon bénef, une fois le compteur descendu de 30 000km. Mon pote(capable d'utiliser une ancienne) en est très content, et ça lui fait une
moto pour moins d'un mois de salaire. Un truc présenté honnêtement à un prix potable se vend en 2jours.
Je n'ai jamais eu besoin d'annonce ( qui apportent tous les pénibles de la planète!) pour vendre un de mes véhicules anciens ou moderne.
Mon copain vendait une 650 BSA ( avec un moteur vraiment refait) à un prix égal au prix de revient, donc un peu cher:
les annonces n'ont apporté que des pleureurs et des mendiants. Un pote utilisateur connaisseur l'a acheté sans l'avoir vu...tellement il en avait assez
qu'on lui propose des belles peintures avec des moteurs branlants! :D
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.

Avatar du membre

Topic author
PRYT
Membre RA 2018
Messages : 2589
Enregistré le : 25 oct. 2006, 10:35
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : RE 700 Super Meteor
Localisation : Pointe du Médoc
Localisation : Gironde

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km

Messagepar PRYT » 13 juin 2018, 10:13

Évidemment je souhaite à Solhydreol de vendre sa Bullet qui est peut-être une moto remontée dans les règles de l'art en Inde et donc une bonne moto.
Ce qui me fait, et me fera toujours réagir, c'est le manque de respect dû à notre marque, volontairement ou involontairement.
J'ai eu une indienne et j'ai toujours aimé l'histoire de la Bullet RE, comme un boomerang de l'histoire : crée en Angleterre, exportée en Inde, puis vente d'une chaine de montage de la 350 à Madras fin 1956, puis fabrication de la Bullet cessée à Redditch fin 1962, la production indienne continue et devient totalement autonome en 1967, revival des motos anciennes dans la décennie 70, l'Enfield India 350 est importée en Angleterre en 1977, les anciens se souvient qu'il y avait aussi une 500, en réclament une, elle finit par sortir en 1990...
Quelle histoire ! Superbe ! bien d'autres marques aimeraient avoir eu la même.
Le seul talon d'Achille de l'histoire réside paradoxalement en elle-même : la moto ayant été fabriquée à l'identique (presque) de celle de 1955 jusque dans les années 2000, il est très facile d'aller se faire remonter une Bullet, 350 ou 500, directement en Inde où tous les arrangements administratifs sont possibles.
Et c'est là qu'intervient pour moi ce que j'appelle le manque de respect de la marque.
RE n'a pas la notoriété de Vincent, Velocette, Norton, Brought Superior et autres, ses motos n'ont jamais atteint les cotes de ces machines.
Pour autant, peut-on, sous prétexte d'une valeur marchande moindre (ce n'est donc pas garve de "s'arranger", faire authentifier par l'administration française, des motos qui n'ont jamais existé ?
Entendons nous bien: une 350 indienne de 1966 restaurée en Inde sera une moto authentique, si ses papiers le sont, car les indiens ont fabriqué des 350 en 197.
En revanche une 500 Bullet datée de la même année, remontée en Inde ou ailleurs, ne sera jamais une moto authentique puisque qu'elle n'aura jamais existé.
Et un faux est un faux, montre, tableau ou autre, il n'y a pas de raison de déroger sous prétexte que ce n'est qu'une Bullet !
Malheureusement la FFVE qui, comme son nom l'indique - Fédération Française des Véhicules d'Époque - dont le rôle est d'authentifier un véhicule pour un millésime donné, a été surprise au début des importations à titre individuel de Bullet indienne et, par sa méconnaissance totale de la marque, a délivré des attestations qui ont permis à des motos comme celle qui nous est présentée à la vente d'obtenir une CG collection.
Heureusement, devant un certain afflux de ces fausses motos, présentés avec des numéros et des papiers de 350 pour faire droit à la règle des 30 ans d'ancienneté, la FFVE a cherché, et trouvé, comment réussir à dater ces machines (en se rapprochant du REOC-UK) et donc à refuser de délivrer son attestation aux 500 prétendues.
On a même vu (et certaines ont réussi à passer avant cette prise de conscience) des motos présentés avec des papiers indiens authentiques de 350 cc afférents à des Bullet 500. Pourtant un simple coup d'oeil à la forme du cylindre, de la culasse et au diamètre du tube d'échappement permet de différencier une 350 d'une 500.
Donc aujourd'hui, et depuis quelques années déjà, ce type de manoeuvre est heureusement vouée à l'échec.

La moto de Solhydreol a le mérite de rouler mais c'est tout: pour la marque, avec son millésime et sa cylindrée, elle n'existe pas.
Les objets ont une histoire il faut la respecter.

Avatar du membre

Tit34
Membre RA 2018
Messages : 3966
Enregistré le : 10 mars 2012, 10:46
Fonction au sein de l'association : Président
Votre moto : EFI Chrome
Modèle de votre autre moto : Bullet Standard verte
Prénom : thierry
Localisation : Mauguio
Contact :

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km

Messagepar Tit34 » 13 juin 2018, 10:35

PRYT a écrit :Évidemment je souhaite à Solhydreol de vendre sa Bullet qui est peut-être une moto remontée dans les règles de l'art en Inde et donc une bonne moto.
Ce qui me fait, et me fera toujours réagir, c'est le manque de respect dû à notre marque, volontairement ou involontairement.
J'ai eu une indienne et j'ai toujours aimé l'histoire de la Bullet RE, comme un boomerang de l'histoire : crée en Angleterre, exportée en Inde, puis vente d'une chaine de montage de la 350 à Madras fin 1956, puis fabrication de la Bullet cessée à Redditch fin 1962, la production indienne continue et devient totalement autonome en 1967, revival des motos anciennes dans la décennie 70, l'Enfield India 350 est importée en Angleterre en 1977, les anciens se souvient qu'il y avait aussi une 500, en réclament une, elle finit par sortir en 1990...
Quelle histoire ! Superbe ! bien d'autres marques aimeraient avoir eu la même.
Le seul talon d'Achille de l'histoire réside paradoxalement en elle-même : la moto ayant été fabriquée à l'identique (presque) de celle de 1955 jusque dans les années 2000, il est très facile d'aller se faire remonter une Bullet, 350 ou 500, directement en Inde où tous les arrangements administratifs sont possibles.
Et c'est là qu'intervient pour moi ce que j'appelle le manque de respect de la marque.
RE n'a pas la notoriété de Vincent, Velocette, Norton, Brought Superior et autres, ses motos n'ont jamais atteint les cotes de ces machines.
Pour autant, peut-on, sous prétexte d'une valeur marchande moindre (ce n'est donc pas garve de "s'arranger", faire authentifier par l'administration française, des motos qui n'ont jamais existé ?
Entendons nous bien: une 350 indienne de 1966 restaurée en Inde sera une moto authentique, si ses papiers le sont, car les indiens ont fabriqué des 350 en 197.
En revanche une 500 Bullet datée de la même année, remontée en Inde ou ailleurs, ne sera jamais une moto authentique puisque qu'elle n'aura jamais existé.
Et un faux est un faux, montre, tableau ou autre, il n'y a pas de raison de déroger sous prétexte que ce n'est qu'une Bullet !
Malheureusement la FFVE qui, comme son nom l'indique - Fédération Française des Véhicules d'Époque - dont le rôle est d'authentifier un véhicule pour un millésime donné, a été surprise au début des importations à titre individuel de Bullet indienne et, par sa méconnaissance totale de la marque, a délivré des attestations qui ont permis à des motos comme celle qui nous est présentée à la vente d'obtenir une CG collection.
Heureusement, devant un certain afflux de ces fausses motos, présentés avec des numéros et des papiers de 350 pour faire droit à la règle des 30 ans d'ancienneté, la FFVE a cherché, et trouvé, comment réussir à dater ces machines (en se rapprochant du REOC-UK) et donc à refuser de délivrer son attestation aux 500 prétendues.
On a même vu (et certaines ont réussi à passer avant cette prise de conscience) des motos présentés avec des papiers indiens authentiques de 350 cc afférents à des Bullet 500. Pourtant un simple coup d'oeil à la forme du cylindre, de la culasse et au diamètre du tube d'échappement permet de différencier une 350 d'une 500.
Donc aujourd'hui, et depuis quelques années déjà, ce type de manoeuvre est heureusement vouée à l'échec.

La moto de Solhydreol a le mérite de rouler mais c'est tout: pour la marque, avec son millésime et sa cylindrée, elle n'existe pas.
Les objets ont une histoire il faut la respecter.


:oué: Merci :amour:
« Chose paradoxale, c'est avec les gens intelligents qu'on déconne le mieux. »
de Frédéric Dard

Avatar du membre

hiero
Membre RA 2017
Messages : 3628
Enregistré le : 03 juin 2008, 19:33
Modèle de votre autre moto : belle.....
Prénom : felipe
Localisation : Nancy
Contact :

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km

Messagepar hiero » 13 juin 2018, 17:54

PRYT a écrit :Évidemment je souhaite à Solhydreol de vendre sa Bullet qui est peut-être une moto remontée dans les règles de l'art en Inde et donc une bonne moto.
Ce qui me fait, et me fera toujours réagir, c'est le manque de respect dû à notre marque, volontairement ou involontairement.
J'ai eu une indienne et j'ai toujours aimé l'histoire de la Bullet RE, comme un boomerang de l'histoire : crée en Angleterre, exportée en Inde, puis vente d'une chaine de montage de la 350 à Madras fin 1956, puis fabrication de la Bullet cessée à Redditch fin 1962, la production indienne continue et devient totalement autonome en 1967, revival des motos anciennes dans la décennie 70, l'Enfield India 350 est importée en Angleterre en 1977, les anciens se souvient qu'il y avait aussi une 500, en réclament une, elle finit par sortir en 1990...
Quelle histoire ! Superbe ! bien d'autres marques aimeraient avoir eu la même.
Le seul talon d'Achille de l'histoire réside paradoxalement en elle-même : la moto ayant été fabriquée à l'identique (presque) de celle de 1955 jusque dans les années 2000, il est très facile d'aller se faire remonter une Bullet, 350 ou 500, directement en Inde où tous les arrangements administratifs sont possibles.
Et c'est là qu'intervient pour moi ce que j'appelle le manque de respect de la marque.
RE n'a pas la notoriété de Vincent, Velocette, Norton, Brought Superior et autres, ses motos n'ont jamais atteint les cotes de ces machines.
Pour autant, peut-on, sous prétexte d'une valeur marchande moindre (ce n'est donc pas garve de "s'arranger", faire authentifier par l'administration française, des motos qui n'ont jamais existé ?
Entendons nous bien: une 350 indienne de 1966 restaurée en Inde sera une moto authentique, si ses papiers le sont, car les indiens ont fabriqué des 350 en 197.
En revanche une 500 Bullet datée de la même année, remontée en Inde ou ailleurs, ne sera jamais une moto authentique puisque qu'elle n'aura jamais existé.
Et un faux est un faux, montre, tableau ou autre, il n'y a pas de raison de déroger sous prétexte que ce n'est qu'une Bullet !
Malheureusement la FFVE qui, comme son nom l'indique - Fédération Française des Véhicules d'Époque - dont le rôle est d'authentifier un véhicule pour un millésime donné, a été surprise au début des importations à titre individuel de Bullet indienne et, par sa méconnaissance totale de la marque, a délivré des attestations qui ont permis à des motos comme celle qui nous est présentée à la vente d'obtenir une CG collection.
Heureusement, devant un certain afflux de ces fausses motos, présentés avec des numéros et des papiers de 350 pour faire droit à la règle des 30 ans d'ancienneté, la FFVE a cherché, et trouvé, comment réussir à dater ces machines (en se rapprochant du REOC-UK) et donc à refuser de délivrer son attestation aux 500 prétendues.
On a même vu (et certaines ont réussi à passer avant cette prise de conscience) des motos présentés avec des papiers indiens authentiques de 350 cc afférents à des Bullet 500. Pourtant un simple coup d'oeil à la forme du cylindre, de la culasse et au diamètre du tube d'échappement permet de différencier une 350 d'une 500.
Donc aujourd'hui, et depuis quelques années déjà, ce type de manoeuvre est heureusement vouée à l'échec.

La moto de Solhydreol a le mérite de rouler mais c'est tout: pour la marque, avec son millésime et sa cylindrée, elle n'existe pas.
Les objets ont une histoire il faut la respecter.


Tu as raison sur le fond, sur la forme ça se discute...dans les années 70 et 80 les bitzas de tout genre étaient légion, les plus célèbres sont les Triton, Norvil et autres, mais il n était pas rare de voir des motos avec des cadres d un modèle équipés avec des morceaux de 2 ou " autres bécanes plus exotiques les unes que les autres....ces motos ne font elles pas partie de l'Histoire de la moto aussi?
Alors faut il être aussi strict que tu l'affirmes???? je pense que ça s'argumente....

Avatar du membre

Topic author
PRYT
Membre RA 2018
Messages : 2589
Enregistré le : 25 oct. 2006, 10:35
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : RE 700 Super Meteor
Localisation : Pointe du Médoc
Localisation : Gironde

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar PRYT » 13 juin 2018, 18:36

Ave Philippe,
concernant les bitzas que tu évoques, tu dois savoir que beaucoup de ces motos n'étaient absolument pas conforme à la CG que détenait leur propriétaire, les exposant de facto à des ennuis tant administratifs que d'assurances.
Les Tritons quant à eux reçoivent aujourd'hui une CG Triton avec attestation FFVE délivrée après consultation du club Triton.
En tout état de cause, aucune de ces motos ne prétend être autre chose que ce qu'elles prétendent être: Triton, Dresda...etc...

Là on est sur un cas complètement différent: une Bullet 500 de 1966, laissant entendre en plus qu'elle serait anglaise (1er message).
Or tout est faut:
Bullet 500 1966: n'a jamais existé ni en Inde ni ailleurs;
Bullet : le nom a appartenu jusqu'à ce que les indiens le rachète (début décennie 2000 ?) à British Leyland qui l'avaient racheté au moment du démantèlement de RE en 1967 (voire 1963);
-idem pour le nom Royal Enfield qui avait été racheté par AERCO à la même période;
Il est d'ailleurs remarquable que nos motos se sont appelées de ces faits au début de leur importation et jusque dans les années2000 Enfield India suivie de leur cylindrée (pour ceux qui ont des fontes, vérifiez vos CG, vous le verrez): ni Royal Enfield, ni Bullet ne figurait.

Donc je maintiens:
en aucun cas une Bullet 500 prétendument datée de 1963 à 1989 ne fait partie de l'histoire de la moto et encore moins de celle de Royal Enfield, sinon au titre des magouilles qui ont sévi en Inde à une certaine époque pour répondre à la demande d'étrangers préférant avoir à tout prix une 500 plutôt qu'une 350.
On peut d'ailleurs noter qu'aucune de ces magouilles n'a pu se produire avant 1990 puisque, comme déjà dit, les indiens auraient alors été incapbles de monter un moteur de 500 cc, puisqu'encore une fois, il n'existait pas.
Et ne parlons pas d'un éventuel montage d'un vrai moteur anglais 500 à culasse "normale" (donc antérieur à 1959) en raison de leur rareté. Rappelons que les 500 Bullet 1959/62 sont des Big Head (790 produites dont 170 Fury, contre environ 1750 JS -500 Bullet- et 1272 Woodsman et Westerner - marché USA- pour la période 1953-1958).

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18404
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar Jackymoto » 13 juin 2018, 23:10

Dans le cars des Triton Tribsa et autres, ils en a quelques unes montées avec soin mais la plupart sont de
véritables ordures incohérentes car tout le monde n 'a pas le niveau pour s'improviser constructeur.
Le dernière Triton qu'on m'a montré pour évaluation j'avais répondu par un éclat de rire:
cadre pourri, moteur suintant monté n'importe comment avec des accessoires cabossés.
Après comme le souligne Pryt, il faut une CG "modifiée" si non tu roules sans assurance.
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.

Avatar du membre

claude et flo condrieu
Membre RA 2018
Messages : 2723
Enregistré le : 25 mai 2007, 14:18
Votre moto : EFI Bullet Standard
Modèle de votre autre moto : HD 1200 Hugger 89, BM RT 05, EFI standard 15, EFI standard 16, BMW nine T Racer 2017
Localisation : Sud Ouest Gers
Localisation : PAUILHAC 32

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar claude et flo condrieu » 14 juin 2018, 10:52

Tout ça pour çà .... :MDR:
Le bonheur à l'état pur retrouvé avec de vrais passionnés...

Les vraies ont aussi la culasse en fonte.

La voiture transporte le corps, la moto transporte l'âme...

Avatar du membre

berot
Membre RA 2018
Messages : 607
Enregistré le : 23 déc. 2006, 07:04
Votre moto : Pas de moto
Modèle de votre autre moto : http://zupimages.net/viewer.php?id=18/14/2ulj.jpg
Prénom : BILL
Localisation : London
Localisation : Hyde Park Barracks
Contact :

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar berot » 14 juin 2018, 12:53

claude et flo condrieu a écrit :Tout ça pour çà .... :MDR:

Shakespeare. ;)

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18404
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar Jackymoto » 14 juin 2018, 13:00

Tout ça pour çà .... :MDR:

Ben oui, sur les Efi ça ne parle que des rétroviseurs, de cosses qui counillent de couleurs des amortos de bruits fantômes
de remorques et de camping cars! Là au moins on peut polémiquer pour rigoler un peu.
Le forum devient sérieusement emmerdant, il faut employer le mot. :036:
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.

Avatar du membre

hourdek1
Membre RA 2017
Messages : 1492
Enregistré le : 01 sept. 2007, 13:21
Modèle de votre autre moto : Bullet 350
Prénom : Christophe
Localisation : Banlieue Sud (92)
Localisation : Banlieue Sud (92)

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar hourdek1 » 14 juin 2018, 13:38

Jackymoto a écrit :
Tout ça pour çà .... :MDR:

Le forum devient sérieusement emmerdant, il faut employer le mot. :036:

Heureusement que Roro y se décarcasse

Avatar du membre

nirlo
Membre RA 2018
Messages : 2568
Enregistré le : 16 juin 2011, 15:41
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : BMW r850r de 1995, F 650 GS SC
Prénom : Olivier
Localisation : 9-7-4/9-4

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km

Messagepar nirlo » 14 juin 2018, 14:33

T Max 66 a écrit :
En realité ce ne sont pas les vendeurs qui font les prix mais les acheteurs :hein:

.


Très juste, surtout en matière d'immobilier ou d'occasions " atypiques " comme ici !
Pas capab' lé mort sans avoir essayé (proverbe réunionnais)
Le dialogue et l'écoute pour s'entendre au delà de nos différences.

Avatar du membre

jpv17
Membre RA 2018
Messages : 2856
Enregistré le : 23 oct. 2014, 17:24
Votre moto : Himalayan
Modèle de votre autre moto : Bullet Standard noire 2015 (vendue)
Prénom : jean-Pierre
Localisation : Aytré, près de La Rochelle

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar jpv17 » 14 juin 2018, 17:41

Jackymoto a écrit :
Tout ça pour çà .... :MDR:

Ben oui, sur les Efi ça ne parle que des rétroviseurs, de cosses qui counillent de couleurs des amortos de bruits fantômes
de remorques et de camping cars! Là au moins on peut polémiquer pour rigoler un peu.
Le forum devient sérieusement emmerdant, il faut employer le mot. :036:


:017: Bah, c'est pas parce que ça t'intéresse pas que c'est emmerdant pour tout le monde.

couniller, qui désigne la signification "perdre son temps" du terme d'origine. Ce verbe a peu à peu disparu du langage courant, sauf dans le patois charentais où il est encore utilisé.

Pis perso j'ai jamais vu couniller une cosse... :sorry:
... ou alors c'était une cosse perdue

Avatar du membre

GEDEON 03
Membre RA 2018
Messages : 4109
Enregistré le : 03 mars 2007, 11:28
Votre moto : Electra X
Modèle de votre autre moto : http://zupimages.net/viewer.php?id=18/14/20i3.jpg
Prénom : Guy
Localisation : Bourbonnais (Nord chic de l'Auvergne)
Localisation : Juste avant l'école et la p'tite épicerie presqu'en face de la menuiserie du père Martin

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar GEDEON 03 » 14 juin 2018, 18:05

couniller = zizouner en Bourbonnais ;)
♫Maneton prend sa goupille ♪La clavè-tteuh la clavèèè-tteuh ♪Maneton prend sa goupille ♪ ♪ Et s'en va péter sul'piston ♪ ♪Et s'en va péter sul'piston ♫ ♫

Avatar du membre

JOHN F
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 306
Enregistré le : 25 août 2010, 17:25
Votre moto : Electra X
Modèle de votre autre moto : http://zupimages.net/viewer.php?id=18/31/xwb5.jpg
Prénom : John FANTE BANDINI
Localisation : Demande à la poussière
Localisation : Pepin [wisconsin)

Re: vend Royal Enfield 500 bullet CG france 1966 600km (vendue)

Messagepar JOHN F » 14 juin 2018, 18:08

Et en Volapuk ?