Technique de démarrage

mardi 3 juin 2008
par  Daniel78
popularité : 4%

Le démarrage...
de la machine….

Eh oui... tout change... car cette page fut écrite avant l’apparition de la Sixty Five et de l’Electra.
Toutes deux possèdent maintenant un démarreur électrique....
Il n’empêche que, pour une raison une autre, vous serez peut-être amené, un jour, à relire tout cela....

Ne criez pas…
Ne tempêtez pas.

Cela ne sert à rien…
Sachez que votre machine est, quasiment "in volable" en raison justement du problème que pose le lancement du moteur lorsqu’on a pas de démarreur électrique à disposition.
Bien sur, sur les nouveaux modèles cinq vitesses, vous ne rencontrerez pas ce genre de difficulté puisqu’un démarreur électrique est prévu.
Donc, pour les amoureux de la quatre vitesse, il n’y a pas trente six solutions pour faire partir ce gros moteur.

La manœuvre consiste donc en :

· Tourner la clé de contact et vérifier que ce p…. de coupe circuit situé comme toutes les motos sur le guidon droit est bien en position ouverte ! D’ailleurs, un détail peut vous attirer l’œil puisqu’en position fermé, lorsque vous pousserez sur le kick lentement, l’aiguille de l’ampèremètre ne bougera pas..
· Pas de starter, je n’y vois aucune utilité… C’est tout dire, sauf en cas de froid exceptionnel.
· Ouvrir l’essence (kilucru !)
· Décompresser à l’aide du décompresseur situé sous la poignée gauche et qui permet de passer le point mort haut sans pb.
· Enfoncer douuououououououcement le kick, les yeux rivés sur l’ampèremètre. Lorsque l’aiguille est pile poil à zéro lâchez le dé compresseur.
· Et alors la, descendez rapidement le kick du haut vers le bas franchement et sans hésiter.
· Et ça partira pas.. C’est rare que le moteur démarre du premier coup. Cinq essais sont courants.
· Donc on recommence une deuxième, puis une troisième fois… et la ……….
· ON S ‘ARRÊTE , ça sert à rien de continuer puisque le moteur est engorgé d’essence, noyé comme on dit !
· On enfonce de nouveau le dé-compresseur et, sans le lâcher, vous donnez alors cinq ou six coups de kick pour évacuer l’essence du moteur. Puis, le miracle arrive. Vous recommencez :
· Décompresser à l’aide du dé-compresseur situé sous la poignée gauche et qui permet de passer le point mort haut sans pb.
· Enfoncer douuououououououcement le kick, les yeux rivés sur l’ampèremètre. Lorsque l’aiguille est pile poil à zéro et seulement la, lâcher le décompresseur.
· Et alors la, descendez rapidement le kick du haut vers le bas franchement et sans hésiter.

Et le miracle se produit, ça part !!!!!!!!!!!!
Notez qu’à chaud, le problème ne se pose pas, le bon gros mono part tout seul.

Message de nfranck (Vaillant auteur des dessins ci-desssus)

Il m’envoie quelques petits conseils pour le démarrage ...
... qu’il m’a promit d’essayer prochainement !!
Dans le domaine des conseils :
Un copain, qui a tourné sur Norton et BSA dans les années ’70 (septante kondichénous) m’a donné un petit truc pour démarrer lorsque le temps est humide et froid –ce qui arrive souvent dans le nord : avoir une seconde bougie à mettre au chaud.
Idem pour la batterie, à déconnecter en rentrer dans un endroit sec et chaud (chaufferie de la maison par exemple)
Un truc qui pourrait aussi fonctionner est d’utiliser du « start on » ou quelque de similaire .
Il s’agit d’un produit à vaporiser dans le filtre à air.
Mais gare au retour de kick.

Je ne sais pas ce que valent ces conseils.
Un truc tout bête et auquel on ne pense jamais lorsque la machine est froide :
- faire fonctionner les essuies-glace.
Ca sollicite un peu la batterie engourdie par le froid.

Le hic c’est qu’il n’y a pas d’essuies-glace sur une Enfield.
On pourrait peut-être le remplacer par un coup de feux de positon.

en vidéo avec Patrick


Portfolio

JPEG - 20.6 ko JPEG - 23.2 ko

Commentaires