la Jacco, 10è anniversaire

dimanche 22 mars 2020
par  Marco
popularité : 13%

Salut le forum, salut JacquesD,
il y a dix ans, le WE du 20-21 mars 2010, je débarquais du train à la gare d’Agen avec mon casque, un petit sac à dos et une paire de sacoches.
Jacques m’attendait à la gare avec sa Ford Fiesta. J’étais descendu chez lui pour lui acheter sa Bullet-India 500 de 1992, après qu’il eu, quelques mois plus tôt évoqué la vente de ses motos sur notre forum. A ce moment-là, sa Bullet était éparpillée façon puzzle, le moteur remisé au sec dans des grandes poubelles en plastique vert, le tout dans la grange de Jacques.
Je m’étais porté acquéreur sans savoir le prix, me doutant que notre ami n’allait pas faire une culbute de trader sur cette moto. Il me la vendait tellement à "prix d’ami" qu’il m’avait recommandé de ne pas le dévoiler, sans doute craignant de se le faire reprocher par d’autres, des âpres au gain. Aujourd’hui encore, je respecte sa demande et ma promesse, mais je peux dire, pour lui rendre hommage, que je suis dans doute celui qui a acheté une Bullet en parfait état de marche au prix le plus sympa qui soit !
Elle avait servi de "mulet" pour tester les moteurs que d’autres copains du forum lui avait descendu pour les réparer, Cose, Vitessecool, Jean92, Nelska... et aussi de tutoriel de démonstration sur le forum pour différentes explications photo sur le circuit d’huile et autres trucs à connaître.
L’affaire conclue par téléphone, j’attendais quelques mois que Jacques remette la moto en route, avec la pose de quelques éléments neufs, notamment les pneus et le silencieux d’échappement.
J’avais déjà eu une Bullet-India 500 de 1996, entre 2001 et 2008, que j’avais échangé, toujours via le forum, avec une Triumph T-140 à rafraichir... mais la Bullet me manquait.

En descendant de la Fiesta, je découvris un joli paysage de campagne rocailleuse et vallonnée, perdue au bout du Monde, calme et sereine, à l’image de notre ami. Après avoir fait la connaissance de sa compagne, je suis allé faire un p’tit tour avec la moto et nous avons passé la fin de la journée a fignoler tranquillement quelques réglages devant la grange et le soir, Jacques m’invitait au resto du village.

Le lendemain, après une douce nuit passé dans la chambre de sa fille (la chanteuse Lili Cros que j’allais découvrir grâce aux CD offerts par Jacques), je me suis mis en route pour rejoindre Chaillac dans l’Indre, via Bergerac et le Limousin, où m’attendaient les copains à la Gelée-Royale.
Et enfin, le dimanche, je remontais vers l’IDF avec "ma" Bullet, en compagnie des deux Joël (en Bullet et en Ural) et des "frères pétard" avec leurs Béhêmes 600 Serie 6.

Et voilà... depuis dix ans, cette Bullet me ravit : elle a fait les concentres, les manifs de la FFMC, les rassemblements de la RA et elle m’emmène au boulot sans souci.
Au cours de ces dix années, j’ai remplacé la culasse par une culasse montée en grosses soupapes vendue par Claude de Condrieu, remplacé les culbuteurs d’origine par un jeu de Samrat vendu par Christophe HourdK1, réparé le carbu Mikuni qui avait un pointeau fuyard et un gicleur de ralenti inadapté, fait refaire le faisceau par Pryt suite à des soucis électriques, changé plusieurs fois de stator d’alternateur et de régulateur, monté un cylindre en alu, remplacé deux fois la chaîne secondaire et une fois la couronne AR (offerte par Jeep91, ainsi que le PSB passé en 18 dents en place du 17 dents d’origine)... plus un pneu AR (l’AV est toujours le Mitas monté par Jacques), changé la roue AR (celle d’origine avait le moyeu qui se fendait sur l’alésage du roulement, j’ai finit par remplacer l’entraineur de compteur (un neuf me fut donné par Jeep91) et la dernière intervention a consisté au remplacement du grand ressort de sélecteur que m’a donné Jacky à l’été 2018.

Ayant longtemps roulé sans tachymètre fonctionnel, je ne saurai dire quel kilométrage elle a exactement... peut-être 50 000 ?
Elle fonctionne toujours à merveille, démarre au premier coup de kick et avec le temps, c’est une des plus fiables que j’ai eu et c’est celle qui m’a coûté le moins cher en entretien en 28 années de moto.

Chez Jacques, le 20 mars 2010 :

A la Gelée-Royale 2010, garée derrière une BSA B31 :

Au retour de Vanosc 2013, avec Hourdek1 et sa Bullet 350 :

Avec le 500 Redditch de Pryt (Vexin, 2018) :

Avec Byves, en manif FFMC, sur le périph’ :

Chez Limobull, au retour du rasso RA en Périgord, en 2018 :



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique