Accueil > Mécanique > Le moteur > FILTRE A AIR sur EFI

FILTRE A AIR sur EFI

Nettoyage ou changement

lundi 11 septembre 2017, par jpv17

FILTRE A AIR SUR EFI
NETTOYAGE OU CHANGEMENT
Un travail à la portée d’un amateur

Le manuel d’atelier des Royal Enfield EFI, préconise un changement de filtre à air tous les12000km soit toutes les 2 vidanges moteurs espacées de 6000 km, et un dépoussiérage tout les 3000 km.
Bien sûr ces données sont indicatives et le délai dépend de la poussière rencontrée sur routes ou chemins fréquentés.
Sur ma Bullet Standard, le changement de filtre a toujours été effectué tous les 8000 km et donc les 2 vidanges espacées de 4000km, avec un dépoussiérage une vidange sur deux.
Document 1 : Extrait du manuel

Sur les RE EFI Classic et Standard, le filtre à air est situé dans le boitier triangulaire métallique coté droit, fermant à clé.
Après ouverture et contrairement aux premiers modèles du document 1, sur mon EFI Standard de de 2015, on accède pas directement au filtre, qui est situé derrière un second couvercle en plastique.
Photos 2

Ce cache est fixé par un écrou Nylstop, dévissé à la clé de 13.
Photos 3

.Le cache est déposé. Son contour est bordé par un joint souple , ce qui explique que cette amélioration est destinée à parfaire l’étanchéité du boitier.
Photos 4

Le filtre et sa coupelles sont alors extraits.
Le fond du boitiers est percé de différents trous. Celui central (niveau intérieur du filtre) constitue l’arrivée d’air.
Un autre l’aspiration vers l’admission de l’air filtré, et enfin un petit pour l’extrémité de la durite faisant reniflard du bas moteur qui permet d’en réguler à la pression interne lors des mouvements du piston.
Merci à Cose !
Photos 5

Je note en dissociant filtre et coupelle acier, que le filtre était collé en 3 points sur l’intérieur de la coupelle. Pour faciliter la remise en place, on le verra.
Le filtre est symétrique et donc réversible. Ses extrémités en élastomères, une fois comprimées assure leur étanchéité, obligeant l’air à passer sur les cotés à travers le papier.
Photos 6

Nettoyage éventuel : Comme expliqué dans le document 1, il faut tapoter le filtre puis utiliser de l’air comprimé si l’on dispose d’un compresseur pour éliminer la poussière. Il faut souffler à l’inverse du sens d’aspiration du moteur, donc de l’extérieur vers l’intérieur.
Merci à Yvesmetz !.

Si comme ici le résultat n’est pas probant, il vaut mieux opter pour un nouveau filtre.
Photos 7

Changement :
Acquisition d’un nouveau filtre (ref. 581007/A) pour 16,21 € chez mon concessionnaire en 2017.
Nettoyage de l’intérieur des boitiers, avec un chiffon humecté d’essence.
Photos 8

Dans un premier temps je teste une mise en place sans « collage », Filtre, coupelle, puis cache. C’est laborieux pour la mise en place du cache qui a tendance à déplacer la coupelle. Laborieux, mais faisable, sans avoir la certitude que la coupelle soit parfaitement positionnée et assure l’étanchéité du filtre qu’elle comprime.
Photos 9

Dans un second temps, j’opte pour un collage partiel de la coupelle sur le joint, comme trouvé au démontage, avec 3 ponts de colle contact néoprène. (10 minutes d’attente avant mise en pression des 2 pièces)
Photos 10

La remise en place ne pose alors pas de problème et rassure quand au bon positionnement des éléments.
Au remontage j’ajoute une rondelle d’appui large sous l’embase de l’écrou Nylstop, pour répartir l’effort et éviter d’abimer le plastique mince du cache à force de vissages et dévissages successifs.
Photos 11

Voilà, c’est un travail rapide de maintenance et à la portée de tous.
jp

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0