Tome 1

mercredi 5 décembre 2007
par  
popularité : 7%

Nous revoilou a nouveau pour raconter l’histoire de cette royal enfield made in reddich.Je l’ai achetée en 1983 pour la modique somme de 500 francs (prix du chromage de quelques pieces que j’ai du aller rechercher !cette moto était completement demontée excepté la boite de vitesse qui etait restée fermée car je ne vous dit pas a quel puzzle je m’attaquais et sans l’image d’origine(quand je vous dit démonté la magdyno etait en piece dans une boite la fourche desassemblée,toutes les bagues dans une boite avec les tubes a côté !!).Aprés un rapide etat des lieux elle me semblait complète un coup d’oeuil au moteur pour m’apercevoir que lui avait emormement souffert la soie de vilo côté primaire battait de son logement les segments étaient cassés et dans une boite avec le piston le culbuteur d’admission avait un jeu fenoménal et la culasse etait fendue entre la soupape d’echappement et le trou de bougie , il faut se dire aussi qu’a cette époque les professionnels de la restauration moto ne faisaient pas fusion dans le secteur et je n’avais aucune adresse en Angleterre.Mais armé de patience je suis parti en suivant la piste du petit indien et aprés avoir trouvé un premier moteur dans une casse pour récuperer la culasse je pus commencer a le remonter reparation de la soie de vilo et de son clavetage par un copaintourneur adaptation de segments de voiture sur le piston par un atelier de rectification et petit a petit le moteur se retrouva dans le cadre que j’avais repeint entre deux ainsi que pas mal d’élements de carrosserie.Aprés plusieurs coup de kick voila le mono a nouveau en route mais ma joie a été de courte durée car malheureusement je n’avais pas de remontée d’huile du carter moteur au reservoir et bien sà»r pas de graissage des culbuteurs aprés deux redémontages plus en détail le resultat était toujours pareil même en remplaçant les pompes a huile par celles du moteur trouvé a la casse.

Passant a d’autres projets(achat d’une maison) la moto est restée telquelle durant pas mal d’années et il a fallu attendre 2004 pour la ressortir et finaliser cette restauration a bientot pour la suite.Malheureusement je n’ai pas de photos de cette époque simplement des photos de la royal remontée en 2004 pour le dossier de la FFVE

Et nous revoilou Il faut dire que les photos ci dessus ne sont pas trés représentatives de l’état dans lequel j’ai eu la moto,un petit malin c’était amusé a taper avec certainement un fer plat sur le garde boue avant et le reservoir me mettant dans l’incapacité de le faire rechromer comme a l’origine(chrome et peinture jaune pale metalisée) donc débosselage et mastiquage En 2004 trainant a la bourses de motos anciennes de fouras j’achetais un deuxieme moteur qui me paraissait en bonne état et équipé de sa magdymo.Rendu a la maison aprés démontage ce fut encore une deception autant que le haut moteur était "neuf" cylindre réalésé et piston neuf en 70,5 que le vilo lui avait mal aux dents"bague de tête de bielle HS" due a la déterioration du joint d’étanchéité entre le raccord de pression d’huile et le vilo Donc decision fut prise de modifier ce dernier et d’équiper ce dernier d’aiguilles et non plus de la bague d’origine(le futur me dira si j’ai fais le bon choix pour l’instant la moto a roulé 500 Kms et tout va bien) donc ce travaille fut confier a rectif62 àLens et super boulot !! ET voila enfin mon moteur

type top reste plus que la remise en route
Vite remis dans le cadre avec un reservoir de tondeuse sur le dessus je ne dit pas l’état d’exitation dans lequel je me suis retrouvé lorsqu’il c’est remis en route et cette fois tout était parfait trés bon ralentis et chose magique la lubrifiquation fonctionnait a merveille ! je pouvais enfin continuer cette restauration par un montage a blanc de toute la moto qui fut interrompu par la restauration de la moto d’un copain une nimbus de 1936

A bientot


Commentaires

Navigation