Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau


Topic author
Jihel
Membre RA 2018
Messages : 541
Enregistré le : 27 avr. 2011, 17:07
Votre moto : Pas de moto
Modèle de votre autre moto : Guzzi V7 II
Prénom : Jean-Louis
Localisation : Grenoble
Contact :

Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau

Messagepar Jihel » 23 avr. 2012, 20:41

Bonjour à tous,

Pour ceux qui croient qu'il y avait une vie dans la région avant le 6ème Rassemblement de la Royal Association, la brochette en charge de l'organisation (1) a imaginé publier ici quelques infos, à vocation *apéritive*, et relatives à certains lieux et sites où l'on va se poser, ou que l'on va approcher pendant nos balades.

Cette mini-série a été inaugurée par Captain Bertie ("Un prisonnier célèbre").
http://www.royalenfieldlesite.com/forum/viewtopic.php?f=41&t=10809
_____

Le funiculaire de Saint Hilaire du Touvet, le restaurant panoramique et le "Laboratoire d'Icare" en gare haute, sont l'un des attraits touristiques de la partie sud de la Chartreuse. On passera tout près lors de notre balade du samedi 19 mai, au départ de Saint Pierre d'Albigny.

L'histoire commence en 1917 : l’Union des Industries Métallurgiques et Minières (UIMM) crée l'Association Métallurgique et Minière de lutte contre la tuberculose, promue maître d'oeuvre de la construction d'un funiculaire destiné à faciliter l'accès au plateau des Petites Roches. Le Plateau est alors desservi par une seule route à la viabilité aléatoire, et inaccessible l'hiver. Le but est d'y établir un, puis trois sanatoriums sur la commune de Saint Hilaire du Touvet. La démarche est de santé publique, et l'objectif principal, donc, la lutte contre la tuberculose. (On revient là-dessus dans un prochain "Apéritif").

La construction du funiculaire dure plus de trois ans, entre 1920 et 1923. Le dénivelé total atteint 700 m, avec la pente la plus forte d'Europe (la plus forte du monde dans le tunnel : 83 %, je vous le donne comme on me l'a vendu). Dans les deux premières années, il va jouer le rôle d'un ascenseur un peu particulier (d'un monte-charge plutôt), en transportant plus de 56 000 tonnes de matériaux de construction.

En 1940-1945, il est le moyen de transport courant des habitants du Plateau vers la Vallée du Grésivaudan, la gare (basse) de Montfort étant connectée à la ligne de tramway Grenoble-Chapareillan – village qui est lui-même une étape de notre balade du 19 mai.

Image

Le balancier (l'ironie) de l'histoire fait qu'après qu'ait été privilégié ici comme ailleurs l'usage de l'automobile, cette façon de relier en direct et au plus court montagne et vallée revient en 2012 dans l'actualité grenobloise : s'appuyant sur le savoir faire des entreprises locales de remontées mécaniques, la Métro (Communauté d'agglomération) travaille sur un projet de transport par câble à grande capacité entre le Plateau du Vercors et les parkings "multimodaux" d'entrée de ville, lesquels incluent bien sûr le tramway (2).

Après 1945, le funiculaire n'est plus ce qu'il était, et, développement des moyens de transport individuels aidant (si l'on peut dire), il ne doit sa survie qu'à l'intervention des collectivités territoriales – département et commune de Saint Hilaire du Touvet. Il fonctionne aujourd'hui dans le cadre d'une Régie municipale.

C'est le succès du Vol Libre qui va le sauver définitivement, après les premiers essais de deltaplane en mai 1974 et la découverte du site privilégié de Saint Hilaire. Le funiculaire relie en effet idéalement zone d'atterrissage à Lumbin, dans la vallée de l'Isère, et bases de départ, l'une d'entre elles n'étant d'ailleurs qu'à une centaine de mètres de la gare haute (On revient aussi là-dessus dans un prochain "Apéritif").

La période récente (depuis les années 80) est celle de la sécurisation de la voie et des falaises qui ne demandent qu'à s'y effondrer (3), et aussi de la réfection de la machinerie dans le respect des éléments d’origine. Idem pour les cabines, douteusement "modernisées" entre 1956 et 1992.

L’un des plus anciens chemins de fer touristiques des Alpes françaises, censé gravir la plus forte pente d'Europe, mérite peut-être une petite pause dans notre balade du 19 mai… d'autant que de la gare haute on a sous les yeux un panorama exceptionnel, qui se déploie du Mont Blanc au Vercors.

Image

Au fond, le "panorama exceptionnel, qui se déploie du Mont Blanc au Vercors". Bon, comme dit un chroniqueur de France Info : naturellement, vous n'êtes pas obligés de me croire.

. JL

La reproduction de l'affiche et la plupart des informations de ce post sont empruntées (je les rends après !) à :
http://www.funiculaire.fr/le-funiculaire/historique/
Les photos anciennes (diaporama au bas de la page-écran) valent à elles seules le détour.
_____
Notes
(1) Sur cette appellation, voir ici, début du post :
http://www.royalenfieldlesite.com/forum/viewtopic.php?f=11&t=10794
(2) Entre le Plateau du Vercors et l'agglomération grenobloise, le trafic automobile pendulaire moyen est estimé à 9 000 véhicules/jour.
(3) En 1954, l'effondrement du Bec Margain a coupé la route nationale, à proximité du village de Montfort, point de départ du funiculaire. L'étymologie du nom du village de Crolles (et de la Dent éponyme, dont la silhouette majestueuse, le 19 mai, ne manquera pas d'impressionner les poètes et autres âmes sensibles) viendrait du latin "corrotulare" = faire rouler, écrouler. Le 15 janvier dernier, ce sont encore 4 à 500 m3 qui se sont détachés de la falaise pour tomber sur le territoire de la commune de Crolles, la bien nommée. La loi de la pesanteur est dure, mais c'est la loi.

Avatar du membre

Pifou56
Membre RA 2018
Messages : 1194
Enregistré le : 04 déc. 2008, 22:13
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : Constellation 1959
Prénom : Pierre-François
Localisation : Haut-Doubs (- 37,2° le matin)

Re: Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau

Messagepar Pifou56 » 23 avr. 2012, 21:01

Chère brochette,

et si vous aviez dévoilé toutes ces merveilles avant la clôture des inscriptions ? :?: ?


Un inscrit impatient...
dans le Doubs absinthe-toi

Avatar du membre

isawood
Membre RA 2018
Messages : 4426
Enregistré le : 02 juil. 2008, 06:54
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : EFI 2008 rouge
Prénom : Isa
Localisation : Routes à bullet : Maurienne en Savoye :-)

Re: Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau

Messagepar isawood » 24 avr. 2012, 08:09

Jihel a écrit :(3) En 1954, l'effondrement du Bec Margain a coupé la route nationale, à proximité du village de Montfort, point de départ du funiculaire. L'étymologie du nom du village de Crolles (et de la Dent éponyme, dont la silhouette majestueuse, le 19 mai, ne manquera pas d'impressionner les poètes et autres âmes sensibles) viendrait du latin "corrotulare" = faire rouler, écrouler. Le 15 janvier dernier, ce sont encore 4 à 500 m3 qui se sont détachés de la falaise pour tomber sur le territoire de la commune de Crolles, la bien nommée. La loi de la pesanteur est dure, mais c'est la loi.


en 1248, une partie du granier s'effondra créant le décor qu'on connait actuellement, faisant 5000 morts. c'etait une punition divine contre les savoyards, dit-on.

question : la jolie montagne va-t-elle résister à l'assaut de 50 grosmonos vibratoires ?

:wink:
http://leswood.fr
La sagesse est d'être fou lorsque les circonstances en valent la peine. (Cocteau)

Avatar du membre

poalaboi
Membre RA 2018
Messages : 3497
Enregistré le : 19 avr. 2008, 09:50
Votre moto : EFI Electra
Modèle de votre autre moto : Bicyclette Raleigh
Prénom : Jacques
Localisation : Ardèche
Localisation : Ardèche

Re: Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau

Messagepar poalaboi » 24 avr. 2012, 08:31

Jihel a écrit :(3) En 1954, l'effondrement du Bec Margain a coupé la route nationale, à proximité du village de Montfort, point de départ du funiculaire. L'étymologie du nom du village de Crolles (et de la Dent éponyme, dont la silhouette majestueuse, le 19 mai, ne manquera pas d'impressionner les poètes et autres âmes sensibles) viendrait du latin "corrotulare" = faire rouler, écrouler. Le 15 janvier dernier, ce sont encore 4 à 500 m3 qui se sont détachés de la falaise pour tomber sur le territoire de la commune de Crolles, la bien nommée. La loi de la pesanteur est dure, mais c'est la loi.

Un ami disait à propos de l'érosion et avec force clins d’œil (d'yeux ?) "la vocation de toute montagne est de finir en pénéplaine" :wink: :wink:
"Papy, il boit de la chicorée... c'est du café sans alcool"

Avatar du membre

papymad
Membre RA 2018
Messages : 7041
Enregistré le : 14 févr. 2009, 15:53
Votre moto : EFI Electra
Modèle de votre autre moto : Honda 650 Deauville
Prénom : Michel
Localisation : tout près de Carcassonne
Localisation : Ventenac Cabardès, Aude

Re: Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau

Messagepar papymad » 24 avr. 2012, 15:14

Ben oui, mais je ne me sens pas la vocation de finir en crêpe ou steak haché !
La vrai question, c'est Isa qui la pose. La montagne va-t-elle résister à notre passage.
Je paraphrese :
Quand même, qu'est-ce que vous êtes emm...dés avec vos montagnes ! c'est pas dans les Pyrénées qu'on verrait un truc pareil :lol: :lol:
bon, je vois la porte.
"Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n'arrive jamais" (Pierre Dac)
"C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents" (Pierre Dac, itou)

Avatar du membre

JacquesD
Membre RA 2018
Messages : 20728
Enregistré le : 04 juin 2006, 08:27
Modèle de votre autre moto : Y'en a plus
Localisation : Laroque 47
Localisation : Laroque-Timbaut 47

Re: Les Bauges / Apéritif / Ascenseur pour le Plateau

Messagepar JacquesD » 24 avr. 2012, 17:36

de poalaboi :
Un ami disait à propos de l'érosion et avec force clins d’œil (d'yeux ?) "la vocation de toute montagne est de finir en pénéplaine"

Il a raison ton ami, mais il faut être patient ! . . .
JacquesD