Les secrets des numéros de série de nos EFI

lundi 30 juillet 2018
par  
popularité : 14%

Bonjour,

Depuis 1980, un codage du numéro de série a été introduit pour tous les véhicules. Progressivement toutes les marques s’y sont mises, y compris Royal Enfield.

Ce nouveau type de numéro de série est appelé V.I.N. (pour "vehicle identification number").
Le VIN est constitué d’une suite de 17 chiffres et lettres disposés entre deux étoiles. Il est frappé (gravé) sur le cadre coté droit au niveau de la colonne de direction. On le retrouve également à l’identique, sur le plaque d’identification en alu fixée sur le coté droit du cadre devant le moteur.

Pour commencer, intéressons nous à la dixième marque.
Ce doit être une lettre, et elle permet de connaître l’année de production de la moto complète.
Pour les derniers modèles (EFI euro 3 et euro 4), la dixième lettre a pour signification :
A : 2010
B : 2011
C : 2012
D : 2013
E : 2014
F : 2015
G : 2016
H : 2017
J : 2018

Voyons maintenant la onzième marque.
C’est également une lettre qui identifie l’usine d’assemblage,
C : CHENNAi
K : KANCHIPURAM

Notez que CHENNAI situé sur la cote Sud-Est de l’inde est le nouveau nom de la ville de MADRAS et que KANCHIPURAM est une ville voisine de 65km situé plus à l’Ouest à l’intérieur des terres.

Donc nos motos peuvent indifféremment sortir d’une de ces deux usines d’assemblage. Les machines Bullet Standard et Chrome semblent être assemblée majoritairement dans l’usine historique de CHENNAI,
Les modèles Classic ainsi que les séries spéciales plus « modernes » d’aspect semblent venir plutôt de la nouvelle usine de KANCHIPURAM,

Concernant les Himalayan, je n’en sais rien (à voir avec les VIN de ces machines).

Maintenant, qu’en est-il des moteurs EFI ?

Chaque moteur est identifié individuellement par un numéro qui lui est propre,
Ce numéro de moteur est frappé (gravé) sur le coté gauche au dessus du carter moteur (entre le démarreur et la batterie),
Un peu comme le VIN de la moto complète, le numéro de moteur peut être décodé d’après le tableau suivant (extrait du manuel du propriétaire livré avec chaque moto neuve)

Ici la sixième marque est un chiffre qui précise l’usine de fabrication du moteur :
0 : THIRUVOTTIYUR
1 : ORAGADAM

Ce sont deux quartiers de la banlieue de CHENNAI.
THIRUVOTTIYUR est un atelier d’assemblage des moteurs EFI et il est situé sur le littoral du Golfe du Bengale à une dizaine de km au Nord de CHENNAI.
ORAGADAM est un autre atelier d’assemblage moteur situé à une dizaine de kilomètres à l’intérieur des terres à l’Ouest de CHENNAI

A priori, à l’exception de la fonderie des carters, qui est sous traitée, et de l’électronique toutes les pièces de nos moteurs EFI sont fabriquées dans ces deux ateliers et le montage final y est également assuré,
Ensuite les bloc moteurs prêts à monter sont convoyés vers une des deux usines d’assemblage moto décrites précédemment.

A priori encore, je crois comprendre que tous les moteurs EFI sont donc produits localement en Inde (et non pas en Autriche chez Rotax comme j’ai pu le lire).

La septième marque du numéro moteur est une lettre qui définit l’année de fabrication du moteur :
G- 2016
H- 2017
J- 2018
C’est le même codage que sur le VIN de la moto complète,
Vous aurez remarqué que certaines lettres ne sont pas utilisées (certainement pour éviter les confusions),

Grâce au numéro moteur, il est possible de connaître également le mois de fabrication de celui-ci,
C’est le rôle de la huitième marque (une lettre) :
A- janvier
B- février
C- mars
etc,,,,
jusqu’à N- décembre

Alors pourquoi deux usines d’assemblage moto et deux autres usines supplémentaires pour les moteurs, le tout dans la même région ?
Tout simplement à cause des énormes volumes de production des RE qui dépassent actuellement soixante mille motos par mois !
Pour cette année 2018, RE communique sur un objectif global de ventes de 900000 motos.
Neuf cent mille !

Dans quelques années, nos motos seront devenues tout ce qu’on veut mais pas rares,,,,



Commentaires