[ Ba<>Ba trucs et astuces ] [ Problème = Solution ] [ Qu'est ce qu'un pneu ? ] [ Des trucs que l'on doit faire impérativement ] [ Que réviser sur sa moto ? ] [ Vidange lubrification ] [ Reglage des soupapes ] [ La bougie ] [ Chaine secondaire ] [ Filtre à air ] [ Concours Lepine ] [ Astuce pour vieilles 350 ou 500 ] [ Dictionnaire technique bilingue ]

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessus

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site 

Manuel d'atelier Bullets 350 et 500 jusqu'à ce jour>>>>>>>>> 

 

DES TRUCS QUE L'ON DOIT FAIRE IMPÉRATIVEMENT 

 

 

Lorsqu'on démonte son moteur, pour quelque raison que ce soit,

il faut prendre une précaution DE BASE !!!

  

 

 

Dessin n'franck 

 

En effet, sur une Royal Enfield, c'est le moteur qui fait la rigidité du cadre.

 

Sans moteur, si votre petit copain s'assoit sur la selle pour vous regarder travailler...

 

 

IL VA PLIER VOTRE CADRE D UNE FACON IRREMEDIABLE.

 

De même si vous déplacez la moto pour une raison ou une autre, le risque est réel

 

Ne croyez pas que tout cela soit des mots.... C'est arrivé...

 

Alors pour remédier à cela : un truc simple :

 

On prends un  bout de ferraille solide, une cornière, ce que tu veux, mais solide....

 

...on perce deux trous et on le place comme ça à chaque démontage !

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

 

Alors, si polo, alfred ou votre petite copine veut faire causette avec vous, y'aura plus de problème....

 

 *Bon, vérifier la pression de vos pneus, le niveau d’huile, tout ça… vous connaissez. 

 

 

 

1/Par contre, vous voyez le petit écrou de 10 qui se trouve sous la petite boîte sous la batterie ?

 

Sur le dernier modèle de la marque, l'Electra, ce conseil ne s'applique pas. Mais bon... à vérifier quand même.

 

Et ben, il faut, régulièrement le défaire. Cette boîte sous la batterie est un réservoir à huile usagée en provenance

Du reniflard du moteur… C’est en fait une espèce de mélasse qui, si vous ne vidangez pas régulièrement la petite boîte en question, va dégouliner stupidement sur votre cadre lorsqu'elle sera pleine …

 

Donc, on vidange ! on le fait environ tous les 500 bornes pour être tranquille.. 1000 si l'on est un peu feignant.

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site 

 

 

 

 

 Le mot de Jacques et de Limobull en ce qui concerne cette boîte : (Décidément on trouve tous les systèmes sur les Bullet)

 

Jacques : Cette boîte est un trompe-couillon pour faire passer les normes européennes et aussi pour éviter le postillonnage mal opportun qui peut se reproduire lorsque de l'huile a pu s'accumuler dans le carter du vilebrequin après un arrêt très prolongé de la machine et aussi je crois lorsque la pompe de graissage primaire est assez usée.

Alors cette huile au lieu de badigeonner la roue arrière (ce qui est dangereux) reste prisonnière de la boîte la vapeur d'huile et la pression d'air venant du carter moteur partent de cette boîte et vont vers le filtre à air pour être avalées par l'admission d'air vers le moteur, mais le filtre est souvent souillé de ces vapeurs grasses.

 

Limobull : Alors moi j'ai bien cette boîte située sous la batterie, mais apparemment elle sert de bac de décantation des vapeurs d'huile venant du carter d'embiellage via le reniflard. De cette boîte repart une durit sur l'arrière qui vient graisser la chaîne.

Je n'ai pas de retour vers le filtre à air.
Ceci dit, je vidange cette boîte tous les 3000 kms environ (au moment de la vidange moteur)

 

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

2/ Voici deux vues du cable de vitesse.

 

Ce p……de câble de vitesse est totalement foireux est parfois TRÈS DANGEREUX !

 

Ce phénomène n'apparaît pas sur toutes les Bullet.

 

Mais sur nombre de 5OO dont les sixty five...et 350 d'ailleurs.

 

 

       

 

En effet, sur la photo de droite, voici ce qui m'arrive régulièrement et ce depuis que la moto est rodée.

 

En marche, vous décompressez pour ralentir au feu rouge et votre moteur continue de tourner à haut régime entraînant la moto dans une marche folle et parfaitement incontrôlable…

 

C’est du à un défaut majeur sur le câble qui, se détendant sort de son logement puis ne peux y rentrer de lui même.

N’essayez pas de tenter de tendre à partir du tendeur situé juste au dessus du carbu, cela ne sert à rien…

 

Par contre , un truc qui marche très bien :

 

METTEZ UNE GOUTTE DE COLLE CONTACT SUR LA PARTIE MÉTALLIQUE DU CÂBLE.

Juste une goutte puis remettez le tout dans le logement de la poignée, cela suffit à retenir le tout en place.

Pour de futurs démontages, il vous suffira avec une pince de titouiller cette partie métallique

et la colle cassera sans problème. (Faut pas coller le câble lui-même évidemment ! ouarf !)

 

Autre truc :

Il existe des plastiques ré-tractables à chaud pour ce genre de pb. A voir.

On met le "plastique" autour, on chauffe avec un briquet et ça sert autour de la bague.

Ca se vend partout ou presque.

  

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

 

3/ Retends tes rayons !

 

 

On ne le sait pas assez, mais sur une Bullet, comme sur pratiquement toutes les motos utilisant un rayonnage des roues,

il faut, de temps en temps, retendre les rayons.

 

Si vous ne savez pas le faire, allez voir soit votre revendeur habituel ou bien n'importe quel revendeur de vélo,

 ils connaissent cela par coeur.

 

Ils auront forcément la bonne petite clé adéquat que vous n'aurez sûrement pas dans votre trousse à outils..

 

Casser un rayon est chose assez courante, ce qu'il faut c'est les remplacer dès qu'on s'en aperçoit,

sinon, les autres ne vont pas tarder à suivre.

 

Faut pas trop s'en inquiéter d'ailleurs... Casser un rayon, dans le temps, s'était tout à fait courant, on remplaçait...

 

De nos jours, avec les jean talus, y'a plus ce problème.. sauf qu'une jean talus, c'est nettement moins beau qu'une jean tarayon... plus facile à nettoyer, mais nettement moins beau...

 

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

 

3/ Décarbonisation (décalaminage ?) du moteur, faut-il faut-il pas ? Jacques nous réponds

 

 

       Neuf...

 

 

 

 

        

 

Un tantinet moins neuf, ici un piston de 500 cc après 10 000 kms

 

  

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

 

La "Décarbonisation" de la tête du piston et de la chambre d'explosion de la culasse n'est nécessaire que sur un moteur fortement calaminé.

 

Sur les Bullet non "trafiquées" le taux de compression est de 6,5/1 c'est le taux des moteurs de tondeuses à gazon et des motoculteurs, c'est à dire très "pépère" et n'est pas trop sensible au cliquetis. Mais si cliquetis il y a, il faudra vérifier le réglage de l'avance à l'allumage.

 

 

 

 L 'écartement des vis platinées doit se produire à 0,8 mm (ou 10 degrés de rotation du vilebrequin) avant le point mort haut du piston, si possible on doit vérifier au stroboscope l'avance totale (moteur tournant) qui est de 32° avant le point mort haut. Si ensuite le moteur cogne encore il est sans doute calaminé par une trop grande consommation d'huile brûlée (et non pas postillonné par le reniflard).

 

 

On ne peut continuer à rouler comme cela, lorsque de la calamine s'accumule dans la chambre d'explosion de la culasse et sur la tête du piston, elle est rendue incandescente par l'inflammation de l'essence et elle provoque un excès d'avance à l'allumage en enflammant le mélange aspiré bien avant que la bougie ne le fasse, le moteur finira par ne plus stopper lorsque l'on coupe le contact, il continuera de tourner très mal et pourra même repartir de quelques tours à l'envers.

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

  

A ce stade il vaut mieux déposer la culasse (ce qui n'est pas la mer à boire).

 

On fait ensuite descendre le piston à mi course et on enduit la périphérie du cylindre de graisse sur deux centimètres de hauteur (pour coller les particules de calamine qui vont essayer de passer entre le piston et le cylindre et n'on rien à y faire).

 

On fait remonter le piston au point mort haut et on gratte la calamine de la tête du piston avec un instrument pas trop agressif (bout de tube de cuivre écrasé, vieux couteau émoussé par exemple).

 

 Puis on fait encore descendre le piston pour enlever totalement la couche de graisse qui a retenu les particules de calamine.

 

On gratte aussi l'intérieur de la culasse et on évite de faire la moindre rayure là où porte le joint de culasse.

 

Pour vérifier l'étanchéité des soupapes lorsque la culasse est en place il suffit de prendre la compression du moteur avec un compressiomètre (chez Norauto, Leclerc cela coûte environ 30 à 50 ?euros).

 

 

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

 

 

Si la culasse est déjà déposée (soupapes et décompresseur toujours en place) il suffit de placer la culasse de façon que le conduit d'admission soit vertical, on emplit ensuite ce conduit d'essence et on vérifie que l'essence ne passe pas du tout entre la tête de la soupape et le siège pour aller "mouiller" la chambre d'explosion de la culasse.

 

On fait pareil pour la soupape d'échappement.

 

Si l'essence passe on dépose les soupapes (il faut un bon outil lève-soupape ou une perceuse sur colonne solides) pour comprimer les ressorts qui sont "musclés" ensuite il faut nettoyer et gratter tout ce qui adhère aux soupapes, il faut aussi rôder les soupapes à la pâte fine (si les soupapes ou leurs sièges sont trop "marqués" il vaut mieux aller voir un rectifieur.

 

Il faut aussi vérifier l'état d'usure des guides de soupapes (qui peuvent être à l'origine de la consommation d'huile). Ne pas oublier de nettoyer et de rôder la soupape du décompresseur, de reposer la culasse avec un joint neuf, de la serrer correctement, de faire tourner le moiteur pour le faire chauffer et de faire un second serrage moteur froid.

 

A chaque serrage de la culasse il faut bien sûr régler le jeu des poussoirs.

 

Placer le piston au point mort haut explosion (le point où l'ampèremètre revient à zéro lorsque on kick avec le contact décompresseur ouvert), là, régler la longueur des tiges de façon qu'elle puissent tourner bien librement sans jeu vertical perceptible, bien vérifier la liberté des tiges après avoir resserré les contre-écrous (ce resserrage modifie légèrement le réglage). 
 

 

M'écrire : royalenfieldlesite@wanadoo.fr            

Ajouter aux favoris         haut de la page        Plan du Site

    Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

 

 Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessous

 
[ Ba<>Ba trucs et astuces ] [ Problème = Solution ] [ Qu'est ce qu'un pneu ? ] [ Des trucs que l'on doit faire impérativement ] [ Que réviser sur sa moto ? ] [ Vidange lubrification ] [ Reglage des soupapes ] [ La bougie ] [ Chaine secondaire ] [ Filtre à air ] [ Concours Lepine ] [ Astuce pour vieilles 350 ou 500 ] [ Dictionnaire technique bilingue ]
Copyright © Royal Enfield Le Site - http://www.royalenfieldlesite.com - Courriels : Royalenfieldlesite@wanadoo.fr