[ Essais Bullet    >> ] [ Essaiinterceptormoto revue 1969 ] [ Essai 250 Crusader ] [ Essai 350 de 1952 ] [ Essai 700 meteor ] [ Essais moto revue 1952 ] [ La machine à remonter le temps 1997 ] [ Le site essaye l'Electra ] [ Essai de l'electra par Loïc ] [ Moto revue 1991 ] [ Un parfum de naphtaline ] [ LVM n°13 1 juillet 1989 ] [ Article sur les constellations ] [ Moto journal N° inconnu ] [ Moto journal N° 871 ] [ Essai Freeway DEC 1991 ] [ Orgine inconnue essai 350 ] [ Moto legende, 1992 ? 1993 ? ]
MessagePosté le: Ven 17 Nov 2006 19:50:23    Sujet du message: ESSAI DE L'ELECTRA

 J'aime bien cette essai

Un sélecteur à gauche, un démarreur… Et pourquoi pas un frein à disque et un allumage électronique, pendant qu’ils y sont ? Eh bien justement : l’Electra a franchi le pas.

De quoi faire de cette royal enfield une sorte de mini harley pour les petits budjets.

Les Enfield refabriquées en Inde sont longtemps restées confinées dans la tradition.

Depuis quelques années, pourtant, elles acceptent quelques emprunts modernes qui les normalisent peu à peu sans rien trahir du caractère « à l’ancienne » qui fait tout leur charme.

 L’équipement même n’a plus rien de ridicule, et la fiabilité (surtout avec le nouvel allumage) est devenue très acceptable à condition que le concessionnaire ait soigné la préparation avant livraison : ne vous trompez donc pas de vendeur !

Sur la 500 Electra, les suspensions demeurent rudimentaires et les per-formances modestes :

N’espérez guère croiser à plus de 120 compteurs si vous voulez éviter des vibrations excessives. On pourrait donc penser qu’une bonne 125 de pointe, comme une Varadero, n’en offre pas moins, même en habitabilité pour deux personnes et leurs bagages.

Ce serait faire peu de cas d’un tempérament absolument incomparable, sans équivalent dans le reste de la production. Bruit, comportement, position, on vit la route autrement, c’est indéniable ; et surtout, désormais, pour un utilisateur provenant de motos « normales », sans autre contrainte particulière au quotidien qu’une ergonomie assez personnelle (mais pas aberrante). Bref, au guidon de l’Electra, on finit immanquablement par se croire aux commandes d’une Electra… Glide du pauvre, d’une Harley au rabais.

On n’est pas loin de la vérité. Comme elle, une Enfield ne se juge pas à l’aune de critères objectifs mais aux sensations (uniques) qu’elle distille, à l’absence de la moindre pièce en plastique, à cette foule de petits détails qui en font votre moto, pas celle du voisin.

À partir de là, on pourra même trouver malvenu de critiquer le tarif, qui pourtant se prend un peu trop sérieux : à 6 000 € , c’est vrai qu’on accède à une CB 500, une XT 660 R et même à une 650 Bandit ou une ZR-7. Mais bon : une Enfield, ça ne s’use pas, monsieur, ça se patine…

Loïc

  Ajouter aux favoris     haut de la page         Plan du Site   


Une moto classique, au vrai goût d’époque, avec les agréments d’utilisation d’une machine
d’aujourd’hui ? Pas besoin de viser
Harley ou Guzzi.


LES+
La seule moyenne cylindrée authentique
Personnalité attachante
Présentation devenue
« normalisée »

LES-
Tarif désormais élevé
Ergonomie encore « personnelle »
Performances et suspensions
limitées


+BIEN VU
Espace généreux à bord
Faible hauteur et légèreté
Équipement honnête
Béquillage aisé
Budget mesuré
(consommation...)
Frein avant devenu sérieux

-A REVOIR
Starter mal placé
Embrayage trop dur
Frein arrière faiblard
Peinture peu résistante
Kick gênant pour les mollets
Repose-pieds proéminents
_________________


vive le gromono! quoique un ural?

M'écrire : royalenfieldlesite@wanadoo.fr                          

Ajouter aux favoris     haut de la page         Plan du Site   

   Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

 Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessous

[ Essais Bullet    >> ] [ Essaiinterceptormoto revue 1969 ] [ Essai 250 Crusader ] [ Essai 350 de 1952 ] [ Essai 700 meteor ] [ Essais moto revue 1952 ] [ La machine à remonter le temps 1997 ] [ Le site essaye l'Electra ] [ Essai de l'electra par Loïc ] [ Moto revue 1991 ] [ Un parfum de naphtaline ] [ LVM n°13 1 juillet 1989 ] [ Article sur les constellations ] [ Moto journal N° inconnu ] [ Moto journal N° 871 ] [ Essai Freeway DEC 1991 ] [ Orgine inconnue essai 350 ] [ Moto legende, 1992 ? 1993 ? ]
Copyright © Royal Enfield Le Site - http://www.royalenfieldlesite.com - Courriels : Royalenfieldlesite@wanadoo.fr