Hivernale chez les No Land

mercredi 27 novembre 2013
par  Eric 86
popularité : 4%

No Land 2013

Désolé si je vous ai fait attendre un peu, mais Valérie et moi sommes revenus complètement épuisé de cette première sortie hivernale. : ?

92945820131123NoLand001

Encore un week-end bien sympathique mais aussi très difficile.
Tout était réuni pour cette première sortie hivernale, bonnes intempéries, une bonne équipe de passionnés chez les No Land et les bonnes ou mauvaises surprises qui font qu’il restera des souvenirs.

Jeudi soir je rentre à la nuit de mon boulot sous la flotte, bien trempé et avec le moral dans les chaussettes. :cry :
Je décide de charger mon side-car le lendemain matin et je me couche de suite avec un bon mal de gorge.
Vendredi matin, et ce malgré un bon dopage je me réveille avec la tête des mauvais jours, et Valérie n’est pas mieux que moi car elle la le coup bloqué. Cela s’annonce sympa.
Le temps de tout préparer et nous prenons la route que vers 12H30.
70 km plus loin je m’arrête chez mon père et nous sommes déjà gelés. :mrgreen :
Cela va être le problème majeur de ce week-end, car il y a un vent terrible et surtout une humidité ambiante qui transperce tout.
Nous repartons vite pour une nouvelle halte à la Châtre dans un petit café restaurant ou je m’arrête régulièrement.

92920220131123NoLand002

Première alerte de Valérie qui m’annonce qu’elle entend un léger bruit. :idea :
En général avec une royal c’est plutôt lorsqu’il n’y a plus de bruit qu’il faut s’inquiéter
Mais bon après un rapide contrôle je ne trouve rien d’anormal.
Arrivée à Montluçon le bruit s’est intensifié. Je m’arrête dans une station total abritée (il neige depuis 10 km) pour jeter un coup d’œil plus sérieux. Je lève la roue du side et même si je n’entend toujours pas de bruit je sens de mauvaises vibrations. Pas besoin d’être un fin mécano pour comprendre qu’un roulement de la roue vient de céder.
Après une rapide négociation avec l’employé de la station, j’obtiens une autorisation de 15 minutes pour effectuer la réparation.
Heureusement j’ai toujours dans ma caisse 3 ou 4 roulements de roue au cas ou.
Bref, je sors rapidement le roulement HS mais la cage extérieure reste forcement dans la roue. Après 5 minutes d’effort et avec les moyens du bord j’ai remonté le tout.

97208020131123NoLand003

Après un rapide coup de fil à Laurent qui m’attend à Riom nous reprenons la route sous la neige.
Première tempête de neige bien collante, je suis obligé de rouler avec la visière ouverte. En plus j’angoisse à chaque fois que je croise un véhicule venant en sens inverse, j’ai toujours peur de prendre en pleine face un guignol qui à perdu le contrôle de son véhicule. Après un arrêt express à Saint-éloy-les-mines nous arrivons enfin chez Laurent et Véro qui nous ont préparé une garbure, hum vraiment délicieux après s’être caillé sur la route.
Après une bonne nuit nous repartons vers notre destination finale, enfin presque car j’ai prévu une halte chez notre ami Jivaro. Mauvaise surprise avec le dégel la neige a totalement disparu et nous allons la retrouver que sur les hauteurs de Billom.
Juste avant d’arriver je me coltine un chasse neige.

73849820131123NoLand008
34674120131123NoLand009

Après la pose déjeuner avec Daniel et Maryse nous repartons direction Ambert. AH oui il est déjà 15 H.
Avec le Jivaro on ne voit pas le temps passé. Encore merci à eux pour cette étape sympathique. :super :
Les deux cols qui nous séparent d’Ambert ne sont qu’une formalité pour notre attelage. Même si je fais chier tout le monde dans les cotes à 30 km/h, dès que cela redescend plus personnes me colle au train surtout que la visibilité est nul. D’ailleurs c’est bien dommage de ne pas pouvoir profiter de ces beaux paysages enneigés, nous distinguons seulement les arbres qui bordent la route.

93849220131123NoLand015
91068420131123NoLand012

Après un dernier ravitaillement essence à Ambert, nous reprenons la route vers notre destination finale.
Annie et Véro m’ont déconseillé de passer par la petite route(valou m’a dit faut toujours écouter les femmes mdr). C’est mal me connaître car c’est justement celle ci qui m’intéresse. :demon :
Dès la sortie de la ville et des les premiers virages quelques personnes nous font des signes. Ce que j’ai pris pour des saluts sont en fait des signes pour nous dire que la route est coupée. Aux infos il nous parlait de chute de neige importante et maintenant nous réalisons l’étendue des dégâts. Des centaines d’arbres sont couchés sous le poids de la neige. Tout le long de la route les troncs ont été sciés pour rétablir la circulation. C’est alors que nous arrivons sur un groupe de motards bloqués par le chasse neige. Les hommes sont entrain de tronçonner les arbres en travers de la route. Nous en profitons pour discuter avec les copains qui sont entrain de chaîner les motos car cela devient vraiment très glissant, voir dangereux pour les pilotes solo.
Il fait déjà nuit lorsque nous repartons, pas pour longtemps car le chasse neige vient de terminer sa route dans le fossé. Heureusement pour lui c’est du bon coté de la route.

45609520131123NoLand027

C’est à ce moment la que mon câble de gaz rend sans prévenir son dernier soupir.
J’aime le regard effondré de ma douce Valérie à l’annonce de ce nouvel incident.
Ce n’est rien ma chérie, ce n’est pas grave, du moins pas trop grave, il ne reste que 6 km à parcourir.
Pas question de faire de la mécanique dans le noir et le froid. De jeunes automobilistes s’arrêtent et nous proposent leur aide, mais bon ils ne peuvent pas grand-chose pour moi et je les remercie quand même de leur proposition.
Je décide d’augmenter le ralenti de mon moteur pour finir la route, mais sur la neige je n’ai pas assez de puissance.
Direction la caisse à outil, je prends ma pince croco. De la main gauche je tiens le guidon et débraye et de la main droite je tire le câble de gaz. Je termine ma route rapidement, manquerait plus que je loupe l’apéro.

28875720131123NoLand030

A l’arrivée Dom m’attend déjà et ce marre bien lorsqu’il voit comment j’ai finis la route.
Enfin tout les copains sont la et la fête peu commencer.
L’apéro va devoir attendre un tout petit peu, il faut déneigé pour pouvoir planter notre toile. Valcivière est au mois sous 60 cm de neige minimum.

65364520131123NoLand033
163674IMG1570
25376420131123NoLand038
63084820131123NoLand047
59038820131123NoLand078
34538520131123NoLand060
34516820131123NoLand077
28019520131123NoLand070
87329620131123NoLand092

Celle la est pour mon pote Gille et pour faire plaisir à Druid

17860920131123NoLand096
70582220131123NoLand097
49464220131123NoLand106
15708920131123NoLand129
18760720131123NoLand134

La nuit n’a pas été facile pour tout le monde avec le vent

25084720131123NoLand098
22037420131123NoLand099

Mon copain Laurent qui m’héberge régulièrement lors de mes virées hivernales

88095720131123NoLand130

Pendant que mes potes sont au petit déjeuner je cherche une solution pour repartir.
Heureusement j’avais un câble de gaz de secours mais plus de serre câble.
Vu que j’avais fait un point de soudure sur celui-ci j’ai été obligé de le frotter sur une pierre pour sortir l’ancien câble, bref la routine

35036320131123NoLand126
13962920131123NoLand127
83384920131123NoLand128
29188320131123NoLand115
52591520131123NoLand103
49392920131123NoLand117
91327520131123NoLand118

Le retour vers Poitiers va être très long. Parti vers midi du de Valcivière nous serons à la maison que vers 23H.
Petite pause sur les bords de la Sioule

20007420131123NoLand142
17346320131123NoLand144

Pas de pépin mécanique sur le retour, mais je me suis légèrement assoupi en conduisant à 30 km de l’arrivée causant une grosse frayeur à Valérie.
Pour la première fois mon moral a été entamer et ne sais pas encore si pour la prochaine sortie je prendrais le side-car ou ma 500 Honda.
Dans trois ou quatre jours la motivation sera revenue
Désolé pour la médiocre qualité des photos, mais nos appareils photo on mal supportés le froid et l’humidité


Portfolio

20153420131123NoLand083

Commentaires