Dans la série importation : la monoroue.

Importer une Bullet d'Inde directement et la faire homologuer. Vous voulez le faire ? Vous le faites ? Comment faire ? Arnaque ? En passant par Ebay ? La FFVE ? Si vous le faites, racontez-le nous !
Le forum Royal Enfield le Site et la Royal Association se dégagent de toutes responsabilités. Les personnes désireuses d'importer une Bullet directement d'Inde prennent leurs responsabilités.
Avatar du membre

Topic author
mimi.lulu
Membre RA 2018
Messages : 14482
Enregistré le : 30 juin 2006, 10:31
Votre moto : EFI Bullet Standard
Modèle de votre autre moto : Bullet Fonte EC avec side Cozy Rocket
Prénom : Jean-Luc
Localisation : Sazilly

Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar mimi.lulu » 20 mars 2014, 16:18

Attention, je précise que dans ce témoignage que je décris ci-après n'engage que moi. :Bigsmile:

Cette opération n'était pas du tout intéressante financièrement, alors qu'au départ elle se révélait économique. :grmmml:

J’ai joué, j’ai perdu… (pas mal d'argent)  :D

Je remercie au passage Limobull qui involontairement par son fil viewtopic.php?p=188735#p188735 a permis de m'inspirer de son montage.
Et puis aussi Jean Marie... viewtopic.php?p=102751#p102751
Image


Ca faisait un moment que je regardais les remorques Inder à atteler derrière la Bullet.

Mai 2011
Déjà en 2011, Bernard Bourasseau était venu à Dourdan avec une remorque et il la vendait pour un prix très-très intéressant... J’aurais du saisir l’occasion…

Avril 2012
En 2012 j’achète une petite remorque viewtopic.php?p=237742#p237742
Image
que je revends quelques mois plus tard, ne correspondant pas à ce que je recherchais.

Mai 2013
Celles du célèbre concessionnaire vendéen me plaisent bien… Mais les prix en neuf sont trop élevés pour ma bourse.
Le concessionnaire m’explique qu’il est au minimum des marges et qu’il peut faire un effort, mais faible.
Je comprends ses arguments et laisse tomber l’affaire.

Quelques semaines plus tard, revoir Limobull et sa remorque l’été 2013 à Saint Julien le Petit me titille à nouveau.

Octobre 2013
Je décide alors que celle que je trouverai sur le net sera moins chère. Nonmé. "81a"

Démarrant de rien, pas même un nom de fabricant, et après pas mal de recherches allant d’Allemagne en Pologne et passant par la République Tchèque, je trouve l’atelier qui les fabrique en Inde.

J’écris au gars en Inde ne sachant pas trop où je m’embarquais.

Jatinder Singh Bimbrah (d’Inder) me répond 2 heures après qu’il en a de disponibles et qu’il peut m’en envoyer une dès le lendemain. Whaoou ! Efficace le gars. Je regarde un peu ce qu’il me propose en prix, couleurs, quels sont les acheminements (bateau, avion), les coûts.

J’en parle à Jeep91 qui semble intéressé et lui-même décide d’investir dans un side (juste le panier, pas la moto complète). :super:

Je contacte Jatinder qui me propose un prix pour la remorque, le side et un amortisseur de direction pour le side.

Ca semble intéressant financièrement. On choisi les couleurs, quelques allers-retours électroniques entre l’Inde et la France et les semaines passent.

Fin novembre, on se décide pour une remorque et un side. Allez zou, on commande.

Règlement en Euro, la banque convertira en Dollars.

Réception du paiement de Jatinder 3 ou 4 jours plus tard, aucun soucis de ce côté.

Puis plus de nouvelles.

Décembre 2013
Le 15 décembre je demande à Jatinder où en est la commande. Il me répond qu’elle est en route.
Je pensais « en route », elle est partie. Mais non, pour lui « en route » veut dire qu’elle est bien commandée et que c’est dans son camp.

Jeep et moi ne nous impatientons pas… pour le moment !  :Big_wink:

On rappelle à Noël : les caisses vont partir !

Janvier 2014
Début janvier, un peu d’énervement, et il nous dit que les caisses sont au port ou peut être même dans le bateau ! Cool !

Février 2014
Finalement, le bateau arrive première semaine de février, départ pour Le Havre le 7.

Image


Image

Premier passage chez le transitair « Léon Vincent », premier paiement. Rapide, clair, net, pro.

Image

Ensuite, passage en Douane. Arrivée à 11h30, ça ferme à 12h00. Le gars de la réception regarde sa montre… nous regarde… regarde les papiers… regarde sa montre… nous demande ce qu’on veut… regarde sa montre…

La tension monte… Finalement après un dernier coup d’œil à sa montre c’est un triomphal « revenez dans 30 minutes, ce sera prêt ». Ouf !

Nouvelle frayeur : il semble avoir été en contact avec un clavier depuis le matin même. Il tape à 2 doigts à la vitesse fulgurante de 5 mots à la minute. Jeep un peu nerveux sort stationner la voiture et la remorque quelques rues plus loin en sécurité et pour se détendre...

Tous nos papiers étaient écrits en anglais, le gars n’en parle pas un mot. Il demande ce qu’est un steering damper (amortisseur de direction du side). Il ne comprend rien, il demande pourquoi il y a un amortisseur de direction sur une moto ?! Re-explications… L’heure tourne, on sent qu’il va nous dire « Pause repas ! »

Et finalement, la douloureuse : il nous annonce les taxes à payer… À partir de là, on sait qu’on n’a pas gagné d’argent !...
On passe de couloirs en couloirs, d'étages en étages, de bureaux en bureaux pour le règlement. Enfin, on trouve le bureau en question, là, pas de pause repas : quand il s’agit d’encaisser le règlement, y’a toujours du monde ! ;-)

Retour au rez de chaussée voir le stressé de la montre, il nous explique ce que sont les taxes et pourquoi on paye si cher.

Il nous donne le sésame pour nous rendre au dépôt du port ! Hourra ! :amour:

Arrivé au dépôt… on ne sait pas trop où aller. Finalement, on nous indique un petit local (super jeu de piste).

Jeep attend dans la voiture pendant que je repère les lieux et trouve ce local.

9 m2 avec 2 chaises, ce local perdu au milieu de 30.000 m2 de hangar...

Un gars ne parlant pas français m’explique qu’il faut que je mette les papiers de la douane et du transitair dans le suppositoire : woufff ! tous mes papiers partent à la vitesse grand V dans des bureaux.

Dans ces 9 m2, les chauffeurs vont et viennent, peu parlent français, c’est un mélange étrange entre des langues slaves et la gouaille d’un chauffeur français. Je me demande ce que je fais là… Je ne comprends pas pourquoi je suis encore là à attendre alors que certains camionneurs sont arrivés après moi et repartent avant moi…

Je vois les camionneurs passer les uns après les autres et faire des grands signes au moment de partir charger. Je me demande bien pourquoi… Au bout d’un long moment, je repère masqué une mini caméra, et ces signes de la main sont là pour indiquer que les chauffeurs ont bien compris qu’ils doivent se rendre quai machin pour retirer leur marchandise.

Enfin, mon nom est prononcé au haut parleur, je fais un signe de la main pour signifier que j’ai bien compris, puisqu’il semble que ce soit la tradition !  :Big_wink:

Je retrouve Jeep qui est tout excité et saute partout : il vient de voir une belle auto de collection ! Il l’aurait bien chargée à la place de son side… "81a"

Enfin, l’arrivée au quai : les gars nous attendent déjà avec nos 2 caisses. Ils ont l’habitude des particuliers, ils nous proposent gentiment leur aide. Tout va bien, on charge sur la remorque et dans la voiture. Jeep en profite pour faire l’éloge de sa Dacia Duster survitaminée auprès d’un employé.

Image


Image


Image

Sur l’autoroute, un gars nous double en faisant de grands signes ! Il nous fait comprendre qu’on a un problème sur la remorque. Remerciements et stop en urgence sur la BAU. Effectivement, une sangle mal fixée avait glissé avec les vibrations. On resserre les sangles et les fesses en raison des camions un peu près de nous à grande vitesse…

Redémarrage en trombe, le Duster survitaminé a montré toute sa puissance et bien joué son rôle sur ce coup. Hop, les kilomètres défilent, la Normandie, ses bocages, le Vexin, l’Île de France et nous voici de retour.

Jeep ne peut pas s’empêcher de déballer sa caisse devant chez moi dans la rue. Un coup d’œil, je le laisse partir et je déballe ma caisse.

Image


Image


Image


Image


Image


Image

Emballage moins solide que les caisses de feu Export Connection. Emballage moins pro. La remorque est arrivée légèrement abîmée, mais sans réelles conséquences. Je le signalerai juste à Jatinder mais je ne ferai pas de réclamation.

Image

Puis le montage commence.

Là, aucun soucis. Un vrai jeu de mécano, la remorque est super facile à monter.

Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image

Ensuite, je passe à l’arceau d’attelage… un beau morceau qui doit bien peser 5 à 6 kg.
La photo du site de Jatinder montre l'arceau en extérieur.

Image

Seulement moi, j'ai un rack + les barres des sacoches cavalières.
C’est compliqué : je ne veux pas tout démonter chaque fois que je prends la remorque, je veux garder mon rack pour top-case (que je ne mets plus) et les barres de sacoches cavalières. On ne peut donc pas installer l’arceau à l’extérieur car il ne passera pas avec les montants du rack.

Avant de commencer, j’envoie un email à Jatinder qui me confirme que oui, aucun souci, l’attelage se mettra sans aucun problème. Sauf qu’il est prévu pour une autre moto, ce n’est pas possible de le mettre. J’essaye dans tous les sens, je raye la peinture de la moto, ça commence à m’énerver. Finalement, je fais appel à un ami (Yves) ancien ajusteur. Il regarde perplexe l’arceau. Tel que l’arceau est conçu, je serais obligé de démonter les axes des amortisseurs pour monter l’attelage. Les pattes de fixation sont complètement en dehors des trous prévus.
Il va falloir rectifier.

Donc l'arceau passera en intérieur. Le principe est excellent, la réalisation plus délicate.

Et on décide de faire autrement. Mon ami Yves prévoit des pattes qui resteront sur la tête du boulon des amortisseurs, dans lesquels viendront de mettre l’attelage. Il prend les cotes et emporte l’arceau.

Image


Image

Il va donc réaliser des pattes (moignon ci-dessus) qui resteront fixées en intérieur, sur le boulon de l'amortisseur. Le boulon sera changé pour un plus grand.


La découpe des moignons.

Image


Image


Image


Image


Puis, Yves créé un gousset dans lequel le timon (l'arceau) viendra se placer.

Image


Voici la réalisation montée.

Image


Image


Image

Voici l'arceau avec le gousset soudé.

Image

Ca ne se met pas facilement en place, puisque l'arceau est prévu pour l'extérieur des amortisseurs, là il sont placés en intérieur.
Il faudra donc les cintrer.

Image


Image

Superbe, beau travail !

Image

J'embarque mon arceau et je file à la maison pour essayer avec la remorque...
oups ! Un peu de traviole !

Image


Image

Bon... faut rectifier.

Yves reprend l'arceau. Il bricole (hum hum) sur le système d'accrochage et le cardan.
Nouvel essai. C'est maintenant droit, mais il y a trop de jeu dans le système de fixation.
Le boulon n'est pas adapté au trou. Il faut trouver encore une autre solution...

Image

Le jeu entre le boulon et le bloc cardan était de 1 mm. Il a été agrandi à 2 mm pour pouvoir intercaler une douille de 1 mm d'épaisseur (donc 2 mm en tout).
Donc, on y va.

Image


Image


Image

Le commentaire d'Yves sur la réalisation indienne du cardan :
« Là, le jeu est réduit au strict minimum. Moins de jeu poserait des problèmes pour entrer la pièce... il semble que le trou soit conique. Avec un foret cylindrique et neuf, c'est quand même assez inattendu. Alors aujourd'hui, fabrication complète d'un nouvel axe tourné selon le profil du trou (donc légèrement tronconique également) avec soudure d'un écrou en tête... »

Nouvelle mise en place de l'arceau et rectificatif léger.

Image

Cette fois-ci, c'est bon ! la remorque est droite...

Mais il reste encore un jeu assez important dans le cardan.

Bon, on reprend. Redémontage de la pièce, et nouvel usinage. pour éviter le jeu, Yves perce plus gros (diamètre 16). Ensuite on mettra un gougeon de la bonne taille après usinage.

Image


Image

Ici, le boulon refroidi. Il a été réalisé sous mes yeux...

Image

Pendant le refroidissement, on prépare les pattes arrière qui serviront de renfort à l'arceau.

Image

Image

Par manque de place, on ne pourra pas remettre l'écrou de la selle initialement en place.
Yves propose donc de tarauder directement la patte. Super, ben c'est parti.
Image

Ensuite, on doit donner une forme galbée à cette patte, pour aller se mettre exactement d'un côté dans le boulon de la selle, et de l'autre dans l'arceau.

Pendant ce temps, le boulon a refroidi et on le met en place sur le cardan.

Image

Et puis... enfin... enfin... il est bien tard quand on fait le dernier montage de l'attelage complet.

Et voilà.
Belle gueule n'est-ce pas ?

Image

Image

Les premiers essais d'environ 20 km n'ont révélé aucune gène. J'ai pris pleins de routes différentes volontairement pavées, lisses, rurales, citadines... J'ai roulé à petite vitesse, jusqu'à 105 km/h environ, je n'ai senti qu'une légère résistance, mais pas de gène franche.

Je n'ai senti sa présence qu'une seule fois c'est en passant sur des graviers où la moto a très légèrement décroché, et la remorque a dû aussi glisser car j'ai senti une secousse. Mais c'est tout.

:ouiiin:

Jean-Luc aka mimi.lulu
ImageImage
Il n'y a aucune urgence, il n'y a que des gens en retard.

Avatar du membre

Ded31
Membre RA 2018
Messages : 17209
Enregistré le : 23 sept. 2007, 20:04
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Bullet 612 Fonte boite bon coté, Guzz V7 Racer.
Prénom : Didier
Localisation : Toulouse (Ramonville)
Contact :

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Ded31 » 20 mars 2014, 16:36

Bô travail, mais faut vraiment en avoir l'utilité et l'envie :whistling.gif:

:super:
Dans chaque vieux il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé !!! (Groucho Marx)
---------------------oOo--------------------
C'est avec les vieilles "fontes" qu'on fait les meilleurs trips !!!
http://ded31-royal-blog.blogspot.com/

Avatar du membre

Madlucky
Membre RA 2018
Messages : 4287
Enregistré le : 19 sept. 2012, 10:43
Votre moto : EFI Chrome
Modèle de votre autre moto : Piaggio Beverly 125 à bazarder
Prénom : Luc
Localisation : Fontenay sous Bois
Localisation : demande à Jan-jan...
Contact :

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Madlucky » 20 mars 2014, 17:33

Ded31 a écrit :Bô travail, mais faut vraiment en avoir l'utilité et l'envie :whistling.gif:

:super:

On trouve toujours "l'utilité" quand on en a "l'envie"... :wink:
"Roulez toujours, Ne mourrez jamais"
Pratiquant non-croyant !

Avatar du membre

Ded31
Membre RA 2018
Messages : 17209
Enregistré le : 23 sept. 2007, 20:04
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Modèle de votre autre moto : Bullet 612 Fonte boite bon coté, Guzz V7 Racer.
Prénom : Didier
Localisation : Toulouse (Ramonville)
Contact :

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Ded31 » 20 mars 2014, 18:11

Madlucky a écrit :
Ded31 a écrit :Bô travail, mais faut vraiment en avoir l'utilité et l'envie :whistling.gif:

:super:

On trouve toujours "l'utilité" quand on en a "l'envie"... :wink:
:mw_tease.gif:

:D
Dans chaque vieux il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé !!! (Groucho Marx)
---------------------oOo--------------------
C'est avec les vieilles "fontes" qu'on fait les meilleurs trips !!!
http://ded31-royal-blog.blogspot.com/

Avatar du membre

snoop83
le moteur tourne bien
Messages : 742
Enregistré le : 08 août 2010, 20:41
Modèle de votre autre moto : bullet 500 EFI
Prénom : Stéphane
Localisation : Flayosc VAR (83)

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar snoop83 » 20 mars 2014, 18:16

C'est vrai qu'elles sont bien jolie ces remorques.

Un jour je me lancerait sans doute aussi, peut-être dans de la réalisation perso.
ce n'est pas une moto, c'est un mode de vie...

Avatar du membre

druid
Membre RA 2018
Messages : 15793
Enregistré le : 18 août 2006, 18:40
Votre moto : Pas de moto
Localisation : Somewhere in between

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar druid » 20 mars 2014, 18:53

Exactement la même que la mienne.
Mon système de fixation à la moto est différent.
Si le cardan a du jeu, la remorque se dandine et c'est pénible.

Je te conseille de rapidement changer les roulement de la roue de la remorque et l'entretoise qui les sépare.
Sur ma remorque, cette entretoise n'était pas assez longue et la portée des roulements pas bonne.
Résultat: roulements morts en moins de 500 bornes.

Image

Avatar du membre

Topic author
mimi.lulu
Membre RA 2018
Messages : 14482
Enregistré le : 30 juin 2006, 10:31
Votre moto : EFI Bullet Standard
Modèle de votre autre moto : Bullet Fonte EC avec side Cozy Rocket
Prénom : Jean-Luc
Localisation : Sazilly

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar mimi.lulu » 20 mars 2014, 19:06

OK merci de l'info.

Jean-Luc aka mimi.lulu
ImageImage
Il n'y a aucune urgence, il n'y a que des gens en retard.

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18444
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Jackymoto » 20 mars 2014, 19:37

Celle de Limobull n'avait pas d'entretoise, comme les remorques bon marché, d'ailleurs.
Si tu serres trop, tu bousilles les roulements car ça les bride. Le premier proprio l'avait acheté à Henry Price, avec un gros rabais car la suspension était soudée avec 10° d'écart par rapport au châssis.
J'avais coupé le tout à la meuleuse, et ressoudé le bazar en ligne.
Le side de Jeep est en train de subir le même traitement, pour surbaisser la caisse d'un peu moins de 20cm.
A l'origine, c'était comme un oignon de guerre de chez Ural, une vraie trapanelle.. :D
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.

Avatar du membre

Topic author
mimi.lulu
Membre RA 2018
Messages : 14482
Enregistré le : 30 juin 2006, 10:31
Votre moto : EFI Bullet Standard
Modèle de votre autre moto : Bullet Fonte EC avec side Cozy Rocket
Prénom : Jean-Luc
Localisation : Sazilly

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar mimi.lulu » 20 mars 2014, 20:17

Jackymoto a écrit :Celle de Limobull n'avait pas d'entretoise, comme les remorques bon marché, d'ailleurs.
Si tu serres trop, tu bousilles les roulements car ça les bride. Le premier proprio l'avait acheté à Henry Price, avec un gros rabais car la suspension était soudée avec 10° d'écart par rapport au châssis.
J'avais coupé le tout à la meuleuse, et ressoudé le bazar en ligne.
Le side de Jeep est en train de subir le même traitement, pour surbaisser la caisse d'un peu moins de 20cm.
A l'origine, c'était comme un oignon de guerre de chez Ural, une vraie trapanelle.. :D


Le side de Jeep, mais je croyais qu'il passait en roue de ø18 ?

Jean-Luc aka mimi.lulu
ImageImage
Il n'y a aucune urgence, il n'y a que des gens en retard.

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18444
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Jackymoto » 20 mars 2014, 20:32

Pas besoin de s'emmerder avec ça, la dimension de la roue ne change pas grand chose.
Par contre si tu surbaisses la caisse comme sur un Steib ou un Précision, ça n'a plus rien à voir.
Un bon side de route devrait avoir le châssis à 15cm de la route, voir moins.
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.


jeep91
Membre RA 2018
Messages : 1364
Enregistré le : 22 juin 2008, 16:56
Votre moto : Café Racer
Prénom : jean pierre
Localisation : ste genevieve des bois 91
Localisation : 91700

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar jeep91 » 20 mars 2014, 20:54

mimi.lulu a écrit :
Jackymoto a écrit :Celle de Limobull n'avait pas d'entretoise, comme les remorques bon marché, d'ailleurs.
Si tu serres trop, tu bousilles les roulements car ça les bride. Le premier proprio l'avait acheté à Henry Price, avec un gros rabais car la suspension était soudée avec 10° d'écart par rapport au châssis.
J'avais coupé le tout à la meuleuse, et ressoudé le bazar en ligne.
Le side de Jeep est en train de subir le même traitement, pour surbaisser la caisse d'un peu moins de 20cm.
A l'origine, c'était comme un oignon de guerre de chez Ural, une vraie trapanelle.. :D


Le side de Jeep, mais je croyais qu'il passait en roue de ø18 ?

il est déjà en 18 et le changement pour une roue de 16 ne l'aurait descendu que 2cm .
Dans sa configuration d'origine d’ailleurs 18 ou 16 ne changerai rien puisque j'étais plus souvent sur deux roues que trois.
lors des premier essais je trimballai un bidon de 30 litres de flotte pour pouvoir poser cette troisiéme roue.
je voulais plus léger que le watsonian la je suis servi la miss vole voir s'envole
le bien être prime sur le paraître

Avatar du membre

Limobull
Membre RA 2018
Messages : 4228
Enregistré le : 01 juin 2006, 17:36
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Localisation : Treignac en Corrèze
Localisation : Au pied des Monédières

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Limobull » 20 mars 2014, 21:51

Super bon sujet et description des opérations pour arriver à atteler l'engin.
Mon expérience perso avait commencée à Dourdan, et comme Mimi Lulu j'avais flashé sur la remorque apportée par l'ami Bernard.
Je la détaillais sous toutes ses coutures sur son stand et je la trouvais très chère par rapport à la qualité un peu cheap, mais le fin du fin était quand j'avais demandé à Bernard à quoi ressemblait le barre d'attelage (qu'il n'avait pas) et qu'il m'avait répondu que chacun se débrouillait comme il le voulait et que c'était pas compliqué :ange! :mrgreen:
J'ai laissé tomber ce projet jusqu'au jour où j'ai vu une annonce sur LVM pour une Inder dans mes prix (et même négociée avec un petit rabais). Coup de chance incroyable, elle était à vendre sur Limoges par Serge que j'avais déjà cottoyé sur la bourse d'Uzerche l'été d'avant. Il la vendait car il avait essayé de l'atteler à sa Guzzi mais elle roulait trop vite pour cette cariole qui se dandinait. En fait il ne s'en est pas vraiment servie car le pneu avait encore toutes ses tétines de sortie de moule. Pour 450 € l'affaire fût conclue. Pas trop chère, mais vue de près cette remorque avait pas mal d'impactes sur sa caisse, masqués par des autocollants. Serge avait eu du mal à mettre au point un système d'attelage et il m'en fournissait deux modèles différents. Comme de juste, sa Bullet n'avait pas la même géométrie que la mienne et j'ai dû modifier pour adapter sur ma brêle par un système de biellettes. Tout content je fais le premier essai (à vide) et je prends la frayeur de ma vie en Bullet quand le tout se met à louvoyer très dangereusement dès 60-70 km/h en occupant toute la route.
Je rentre tout doucement et analyse la situation. La pièce cardan présente beaucoup trop de jeu dans les deux axes. Mal usinée, branlocharde et axes de merde. Ni une ni deux je fais refabriquer par un mécano local une chape correcte et deux axes ajustés sans jeu "à frottement doux". Nouvel essai quelques jours plus tard et là le louvoiement commence à 80, ce qui est trop faible en vitesse à mon goût pour un tel comportement. Retour atelier pour découvrir que l'articulation de la roue, basée sur le même principe de chape et axe est tout aussi mal usiné. Réalésage et nouvel axe et cette fois-ci tout est OK, même en charge.
Pour rouler avec ce truc, il faut impérativement serrer les boulons pour avoir un jeu zéro. Le bras de levier de la remorque est suffisant pour articuler l'ensemble, même serré (avec graisse). Il y a malgré tout un léger dandinement qui peut se produire sur certains passages. Cela résulte de la souplesse du cadre sur l'arrière et de celle de l'armature d'attelage, quoique d'apparence très costaude. Là aussi, le bras de levier de la remorque fait son oeuvre... Mais il n'y a pas de comportement vicieux.
Un autre point important concerne la roue dont il faut changer les roulements, mais surtout ajouter une entretoise sans laquelle le serrage du moyeux s'effectue en contrainte latérale des roulements et les explose.
Donc ces remorques vendues telles quelles sont DANGEREUSES et doivent impérativement être modifiées.
A se demander quel est l'organisme agréé et "compétent" qui délivre une autorisation de mise en circulation d'un brandouilli pareil :grmmml: :grmmml:
28 kgs à vide, et pas plus de 45 en charge, ce qui permet d'emmener le matos de camping + quelques bagages. Gros avantage: on charge comme dans un break en moins de deux sans se faire suer à sangler. Super sous la flotte. Casque et barbour peuvent y rentrer à l'aise le temps d'une visite touristique ou sur une bourse.
J'ai greffé sur les bras de l'attelage des supports des sacoches réalisés en chêne (ben oui, j'voulais un peu de bois sur ce gros tas de ferraile :lol: ). Ca va super bien et c'est facilement démontable.
J'ai enfin trouvé le truc pour atteler cette remorque en équilibre instable dès qu'on la décolle du sol pour engager le cardan dans la chape. Ca paraît simple comme ça, mais y'a un coup de main à prendre.
Là où je n'y arrive vraiment pas, c'est dans les manoeuvres à reculons en étant en selle sur la moto. Je me gare toujours (enfin j'essaye) de façon à pouvoir repartir de l'avant.
J'ai pas causé de l'électricité. Y'aurait à redire. Mimi, peux-tu photographier ton connecteur 5 fils. Je voudrais remplacer le mien qui donne des signes de faiblesse par ma faute (mauvaise manip d'un jour :? ) Je n'arrive pas à retrouver le même et j'ignore si c'est celui d'origine. 5 fils obligatoires pour alimenter clignos, stop et veilleuse + masse.
Je trouve que l'ensemble moto ancienne + remorque à fière allure et se marie parfaitement. A chacune de mes sorties elle est remarquée. Dernièrement y'a même un gars qui m'a filmé en me doublant (pas un flic :lol: )
Cela dit, il m'arrive de la trouver pesante quand je la tracte sur plus de 300 km et des fois j'aimerais bien être à nouveau en solo.
Mais à 62 balais, me faut mon petit confort et un minimum de matos. Tout à l'opposé des Jacky, Marco et autres Yves partisans de l'extra light :mw_tease.gif:
FFMC veut aussi dire Fonte Fidèle Mais Capricieuse :) .

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18444
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Jackymoto » 20 mars 2014, 22:02

Ton connecteur, il doit venir de chez Limtronic, rue des Charseix.
C'est un pote qui l'avait monté sur la remorque de Sergio.
Les remorques sont toujours cabossées, car ils foutent la roue de secours et d'autres merdes dedans, pas attachées,
quand ils te les envoient.
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.

Avatar du membre

Limobull
Membre RA 2018
Messages : 4228
Enregistré le : 01 juin 2006, 17:36
Votre moto : 500 Fonte (Bullet)
Localisation : Treignac en Corrèze
Localisation : Au pied des Monédières

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Limobull » 20 mars 2014, 22:11

Merci du tuyau, j'irai les voir prochainement.
Faudrait aussi que je passe voir enfin ta Bullet rouge un de ces soirs quand je serai sur Limoges :wink:
FFMC veut aussi dire Fonte Fidèle Mais Capricieuse :) .

Avatar du membre

Jackymoto
Membre RA 2018
Messages : 18444
Enregistré le : 14 janv. 2007, 20:47
Localisation : quelque part dans le monde
Localisation : Limoges

Re: Dans la série importation : la monoroue.

Messagepar Jackymoto » 20 mars 2014, 22:21

Salon de la moto de Limoges, une Cottereau 1902, ma 500 Clement 1914, une 1000 vincent HRD sur notre stand.
Mon pote Maurice apporte une quarantaine de ses Anglaises des années 50 60.(oui, ya ça à Limoges!) :D
Je suis épaté par les gars qui dessinent les cartes routières, c'est une sacrée responsabilité, t'imagines qu'ils oublient un virage! Brèves de comptoir Gourio.