Image
Pour adhérer à la RA en 2020, cliquez sur l'image ci-dessus

Restauration Kawasaki 750 H2

Des questions plus générales sur la mécanique moto ? Une question sur une moto autre qu'Enfield ? On n'est pas sectaire...
Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 11:12

Bonjour

Comme exposé hors sujet dans un autre post, j'ai eu l'occasion de racheter une 750 Kawasaki H2A, modèle 73 à un personnage haut en couleurs, un de ceux qui ont le plus contribué à faire monter la côte de ces engins car il a du réussir à en détruire une cinquantaine, des 500 et surtout des 750 qui étaient ses montures favorites, le tout sans même jamais participer à la moindre compétition, un peu comme ça, pour le fun : un genre d'art de vivre pour certains désœuvrés, au grand dam des amoureux de la mécanique comme moi qui, connaissant le prix des choses et surtout du travail ne pouvaient que déplorer ces mauvais traitements infligés à des mécaniques qui auraient pu être bichonnées par d'autres : j'avais même refusé tout net de lui vendre ma Norton Commando il y a longtemps car il m'était insupportable de la savoir promise à une destruction certaine et rapide entre ses mains!

Enfin, justement, il convient de dire qu'à la fin des années 70 et dans les années 80, il n'y avait pas grand monde qui s'intéressait aux trois cylindres Kawasaki, pas plus qu'aux Anglaises d'ailleurs!

J'avais hésité longtemps entre une 500 Mach III et une 750 H2 lorsque j'avais décidé, la quarantaine ayant arrivé, de m'offrir une de ces trois cylindres qui me tentaient depuis mon adolescence!
La 500, c'est celle qui m'avait fait rêver dès sa sortie, de plus j'en préférais l'esthétique, surtout les blanches de 69 et les bleues, les H1A de 71.
Mon meilleur copain, fondu de deux temps depuis toujours, avait une 750 H2 vieil or de 72 depuis 1976 et j'avais eu l'occasion de rouler avec très souvent, il me la prêtait assez volontiers, de même que sa 500 RG Suzuki, mais cette dernière ne me plaisait pas autant : je n'aime pas les quatre cylindres, fussent-ils des deux temps!
Il m'avait fortement déconseillé la 500 : trop pointue, autonomie ridicule, machine qui traîne par terre, ne freine pas, allumage à rupteurs, prévoir de partir avec un sac à dos plein de bougies et d'un jerrycan de super, etc...
J'avais malgré tout acheté ma belle Mach III blanche et me suis bien amusé avec, malgré les séances fastidieuses de réglage de l'allumage au comparateur tous les 500 Km, la casse aux coupes Moto Légende à Montlhéry (cémentation du vilebrequin partie sur une portée de bielle), les affres de la réparation alors que l'on ne trouvait plus de pièces, car il faut aussi savoir que si ces machines ne sont pas si vieilles - quoi que, le temps passe! :woot: )- elles n'ont pas été aussi répandues que d'autres et les pièces d'occasion ou New Old Stock ont toujours été vendues à prix d'or, quatre fois le prix de pièces identiques d'autres marques, de plus leur histoire agitée le plus souvent en course n'a pas arrangé la situation!

Pour la petite histoire, il avait fallu refabriquer des manetons, adapter des bielles de Jet Ski pour réparer l'embiellage et confectionner des joints labyrinthes pour remplacer les spi centraux qui ne se trouvaient plus!

Enfin, pour en revenir à cette pauvre 750, un jour, coup de fil du copain en question qui me dit que notre destructeur de trois pattes Kawa avait du matériel à vendre, besoin d'argent, etc..., entre autres un lot de roulements neufs achetés dans une vente aux enchères d'une usine en liquidation : je vais voir en traînant les pieds, quatre caisses de roulements et de joints divers, neufs et emballés, au moins 200 Kgs, mais de dimensions que je n'utilisait pratiquement jamais ou de marques qui ne rentraient pas dans mes cahiers des charges, et puis, une H2, la dernière du loustic, dans un état pitoyable de crasse, sous un avant-toit depuis déjà un an ou deux, mais pas à vendre!

Et je lance une boutade : les roulements ne m'intéressent pas, mais la Kawa, si!

Longs palabres s'en suivirent à la fin desquels j'ai pu acheter la moto, mais contraint d'acheter aussi les roulements et de fournir quelques bouteilles de vin, non, pas des pots! :MDR:

Denys

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 11:37

Je n'ai hélas pas pris de photos de cette moto à ce moment-là, il a fallu revenir chercher les roulements, puis la moto avec le copain,tout en n'oubliant pas les fameuses bouteilles de vin englouties rapidement par notre vendeur! :woot:

Un petit casse-croûte au restaurant pour la peine du copain et nous voila partis avec la H2 dans ma fourgonnette, direction l'atelier, pas la maison, vous savez bien, le Ministre de l'Intérieur, elles sont souvent toutes les mêmes, quoi, encore une moto en épave, pour quoi faire, tu en as déjà combien qui encombrent de partout, tu n'as pas le temps, on n'a pas les sous, et ma cuisine, etc...., vous connaissez ça par coeur!

Donc, l'atelier qui comportait quelques dépendances obscures servant à entreposer des pièces de machines obsolètes en attente d'une hypothétique revente et plus sérieusement d'un ferraillage annoncé était bien pratique pour entreposer quelques nouvelles machines pour enrichir ma collection, un peu le Purgatoire après l'Enfer dans lequel je les avais parfois dénichées et le Paradis (enfin, hypothétique, lui-aussi, on a toujours les yeux plus grands que le ventre!)d'une restauration promise!
Car Madame qui passait souvent à l'atelier n'était pas conviée à visiter ces annexes oubliées :xptdr: et cette pauvre Kawa est venue rejoindre une BSA A 65 en caisses et un panier de Side Car Impérial!

Auparavant, essai de mise en route de la bête qui n'était pas bloquée : quelques borborygmes irréguliers qui ont réveillé la voisine dont la chambre donnait dans l'impasse de l'atelier : on a arrêté le raffut, déculassé un cylindre pour constater qu'elle était en cote d'origine, ce qui était plus que surprenant, injecté de l'huile dans les trois cylindres, donné plusieurs coups de kick pour bien répartir l'huile sur les cylindres et omis de vidanger le réservoir d'essence! :036:

La machine n'est revenue à la maison que tardivement, des années plus tard, peu avant de prendre ma retraite et de louer l'atelier, mais Madame l'a découverte rapidement : le grand guidon qui dépassait de toutes les autres a attiré son attention, en bonne fille de paysan, elle a tout de suite remarqué la bête qui ne faisait pas partie du troupeau!

Denys

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 11:59

Donc, la moto a été remisée bien au sec, surtout pas nettoyée afin de laisser la couche de gras et de cambouis en protection!

Satisfaction d'avoir sauvé une machine d'une destruction certaine pour se donner bonne conscience, enfin il parait que notre casseur de Kawa n'avait guère roulé avec (sinon elle n'aurait pas survécu!), ce fut donc sa dernière 750 car il a par la suite racheté une 400 S3, rachetée elle aussi, mais moteur cassé par mon copain!

Etant très occupé professionnellement, je n'avais pas le temps d'entreprendre la restauration d'autant plus que je m'investissais à fond dans la restauration de bâtiments par ailleurs mais, comme je connaissais toute la bande - la secte, diront certains - des inconditionnels de ces machines, j'ai pu avec leur aide faire un état des lieux exhaustif de tout ce qui était bon, n'allait pas, n'était pas du bon millésime ou pas traité correctement et donc pu commencer à accumuler patiemment toutes les pièces nécessaires.

J'en profite ici pour rendre hommage à mes copains Thierry, le "Pape" des trois cylindres Kawasaki, disparu bien trop jeune dans un accident de moto, et Jérôme, le spécialiste incontesté des 750 qui a été mon mentor et m'a trouvé tout ce qu'il fallait en pièces introuvables, lui aussi trop tôt disparu.

Je m'attache à remonter cette machine du mieux possible, en souvenir de leur amitié et en refaisant vivre leur souvenir.

Denys

Avatar du membre

nirlo
Membre RA 2020
Messages : 4100
Enregistré le : 16 juin 2011, 15:41
Votre moto : EFI Classic
Modèle de votre autre moto : BMW F 650 GS
Prénom : Olivier
Localisation : 9-7-4/9-4

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar nirlo » 29 avr. 2019, 13:12

Salut,

Trois pages de layus intéressant, mais pas une reaction !
Le nippon serait-il personae non grata sur ce forum, oy les contributeurs seraient-ils en vacances ou occupés à préparer les prochains ponts.
Mais bon, avec ma reponse, tu sais qu'il y en a au moins un qui t'as lu ! :polom:

:chapo:
Pakapab lé mor san esayé (proverbe réunionnais)
Le dialogue et l'écoute pour s'entendre au delà de nos différences.

Avatar du membre

JacquesD
Membre RA 2020
Messages : 21634
Enregistré le : 04 juin 2006, 08:27
Modèle de votre autre moto : Y'en a plus
Localisation : Laroque 47
Localisation : Laroque-Timbaut 47

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar JacquesD » 29 avr. 2019, 14:01

Il y en a au moins un autre, mais le mécano que je suis reste ébahi par de tels projets nécessitant une si longue préparation, Biloute avec son Ariel (4 temps et autant de cylindres) a eu besoin de trois ans, mais au départ la belle était en bien triste état.

J'admire et je félicite de tels passionnés. :super: :oué:

:chapo:
JacquesD

Avatar du membre

skla42
Messages : 84
Enregistré le : 01 nov. 2018, 19:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : moto guzzi de 1979 et norge 1200 motoguzzi de 2006
Prénom : pascal
Localisation : roche la moliere

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar skla42 » 29 avr. 2019, 14:20

moi aussi j'ai de beau souvenirs avec les3 cylindres 2T surtout la 500 h2 blanche que je revais quand j'étais au lycée ;)
maisjamis fait le pas pour en acheter une :blink:
jadorais entendre son bruit de casserole :D
bravo pour ce long travail de restauration :oué:
@++
paskal


ensoa75
en rodage
Messages : 118
Enregistré le : 15 déc. 2015, 07:05
Votre moto : Pas de moto
Modèle de votre autre moto : Side Bonneville+Zébu
Localisation : grand ouest

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar ensoa75 » 29 avr. 2019, 14:32

Bravo pour ce chantier, et pour l'hommage à tes potes.
A un niveau plus modeste, j'ai eu une 250 S1. Déjà une sacré bête malgré la cylindrée modeste. J'en garde un super souvenir.

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 14:40

Bonjour Jacques

La longueur de la préparation, c'est à cause de moi qui n'avait pas le temps de m'en occuper de suite!

Ensuite, il est vrai que le gros problème de ces machines est qu'elles sont devenues très rares, beaucoup ont péri de l'eczéma du bitume, et comme le critérium 750 puis 1000 était de 1972 jusqu'à 1978 une sorte de coupe 750 Kawasaki H2, réservée aux seuls modèles 72 et 73, jusqu'à cinq ans après leur arrêt de fabrication, cela n'a rien arrangé : rares sont les modèles qui n'ont pas couru ou servi de banque d'organe pour la course, ceci associé à une diffusion relativement limitée, ce qui fait que les pièces sont devenues aujourd'hui très rares, les refabrications quasi inexistantes ou au compte gouttes et à importer directement au Japon, donc tout ça coûte très cher en temps et en argent!

Mais comme tu sais, quand on aime, on ne compte pas!

Denys

Avatar du membre

JicéduVar
le moteur tourne bien
Messages : 945
Enregistré le : 14 août 2018, 19:39
Votre moto : EFI Chrome
Modèle de votre autre moto : TRIUMPH Tiger 1050
Prénom : Jicé
Localisation : Var

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar JicéduVar » 29 avr. 2019, 14:49

DT38-84 a écrit :.....e m'attache à remonter cette machine du mieux possible, en souvenir de leur amitié et en refaisant vivre leur souvenir.

Denys


Belle entrée en matière !

On attends maintenant avec impatience la suite avec photos du déroulement de cette résurrection programmée :oué:

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 15:49

Avant tout, après vous avoir raconté ma première rencontre avec la 500 Mach III, on va parler de ces fameuses H2, histoire de planter le décor afin d'appréhender un peu mieux le chantier et les motivations!

Première rencontre, dans le train qui me ramenait de ma première permission jusqu'à ma caserne Allemagne, début 72, j'étais parti en Décembre 1971, un autre bidasse lisait une revue avec l'essai de la bête qui allait arriver en France, un peu comme aujourd'hui l'Interceptor!

J'ai vu les photos de la moto droite sur la roue arrière, à l'époque, un choc : on était plus effrayé qu'autre chose!
Pensez donc, j'avais déjà écumé les routes avec ma 125 Honda MK III, bicylindre, toujours à deux dessus : le Bol d'Or en septembre, 1500 Km aller et retour dont la moitié sous la pluie, les trois quart de nuit, avec pour tout équipement un jet, des lunettes de protection pour meuler, une vieille veste de treillis US de la deuxième guerre portée au combat par le paternel et une paire de bottes toutes neuves, pas même de gants!
Les concentres, un aller et retour en Andorre via Sigean, Carcassonne et Toulouse avant de partir à l'armée, enfin aller et presque retour car la monture menée en permanence au maximum de ses possibilités a commencé à faiblir lors de la remontée de la vallée du Rhône face au Mistral pour lâcher à Loriol, casse moteur!
Il faut dire que ça tournait à des régimes astronomiques, 15 cv à 11500 T/mn pour 120 km/h annoncés, mais ce qui était revendiqué pour des performances maximales était compris comme un dû, un peu un minimum syndical par les apprentis ignorants que l'on était en ce temps!

Puis un an à crapahuter à pied et se cogner de partout dans un véhicule moins glamour, un AMX 13 et reluquer les deux seules motos des vaguemestres, des BMW monocylindres R25 et enfin la quille, je récupère pour solde de tout compte du mécano chez qui la 125 avait été déposée une 100 Yamaha twin ruinée, vite troquée pour une 500 BSA A7 et me voila reparti sur les routes!
Première rencontre physique, car début 73, dans nos campagnes, ces machines n'étaient pas légion, tout le monde s'était jeté (enfin ceux qui pouvaient!) depuis déjà plusieurs années sur les 750 Honda, les "quatre pattes" que l'on n'aimait pas beaucoup parce que justement tout le monde en avait ou en voulait une, et puis ce n'était pas une vraie moto pour nous : trop propre, trop grosse, pensez-donc, un démarreur électrique : une moto de minet de vogue!
Moi je rêvais d'une Vélocette Thruxton ou d'une Norton Commando, mon pote déjà de cette Kawasaki H2, il roulait en Yamaha 350 R3 que j'avais un peu de mal à suivre avec la BSA, malgré le montage de bracelets! :xptdr:

Et nous voila un beau Dimanche matin de Mai 1973 au bord du Circuit des Vennes, au bout de la ligne droite qui monte dans la forêt de Seillon, juste avant le virage à droite serré pour redescendre vers l'Orphelinat, pour le Grand Prix International de Bourg en Bresse où se déroulait une manche du critérium 750!

J'attendais les Norton Commando, mais après que le speaker eut annoncé le départ, brouhaha dans les haut-parleurs, nous voila scrutant l'horizon, enfin le bout de la ligne droite, et ça y est, ils arrivent, les points grossissant à vue d’œil pour surgir devant nous non pas dans le tonnerre grave que j'attendais, mais dans un miaulement aigu assorti de ferraillages invraisemblables suivis des sifflements caractéristiques des plaquettes tentant tant bien que mal de mordre le disque en acier inoxydable : une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, plus encore, je ne sais plus, pas le temps de compter, toutes en paquet qui ont plongé dans le virage, les hurlements sauvages ont repris de plus belle, s'estompant au loin, puis plus rien, le silence et un nuage de fumée bleuâtre se dissipant doucement vers les frondaisons!
Un long moment après, un autre groupe, les autres : Honda, Guzzi, Laverda, Norton, peut-être Ducati et puis ça a recommencé, jusqu'à ce que les deux temps finissent par mettre un tour aux autres et que tout soit mélangé sur la piste : on aurait dit le départ d'une course à handicap!

Hallucinant, ce qui fait que très rapidement, ces courses se sont transformées en une sorte de "coupe Kawa", mais en 750 au lieu de 350!

Pas de quoi me faire abandonner l'achat de mes chères Anglaises, la BSA céda la place à une 450 Honda, de quoi me faire patienter jusqu'à l'acquisition de la Norton !
Mais en 1975, avec une Norton, j'étais déjà devenu une sorte de fossile motocycliste: les anciens concessionnaires reconvertis aux Japonaises me jetaient et j'étais obligé d'aller en Suisse acheter des pièces!

Et puis le choc passé, mon pote a acheté son H2, je n'avais plus la Norton revendue pour finances, mariage oblige, il me l'a prêtée souvent et j'ai pu avoir l'occasion de revenir à la moto avec une 500 Suzuki.

Denys

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 16:34

Donc, le premier modèle, la H2 de couleur bleue, sortie en 1971 et arrivée en Europe en 1972 a été aussi proposée en vieil or à partir d'Avril 72, elles ont été produites à 23671 exemplaires environ :

Kawasaki-750-H2-Mach-IV-1972-700px.jpg
Kawasaki-750-H2-Mach-IV-1972-700px.jpg (100.95 Kio) Vu 449 fois


H2_H2A_H2B_H2C__KH750__72-75_7.jpg
H2_H2A_H2B_H2C__KH750__72-75_7.jpg (106.32 Kio) Vu 449 fois


Il y a eu deux bleus : le bleu surnomé "Butagaz", un peu bleu roi, le plus connu et un superble bleu candy pour les USA sur la fin de la production.

Les machines ont généralement été livrées avec un grand guidon, mais il existait un cintre plat "Europa" sur demande, similaire à celui des 500 Mach III pour la France.
Ces machines se sont plus souvent vues équipées de guidons bracelets ou muti-positions, mais les repose-pieds trop en avant ne procurent alors pas une position de conduite optimale.

Le garde-boue long Chromé avec un catadioptre rouge est standard en Europe, mais il existait un garde boue court peint en noir pour les USA : ce garde boue long est introuvable ou à prix d'or car généralement scié à la livraison! :grmmml:

Les garde boues avant en acier, comme les caches latéraux sont peints dans la teinte de la carrosserie.
Le double disque est une option très rare, mais le fourreau de fourche droit est pourvu des pattes de fixation en standard.

Caractéristiques : Alésage 71 mm, course 63 mm, calage à 120°, 748 cm3, 74 Cv à 6800 T/mn, couple maxi 7,9 M/Kg à 6500 T/mn
Démarrage par Kick, 5 vitesses à droite mais point mort tout en bas, alumage électronique, 192 Kgs à sec, réservoir essence 17 litres, huile 2 litres
Vitesse maxi 198 Km/h, 400m Départ arrété 12"1.

Denys

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 16:57

En 1973 sort la H2A, arrivée en Europe en 1974, avec deux coloris, le vieil or "Gold", seul importé en France, on ne sait pas pourquoi, et la version violine, beaucoup plus rare, en tout environ 8530 exemplaires :
Bill w.jpg
Bill w.jpg (242.78 Kio) Vu 444 fois
H2 72 JP 1.JPG
H2 72 JP 1.JPG (158.62 Kio) Vu 444 fois
H2_H2A_H2B_H2C_(KH750)_72-75_6.jpg
H2_H2A_H2B_H2C_(KH750)_72-75_6.jpg (65.09 Kio) Vu 444 fois
m6.jpg
m6.jpg (113.28 Kio) Vu 444 fois
m7.jpg
m7.jpg (127.4 Kio) Vu 444 fois
PICT0237.JPG
PICT0237.JPG (137.45 Kio) Vu 444 fois


Quelques différences de présentation: le garde boue avant est maintenant chromé, le feu arrière est modifié et intègre les catadioptre, du coup celui du garde boue arrière long disparaît, ce qui rend ce dernier encore bien plus introuvable que le précédent, la sangle de la selle disparaît (le modèle Gold sur les photos est incorrect sur ce point), les monogrammes "750" sont rapportés en relief sur les caches latéraux, le flasque de frein arrière autrefois noir est maintenant poli, les supports de leviers du guidon passent en noir, le bouchon du réservoir d'essence et la selle ferment à clef, un poussoir d'appel de phare est ajouté, les instruments sont remplacés par d'autres au graphisme différent mais surtout de bien meilleure qualité, on les reconnait au premier coup d’œil par le graphisme différent des décorations de réservoir et de dosseret de selle.

Côté mécanique, aucune évolution hormis une optimisation des réglages de la pompe à huile.

Voila donc le modèle de la mienne, beaucoup plus rares que les premières mais malgré tout semblables en tous points hormis quelques détails de finition un peu bâclés sur les premiers modèles et maintenant corrigés.

Mais il y a une légende tenace dans l'imaginaire collectif qui veuille que seules les bleues marchent fort alors que tous ces modèles sont mécaniquement identiques, ce qui fait que nombre des premiers modèles Gold ont été repeints en bleu et la plupart des H2A déguisées en H2!

Lamentable!

Denys
Modifié en dernier par DT38-84 le 06 sept. 2019, 13:42, modifié 1 fois.

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 17:15

En 1974, Kawasaki assagit sa 750 en diminuant la puissance, améliorant la souplesse, rajoutant un système de recyclage d'huile, augmentant le volume des silencieux pour diminuer le bruit, montant le moteur sur silent-blocs, rallongeant le bras oscillant, augmentant la chasse et changeant radicalement le looK, c'est la H2B, construite à environ 10346 exemplaires et déclinée en deux coloris, marron ou vert :

m10.jpg
m10.jpg (160.66 Kio) Vu 435 fois
mich1.JPG
mich1.JPG (126.08 Kio) Vu 435 fois


La puissance chute :xptdr: à 71 CV, le couple à 7,7 m/kg, le poids grimpe à 203 Kgs : le comportement change radicalement en se civilisant et aucune de ces machines n'est jamais utilisée en course, ce qui contribue à entretenir la fausse légende des "bleues"!

Leur cote est aussi bien moins élevée car elles sont moins recherchées.


C'est la moto de Jean Raoul Ducâble dans le Joe Bar Team!


Denys
Fichiers joints
arthur (2).JPG
arthur (2).JPG (114.78 Kio) Vu 435 fois
Modifié en dernier par DT38-84 le 29 avr. 2019, 17:21, modifié 1 fois.


jc83
Membre RA 2019
Messages : 91
Enregistré le : 03 juin 2016, 16:28
Votre moto : Café Racer
Prénom : Jean-Christophe
Localisation : Montauroux, VAR
Localisation : Montauroux, VAR

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar jc83 » 29 avr. 2019, 17:20

Formidable prose, ça donne envie d’en avoir une dans le garage. :amour:

Avatar du membre

Topic author
DT38-84
je me sens bien à l'aise sur ce forum
Messages : 469
Enregistré le : 21 mars 2019, 08:04
Votre moto : Autre(s) modèle(s)
Modèle de votre autre moto : BMW 1150R, Kawasaki 750 H2, BSA A65 L, BSA A7SS
Prénom : Denys
Localisation : Sud Est

Re: Restauration Kawasaki 750 H2

Messagepar DT38-84 » 29 avr. 2019, 17:33

Enfin, en 1975, chant du cygne : Kawasaki sort la H2C, encore plus civilisée par le montage souple des échappements et des repose-pieds, un système de dépollution plus avancé, une déco encore revue : bien que plus jolie que la précédente, elle ne sera pas importée en France, il y a eu deux coloris, rouge et violine :

m12.jpg
m12.jpg (178.77 Kio) Vu 425 fois
m15.jpg
m15.jpg (179.11 Kio) Vu 425 fois


Production: environ 4934 machines, l'heure n'était plus aux gros deux temps!

La puissance mécanique reste semblable à la H2B, mais le poids monte encore à 208 Kgs!

La production totale des 750 H2 est d'environ 47481 machines.

Denys