[ Enfield story ] [ Une 500 bullets au quotidien ] [ Entretien des peintures... ] [ Les filles et le démarrage ] [ Technique de demarrage ] [ Explication N° cadre, série, moteur etc ] [ La cote de votre Royal enfield ] [ Royal Enfield 1956-1963 ] [ Royal Enfield 1945-1955 ] [ Royal Enfield 1932-1939 ]

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessus

  Ajouter aux favoris      Plan du Site 

     

==============

Attention, inscrivez-vous rapidement, avant fin avril,  pour le grand Rassemblement Royal Enfield le Site !

First meeting of the Royal-Enfield enthusiasts in France ! English version click here !

 >>>>    Télécharger directement le PDF pour l'inscription >>

GPS users : 45°80482 Nord (North)

3°26228 Est (East)

et à renvoyer à Fabien Diepedalle 1 rue des Contrebandiers 69 009 Lyon 

==============

- Ou sommes nous ? Qui sommes-nous ? voir la carte de France, : http://www.mappemonde.net/carte/Royal-Enfield-Le-Site/monde.html

==============

 

La fabrique de George Townsend & Co. a ouvert ses portes dans le petit village de Hunt End, près de la ville de Redditch

dans le Worcestershire... C'est la que nos premières motos furent crées.
 
Cette Royal Enfield est la propriété d'un des passionnés du site.
Que rajouter comme commentaire, si ce n'est ne rien dire et regarder
Ce n'est qu'un exemple... Vous  trouverez sur ce site des centaines de photographies
qui reflètent toutes, un certain art de vivre, tellement loin de ce que l'on nous propose de nos jours....
Et tout cela se fabrique neuf... toujours et encore...! Depuis 1948
 
 
 

Il y aurait 843 machines, comme celle ci-dessus,  immatriculées en France...

C'est dire si nous sommes... nombreux ! 

Tenons-nous les coudes mes p'tits gars ! Je suis sur que dans 50 ans on bouffera les japonais mouaaaarf !

Cette moto est totalement en décalage avec ce qu'on vous propose de nos jours, et c'est ce qu'on adoooooooore !

Qui sommes-nous ? "Des merveilleux fous volants sur leur drôle de  machine ! " 

 

 

 

On bidouille, on répare, on rencontre les copains, et lorsqu'on part en voyage...

...on part pour la traversée du Sahara... pas moins... (ou la traversée de l'atlantide, au choix !) 

 

 
Petite causerie : 

En 1890  un certain Albert Eadie et Mr Smith créent la Eadie Manufacuring Company et en 1893, ils signent un contrat avec l'usine royale d'armes de Enfield, petit village dans la banlieue de Londres, contrat qui prévoyait la fourniture de pièces de fusil.

Dans le même temps, il fabriquent leur première bicyclette qu'ils appeleront "Enfield", commercialisée par une nouvelle société,

la Enfield Manufacturing Company Ltd.

Un an après, les  cycles lancés, la société rajoute le mot Royal au nom Enfield.

 

(compteur revu et corrigé par l'ami Druid !!!)

1949 marque un tournant de la marque lorsque 2 hommes d'affaires d'une société de Madras, Sundaram et Shankar, commencent à importer la "Bullet" en Inde.

Puis, en 1955, une usine est fondée à Madras. Elle reçoit Angleterre des "kits" qui sont assemblés,

puis Enfield envoie des moteurs.

Enfin, Royal Enfield Angleterre ferme ses portes en 1970 certainement sous la pression du marché japonais, naissant à cette époque

qui écrasera nombre de marques.


          
 Enfield Inde donc, fabrique encore aujourd'hui cette extraordinaire machine
(La moto, pas le fusil !) à raison de 28 000 unités par an environ.(pour 2003)
 
 
 Historique :
 
 
 
 
Le nom   est apparu à l'époque de la Reine Victoria.
 Née au cours de son règne, la fabrique à commencé à construire des petites machines vers le milieu du XIXème siècle.
 
  
La spécialité principale d'Enfield étant alors la fabrication
de machines à coudre… de tondeuses à gazon,  mais aussi automobiles.
 
 
  
      Certes, de nombreuses modifications ont été effectuées au fil des années, des améliorations apportées.
Pourtant le look de cette moto a été respecté.
 
      En obtenir une n'est pas aisé à moins que nous n'ayez à votre portée un distributeur.
 
Ils ne sont pas nombreux en France... En cherchant bien.... (référez vous à la liste des concessionnaires de ce site)
 
Tout va très vite, l'importateur français est en train de développer le concept  avec beaucoup de ténacité et d'efficacité.
 
 
… La "Bullet" conservera t'elle  dans l’avenir ce charme désuet qui lui est propre ?
 
Le pari semble gagné avec la dernière Electra.
… Est-ce souhaitable ?
… Combien de temps pourra t’on concilier impératifs économiques et réalité du marché avec le rêve (Respectable) des anciens motards ?
 
 
 Les filets de réservoir que voyez ici, étaient peints … à la main !
Ils le sont toujours, paraît-il pour les modèles destinés au marché intérieur Indien. Pour combien de temps encore ?
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
  est un mythe et au guidon de cette machine, vous serez sans arrêt interrogé par les piétons ou les automobilistes
qui la distinguent d'emblée des autres machines.
C'est l'occasion de rencontres permanentes et fortuites avec une foule de gens.
Pas une sortie sans que l'on ne m'interpelle sur cet engin.
 

 

Ajouter aux favoris      Plan du Site     Haut de la page  
 
 
Historique de la marque par année : 
 
En 1880, entrée dans le domaine de la construction de bicyclettes.
 
 En 1893, suite à un contrat gouvernemental, commence la construction d'armes légères. C'est ce contrat qui permit d'ajouter "Royal" au nom de la société et c'est donc à cette occasion que naît la "Royal Enfield" et le slogan "Made like a gun, runs like a bullet" ("Construite comme un fusil, file comme une balle").
 
 En 1896, à la suite d'un changement interne de gestion, elle devient "New Enfield" et commence la construction de pièces pour BSA.
 
 En 1898 a lieu la production d'un "quadri-cycle". En 1901, la première motocyclette Enfield voit le jour, avec le moteur placé devant la roue antérieure.
 
 En 1903 est construite la première moto à moteur central. En 1910 apparaît la première moto avec moteur en "V".
 En 1933 naît le modèle "Bullet".
 
 En 1945 sont installées les fourches télescopiques.
 
 En 1948 est mis au point le prototype de l'actuelle Bullet avec échappement de type "trial". Avec plusieurs modifications et même un modèle de course, la Bullet reste en production jusque dans les années soixante en Angleterre.
 
 En 1956, la succursale "Enfield India Ltd." est créée en Inde.
 
 En 1979 commence l'exportation vers l'Europe et l'Angleterre, où entre-temps la Royal Enfield a suspendu sa production de motos, en transférant définitivement l'usine en Inde.
 
 Actuellement, l'usine "Royal Enfield Motors Ltd." est l'une des plus importantes en métal mécanique indienne et développe son activité dans trois localités de l'état indien du Tamil-Nadu: Madras, siège principal de l'établissement, Anakaraipatti et Ranipat. La production de l'établissement s'étend sur plusieurs secteurs, dont notamment les groupes électrogènes et l'outillage agricole motorisé.
 
  • La précision de marc !
  •  
  • si le nom Bullet apparaît dans les années 1930,
  •  
  • celle que nous connaissons, avec son cadre "oscillant" date de 1949

 

 

M'écrire : royalenfieldlesite@wanadoo.fr

Ajouter aux favoris       Plan du Site     Haut de la page 

    Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessous

 

[ Enfield story ] [ Une 500 bullets au quotidien ] [ Entretien des peintures... ] [ Les filles et le démarrage ] [ Technique de demarrage ] [ Explication N° cadre, série, moteur etc ] [ La cote de votre Royal enfield ] [ Royal Enfield 1956-1963 ] [ Royal Enfield 1945-1955 ] [ Royal Enfield 1932-1939 ]
Copyright © Royal Enfield Le Site - http://www.royalenfieldlesite.com - Courriels : Royalenfieldlesite@wanadoo.fr