MIREILLE MET LE FEU A LA BURLE (par Captain Bertie)

samedi 19 mars 2011
popularité : 5%

Je vous ai déjà causé de mon collègue et ami, le commissaire Ivan Verdoff, dit "Ouralman"

"Si t’es libre les 5 et 6 mars 2011 viens à l’hivernale de la Burle, dans la Haute-Loire, mais, ce coup-ci, n’amène pas ta nièce, c’est pas pour les enfants" qu’y m’dit comme ça l’air de rien ; et il ajoute :"on se retrouvera vendredi soir à Saint André en Vivarais chez le Patron qui s’est mis dans l’idée de faire repartir la moto de ses vingt ans, ou plutôt des vingt ans de son père : une Terrot HCTL 350 CC"

Le 4 mars, à 14 heures, je laisse les clés du commissariat au gros Béru, charge la bête

et enquille les virolets de la Chartreuse

pour me retrouver, à la nuit tombante, aux confins de la Haute-Loire et de l’Ardèche

où m’attendaient Vanvan la Myrtille, son singe et mécano, l’inspecteur Proviste (Alain), et, bien sûr, Abonchab Onra, dit "le Patron"

Comme il y a, en ligne droite, moins de deux heures de route entre le château du Patron

et la commune de Saint-Front où est organisée la Burle (du nom de ce vent glacial qui souffle, l’hiver, sur le haut plateau ardéchois),

nous avons décidé d’y aller en zigzag en passant par Fay sur Lignon

le tour du mont Mezenc

Saint-Martial, où nous avons délaissé le célèbre Hôtel Bertrand

pour envahir le camping municipal

le mont Gerbier-de-Jonc

et d’autres lieux encore plus beaux les uns que les autres

dont même des coups de bottin sur la tête de la Pinuche ne me ferait pas revenir les noms tant ils sont nombreux.

Pour les retrouver c’est simple : prenez la carte Michelin n° 331 et suivez toutes les petites routes jaunes surlignées de vert…

"Mais pourquoi t’as pas voulu que j’amène la Béa ?" ai-je innocemment susurré à Ivan,
"Biscotte of la Mireille" qu’y m’a répondu.

Il faut dire qu’à la Burle nous attendait une créature attirant les mâles comme la lumière les papillons

semblant apprécier grandement les systèmes pileux de tous ordres

de sorte que, rasé de près, je n’ai pas eu ma chance alors que je connais un certain barbu…

(infidèle à la Bullet pour cause de rupture de ressort de soupape il est venu sur un "mulet" qu’il a mis en marche sous mes yeux d’un seul coup de kick ; qui a dit que les Velocettes Thruxton étaient difficiles à démarrer ?)

"Et pis il y a le froid et ta petite nièce elle supporterait peut-être pas ".

Moi, je crois plutôt que c’est la musique toute la nuit qu’elle aurait pas aimée (pas vrai Jacky ?) ou les ronflements du tonton, parce que le froid c’est pas si terrible et, quand ça frappe la nuit, c’est souvent la promesse d’un beau lendemain…

Commissaire San-Antonio "Te gèle pas la Burle", éd. Fleuve Noir.
PCC Captain Bertie


Commentaires

Logo de Miss
mercredi 29 juin 2011 à 23h57 - par  Miss

ouaou...je redécouvre ce site Royal Enfield...merci Fabien et Bravo pour ces photos Capitaine Bertie.