Lexique du Old School :

samedi 26 janvier 2019
par  JBT
popularité : 5%

Old school : consiste à adapter sur une moto d’il y a 20 ans des accessoires modernes qui n’existaient pas il y a 10 ans pour faire « comme il y a 30 ans », tout en supprimant les accessoires prisés il y a 40 ans.

Projet : préparation qui ne sera jamais finie.

Préparation : peindre en noir mat.

Préparation pro : peindre en noir mat sans bavure.

Préparation par pro reconnu : peindre en noir mat qui brille.

Personnalisation : transformation esthétique visant à rendre sa moto unique, en respectant absolument à la lettre les transformations faites sur la moto du voisin.

Scrambler : Désigne à l’origine une préparation tout terrain d’une moto de route, en plaçant les échappements en position haute, en montant des pneus à tétines, des garde boues surélevés et un guidon plus haut pour mieux tenir la route en tout terrain. Actuellement, désigne la mode consistant à installer des pneus cross sur une moto de route pour rouler en centre ville et à perdre toute capacité de tenue de route ou de freinage sur le bitume citadin. Ca tient pas mieux sur le pavé mouillé, mais au moins on tombe avec staïle.

Mythique : moto capable de sauter une clôture de camp de prisonniers allemands. Attention, une moto qui finit dans un fossé ou dans les barbelés n’est pas forcément mythique pour autant, c’est juste qu’elle est pilotée par une buse.

Bande thermique : pour les entorses à l’origine.

Unique : (syn.) exactement comme dans le magazine.

Simplification : (syn.) sabotage d’un faisceau électrique consistant à rajouter deux fois plus de dominos et cosses Norauto qu’on enlève d’éléments pour finir par ne supprimer que le contacteur de béquille et griller l’allumage électronique.

Roubi. Casque fragile qui coûte la peau des rubygnolles.

Carénage RT : objet encombrant qui émaille les bourses d’échange ou les petites annonces, affichant des prix de vente aussi divers que farfelus. Sa valeur différentielle par rapport à un euro est d’environ un euro. Peut constituer un placement intéressant en cas d’instauration d’un CT exigeant un retour à l’origine, à condition d’avoir un grand grenier.

Bobber : Moto cumulant toutes les définitions ici présentes, mais qui fait mal au cul à double titre, par le prix payé et par l’absence de suspensions.

Esthétique : mot tombé en désuétude début XXIe siècle, tout comme « harmonie ».

Steve Mc Queen : acteur mineur du XXe siècle qui n’aimait ni les barbelés, ni les BMW. Après un accident en freestyle motocross, il a entamé une reconversion au poste de lanceur en base ball.

Leboncoin.fr : monde connu, de type ville-champignon (il apparait spontanément comme les champignons sur les ruines du précédent site de vente en ligne de référence, mais les vrais bons coins à champis ne se partagent pas !), peuplé exclusivement de volatiles ( les pigeons plumés par les rapaces y laissent des plumes) sur lequel il est possible d’acheter une moto ruinée vendue par un particulier deux fois plus cher que la même révisée et garantie par un professionnel. Certains supputent qu’il existerait en dehors une terra incognita archaïque (d’avant eBay, voire d’avant internet !) dotée d’une réalité physique, dans lequel les objets auraient une valeur liée à leur usage et les rapports humains ne seraient pas que mercantiles ou méfiants.

4h10 : Hmmm, c’est l’heure du goûter !

Pluie : alea naturel rédhibitoire.

Antivol : accessoire devenu superflu à double titre : impossible à emporter sur une moto old school que personne ne voudrait voler de toute façon…

Cafe racer : privilégiant le look au confort, le pilote d’une moto caférisée est souvent bien cassé mais mal rasé.

Côtelé : aspect de rigueur que doit arborer le velours du pantalon et la selle trop courte pour accueillir une passagère potelée qu’on ne pourra peloter.

Hipster : e-beauf.

Road trip : incursion avec assistance dans la terra incognita de plus de 20 km au-delà du périphérique. Donne généralement lieu à un article dans le journal, voir à un documentaire sur You Tube.

Puriste : figure archétypale et mythique dont la quête du cri est légendaire au sens arthurien du terme. L’impétrant Kréateur Old School entame cette quête dans laquelle il cherchera à acquérir un statut d’iconoclaste en infligeant les mauvais traitements de rigueur à sa moto, de la façon la plus orthodoxe possible afin que nul parmi ses pairs ne le soupçonne d’être soucieux d’en respecter la forme originale, ce qui en ferait un collectionneur. Cette quête est en fait interieure, et au bout du processus il réalise qu’il est devenu lui-même un puriste, le jour ou il s’entend hurler parce qu’une bande thermique a été enroulée dans le mauvais sens.


Commentaires