Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air


Topic author
Jihel
Membre RA 2018
Messages : 541
Enregistré le : 27 avr. 2011, 17:07
Votre moto : Pas de moto
Modèle de votre autre moto : Guzzi V7 II
Prénom : Jean-Louis
Localisation : Grenoble
Contact :

Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Jihel » 05 mai 2012, 14:35

Bonjour à tous,

Suite de notre mini-série apéritive, dans l'attente du Rassemblement du 17 au 20 mai… qui n'a jamais été aussi proche.

Le samedi on passera à quelques jets de pierre des anciens sanatoriums du Plateau des Petites Roches – que l'on voit bien depuis la "moquette", où un arrêt est prévu (1). Une drôle d'histoire…

Entre les deux guerres, une partie de l'espace alpin a été "médicalisée" : c'est la grande période de la construction des sanatoriums, dont ceux du Plateau des Petites Roches en Chartreuse, mais aussi du Plateau d'Assy en Haute-Savoie, de Briançon dans les Hautes-Alpes, de Davos et Montana en Suisse, etc.

Dans un précédent Apéritif, on a vu ("on" = mes deux fidèles lecteurs) que la construction du funiculaire de Saint Hilaire du Touvet, entre 1920 et 1923, était destinée à faciliter l'ouverture d'un établissement de santé sur le Plateau. Ceci au bénéfice des mineurs et des "ouvriers soumis aux ravages de la tuberculose dans les rangs des armées" (2), l'air de la Chartreuse étant réputé plus pur que celui qu'on respire au fond de la mine ou des tranchées (respirer le bon air était alors l'un des éléments-clés de la thérapie). Aujourd'hui, quand on évalue d'en haut l'épaisseur et la couleur de la nappe de pollution qui recouvre le fond de la "cuvette" où est construite l'une des villes les plus polluées de France (Grenoble, hélas), on pourrait se poser la question, mais bon.

Vu la viabilité incertaine de l'unique route d'accès, le funiculaire est donc d'abord utilisé pour transporter les matériaux de construction du sanatorium : plus de 56 000 tonnes les deux premières années (1924-1925).

Dans la foulée, le Conseil Général du Rhône lance la construction de son propre établissement, et négocie avec le maître d’ouvrage l'utilisation du funiculaire, s'engageant même à le faire fonctionner jusqu'en l'an 2000. Enfin et de la même façon, le sanatorium des Etudiants de France est créé en 1925 après accord négocié avec la Société d'exploitation.

Dans les années 30, il y a donc, par ordre d'apparition en scène, trois sanatoriums regroupés sur le Plateau :
— celui de l’Association Métallurgique et Minière, dit "Rocheplane" ;
— le Centre Médico-Chirurgical des Petites Roches : c'est le "sanatorium du Rhône", ou CMC ;
— le Centre Médico-Universitaire Daniel Douady (d'abord sanatorium des Etudiants de France, puis Centre universitaire de cure) : c'est le "sanatorium des étudiants".

Image

Le nom de l'architecte Tony Garnier (la Halle qui porte son nom est le "Bercy" de Lyon) reste attaché aux bâtiments, bien qu'il ait participé au concours… sans le remporter ! Les bâtiments sont construits paraboliquement pour bénéficier au mieux de la lumière, le bacille de Koch, comme les Vampires, n'aimant pas celle du soleil. Et il faut reconnaître que l'ensemble et son intégration à l'environnement de forêts et de falaises sont plutôt réussis, avec quelque chose de l'hôtel Overlook de "Shining".

Le directeur qui a donné son nom au sanatorium des étudiants était un grand amateur de culture. Il a fait construire une salle de spectacles (dont les peintures ont été inscrites à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques), reçu des invités de marque comme le peintre Henri Matisse ou le pianiste Alfred Cortot (qui a même offert un piano), et aussi des malades célèbres ou qui allaient le devenir : Albert Camus en 1931, ou Roland Barthes, qui y fit deux séjours, en 1942, puis en 1943-1945. La bibliothèque du Centre universitaire a contenu jusqu'à 20 000 ouvrages, dont certains, annotés par lesdites célébrités ou dédicacés par leur auteur, sont devenus des objets de collection.

Après la récession de la tuberculose dans les années 60, les trois établissements se sont reconvertis avec succès dans d'autres spécialités médicales comme la rééducation – le site exceptionnel offrant un attrait supplémentaire. Ils sont rattachés au CHU de Grenoble en 2003 et entièrement remis aux normes en 2009. Au motif officiel et controversé du risque d'avalanche, ils ont pourtant été délocalisés dans l'agglomération grenobloise dès la fin de cette même année 2009 pour le premier d'entre eux ! Le principe de précaution s'est peut-être nourri du précédent du Plateau d'Assy, dont le sanatorium avait été dévasté par un glissement de terrain en 1970 (3).

Curieusement ces lieux, qui avaient abrité malades et soignants pendant quatre vingts ans, semblent avoir été du jour au lendemain abandonnés par leurs occupants et laissés en l'état. En quelques mois ils ont été dépouillés, comme on dit aujourd'hui. Les véhicules à l'oeuvre (y compris ceux de récupérateurs professionnels) se comptaient par dizaines le week-end sur les parkings, on le voit dans un récent sujet du magazine "Envoyé Spécial" (4). Tout ce qui avait une valeur quelconque (livres, mobilier, portes et fenêtres, lavabos, tuyaux et câbles, tuiles et éléments de toiture…) a disparu, le reste a été saccagé ou jeté par les fenêtres. Ne subsistent que des débris de verre, des squelettes de matériel médical, des pièces couvertes de tags et de graffitis, le tout baignant dans une atmosphère étrange et mortifère. L'endroit est d'ailleurs pour cela prisé des photographes se revendiquant du mouvement Urbex, que rassemble un goût particulier et parfois dangereux pour les lieux abandonnés.

Image

Image

La démolition annoncée (ou plutôt le financement ad hoc) se faisant attendre, tout comme un improbable classement aux Monuments Historiques, des associations et collectifs de défense se sont constitués, tel "Sauvons le CMC", qui en 2010 sur son site dénonçait la situation sans trop faire dans la dentelle : "Le Plateau des Petites Roches (…) commence à devenir un nid à voyous (…). Si rien n'est fait, Saint Hilaire va devenir un repaire à bandits et à squatteurs. Il faut que le massacre s'arrête". De la même source, en octobre 2011, on apprend que du fait de "la pègre grenobloise", les trois établissements "ressemblent à Beyrouth", et que si les lieux commencent à être déserts, c'est qu'il n'y a "plus rien à voler ou saccager" (5).

Le 23 avril dernier, je prends un café dans un bistrot du Plateau. Je suis le seul client, et avec le patron, on parle de choses et d'autres… Mais pas des élections quand même, hein, malgré la Une du Dauphiné Libéré étalée sur le comptoir : ici je ne suis qu'un touriste. Pas non plus des sanatoriums, jusqu'à ce que je fasse glisser la conversation là-dessus. D'un coup son visage change de couleur, et il lâche : "N'allez pas là-haut. C'est comme s'il y avait eu la guerre !".

Les amateurs de PaintBall et de SoftBall l'ont bien compris, qui s'y retrouvent volontiers pour y jouer. A la guerre, justement.

Image

En septembre 1944, dans la revue des étudiants du sanatorium, Roland Barthes rendait compte d'un concert de musique de chambre donné par trois étudiants (au programme : Haydn, Mozart et Beethoven). Après avoir ironisé sur le fait que c'était un "miracle" d'en avoir trouvé trois, sur trois cents, "sachant jouer d'un instrument en mesure, dans le tempo, et pas trop faux" (!), il saluait la réussite du concert : "exceptionnelle et vraiment sympathique".

Cela se passait dans ces mêmes lieux dont on vient de dire l'état. La vie au grand air a bien changé, sur le Plateau des Petites Roches.

. JL

Photo 1 : origine CMC. Merci à Simon pour les trois autres photos.
_____
Notes
(1) Et on voit bien ladite moquette (= la base d'envol de la Coupe Icare) sur ces photos d'un précédent Apéritif :
http://www.royalenfieldlesite.com/forum/viewtopic.php?f=70&t=10859
(2) Journal des Débats, 25 juillet 1924 (jour de l'inauguration officielle du funiculaire).
(3) Le risque lié aux avalanches est fortement contesté par la population locale, qui fait observer que la plus grosse d'entre elles est tombée en 1853, et a fait un mort (sous-entendu : "seulement"). Depuis, l'avalanche la plus spectaculaire a eu lieu en 1981, excédant le risque centennal, donc, et sans faire de victime. Mais on peut comprendre cette tendance à la sous-estimation : d'abord peu enthousiastes à l'idée de voisiner avec des tuberculeux, les locaux ont vite intégré que c'étaient les établissements de santé et les emplois induits qui faisaient "vivre" le Plateau. D'où ces inscriptions encore visibles un peu partout : "Non à la délocalisation", qui ne renvoient pas à celle de Renault en Roumanie.
(4) L'endroit n'est ni situé ni nommé, pour ne pas encourager les "vocations".
(5) Indice d'un combat perdu : le site "Sauvons le CMC" est aujourd'hui à peu près aussi délabré que les bâtiments qu'il défend.

Avatar du membre

Captain Bertie
Membre RA 2018
Messages : 743
Enregistré le : 03 août 2009, 13:19
Votre moto : EFI Electra
Prénom : Bertrand
Localisation : Gilly-surIsère (73200)

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Captain Bertie » 05 mai 2012, 15:32

Tes trois fidèles lecteurs, Jihel, trois...

A.Nonyme

Avatar du membre

Témasque 666
Membre RA 2018
Messages : 7242
Enregistré le : 17 oct. 2011, 21:19
Modèle de votre autre moto : Yamaha 500 T Max
Prénom : T Max 66
Localisation : Le centre de la terre

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Témasque 666 » 05 mai 2012, 19:50

.

Balade historique en plus :D
.


.



Je suis responsable de ce que je dis ........................... pas de ce que tu comprends


Image

Avatar du membre

vevebm
Membre RA 2018
Messages : 3194
Enregistré le : 16 oct. 2010, 21:33
Modèle de votre autre moto : classic 2010 et béhème K100LTABS 1988
Prénom : RV
Localisation : arpajon
Contact :

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar vevebm » 05 mai 2012, 20:09

:amour: :amour: il a mal au bide ton crapaud ??? :amour: :amour:

Il se le tient comme si il allait claquer ???
Il a peut être trop bouffé ??
Préservez les abeilles elles sont l'espoir de l'espèce humaine Image http://vevebm.free.fr Image

Avatar du membre

Témasque 666
Membre RA 2018
Messages : 7242
Enregistré le : 17 oct. 2011, 21:19
Modèle de votre autre moto : Yamaha 500 T Max
Prénom : T Max 66
Localisation : Le centre de la terre

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Témasque 666 » 05 mai 2012, 20:18

Fait gaffe mon crapaud va bouffer ton z abeille :D
.


.



Je suis responsable de ce que je dis ........................... pas de ce que tu comprends


Image

Avatar du membre

vevebm
Membre RA 2018
Messages : 3194
Enregistré le : 16 oct. 2010, 21:33
Modèle de votre autre moto : classic 2010 et béhème K100LTABS 1988
Prénom : RV
Localisation : arpajon
Contact :

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar vevebm » 05 mai 2012, 21:28

:amour: :amour: jamais seule une abeille :amour: :amour:

en ce moment ça avoisine les 50 000 par ruche et ça va encore grimper un poil...
Préservez les abeilles elles sont l'espoir de l'espèce humaine Image http://vevebm.free.fr Image

Avatar du membre

Témasque 666
Membre RA 2018
Messages : 7242
Enregistré le : 17 oct. 2011, 21:19
Modèle de votre autre moto : Yamaha 500 T Max
Prénom : T Max 66
Localisation : Le centre de la terre

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Témasque 666 » 05 mai 2012, 21:39

vevebm a écrit ::amour: :amour: jamais seule une abeille :amour: :amour:

en ce moment ça avoisine les 50 000 par ruche et ça va encore grimper un poil...


Je ne savais pas que les z abeilles se reproduisaient comme cela !
.


.



Je suis responsable de ce que je dis ........................... pas de ce que tu comprends


Image

Avatar du membre

Témasque 666
Membre RA 2018
Messages : 7242
Enregistré le : 17 oct. 2011, 21:19
Modèle de votre autre moto : Yamaha 500 T Max
Prénom : T Max 66
Localisation : Le centre de la terre

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Témasque 666 » 05 mai 2012, 21:43

.


.



Je suis responsable de ce que je dis ........................... pas de ce que tu comprends


Image

Avatar du membre

papymad
Membre RA 2018
Messages : 7041
Enregistré le : 14 févr. 2009, 15:53
Votre moto : EFI Electra
Modèle de votre autre moto : Honda 650 Deauville
Prénom : Michel
Localisation : tout près de Carcassonne
Localisation : Ventenac Cabardès, Aude

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar papymad » 06 mai 2012, 10:35

Lecteur assidu de tes "apéritifs", je revendique la place de quatrième lecteur.
Amitiés
"Il faut une infinie patience pour attendre toujours ce qui n'arrive jamais" (Pierre Dac)
"C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents" (Pierre Dac, itou)

Avatar du membre

Limobull
Membre RA 2018
Messages : 4250
Enregistré le : 01 juin 2006, 17:36
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Localisation : Treignac en Corrèze
Localisation : Au pied des Monédières

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Limobull » 06 mai 2012, 15:37

:lol: :lol:
L'horizon se dégage pour moi, le déménagement du fiston est terminé et je crois que je pourrai venir au rassemblement.
Mais si je viens, pourrais-je trouver un coin pour planter ma guitoune :ange! :roll: :wink:
FFMC veut aussi dire Fonte Fidèle Mais Capricieuse :) .

Avatar du membre

isawood
Membre RA 2018
Messages : 4451
Enregistré le : 02 juil. 2008, 06:54
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : EFI 2008 rouge
Prénom : Isa
Localisation : Routes à bullet : Maurienne en Savoye :-)

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar isawood » 06 mai 2012, 15:53

pour la guitoune c'est sans problème.
par contre, veux tu réserver des repas ? si oui, c'est mardi au plus tard, stp...
http://leswood.fr
La sagesse est d'être fou lorsque les circonstances en valent la peine. (Cocteau)

Avatar du membre

Captain Bertie
Membre RA 2018
Messages : 743
Enregistré le : 03 août 2009, 13:19
Votre moto : EFI Electra
Prénom : Bertrand
Localisation : Gilly-surIsère (73200)

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Captain Bertie » 06 mai 2012, 16:37

Limobull a écrit :L'horizon se dégage pour moi, le déménagement du fiston est terminé et je crois que je pourrai venir au rassemblement.
Mais si je viens, pourrais-je trouver un coin pour planter ma guitoune?


Bonjour Paul,

Que voilà une bonne nouvelle !

Non seulement tu trouveras une place pour planter ta guitoune mais si, par impossible, tu n'en trouvais pas je serais heureux de t'offrir, à mon tour, l'hospitalité comme tu l'avais fait aux Millevaches il y aura bientôt trois ans ( il est vrai que me laisser dormir dehors aurait été, compte tenu de la température, de la non-assistance à personne en danger...).

Quant à la bouffe ne t'inquiète pas :quant il y en a pour cinquante il y en a pour cinquante et un; au besoin je te donnerai ma part : il faut que je maigrisse un peu !

Bien à toi,

Bertrand

Avatar du membre

Témasque 666
Membre RA 2018
Messages : 7242
Enregistré le : 17 oct. 2011, 21:19
Modèle de votre autre moto : Yamaha 500 T Max
Prénom : T Max 66
Localisation : Le centre de la terre

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Témasque 666 » 06 mai 2012, 19:38

Image
.


.



Je suis responsable de ce que je dis ........................... pas de ce que tu comprends


Image

Avatar du membre

Pifou56
Membre RA 2018
Messages : 1194
Enregistré le : 04 déc. 2008, 22:13
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : Constellation 1959
Prénom : Pierre-François
Localisation : Haut-Doubs (- 37,2° le matin)

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Pifou56 » 06 mai 2012, 21:52

Limobull a écrit ::lol: :lol:
L'horizon se dégage pour moi, le déménagement du fiston est terminé et je crois que je pourrai venir au rassemblement.
Mais si je viens, pourrais-je trouver un coin pour planter ma guitoune :ange! :roll: :wink:


Si planter ne te tente, tu pourras t'allonger (quant à dormir...) en aimable compagnie dans notre mobilhome (immobilisé). Reste une ou deux belles places. :coucou:
dans le Doubs absinthe-toi

Avatar du membre

Limobull
Membre RA 2018
Messages : 4250
Enregistré le : 01 juin 2006, 17:36
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Localisation : Treignac en Corrèze
Localisation : Au pied des Monédières

Re: Les Bauges / Apéritif / La vie au grand air

Messagepar Limobull » 09 mai 2012, 23:08

Merci de bien vouloir m'accueillir aussi tardivement :wink:
Je vais encore planter ma vieille canadienne cette année.
J'envisage un changement de guitoune pour 2013 :roll:
Pour les repas, oui, j'en suis et règlerai sur place.

Pour la route, je partirai sans doute jeudi matin vers 5 ou 6h du mat.
J'ai 2 possibilités:
Un itinéraire bas en passant par Egletons, Mauriac, le Puy Mary, St Flour, Le Puy en Velay, Annonay, St Rambert d'Albon, Chambéry.
C'est à dire que je serai bien plus au sud que l'équipe à Matmata qui va venir par St Pourcain sur Sioule.

Ou un autre itinéraire plus au nord qui me ferait passer par Meymac, Ussel, Bourg Lastic, le Mt Dore, Issoire, Ambert, St Etienne. Dans ce cas où se recouperaient nos itinéraires?
Mais je n'aime pas le contournement de St Etienne qui est merdique.
J'ai une préférence pour le premier trajet, même s'il est un peu plus long.

Je vais contacter Michel pour voir quel itinéraire il compte prendre.

A suivre...
FFMC veut aussi dire Fonte Fidèle Mais Capricieuse :) .