[ Ba<>Ba trucs et astuces ] [ Problème = Solution ] [ Qu'est ce qu'un pneu ? ] [ Des trucs que l'on doit faire impérativement ] [ Que réviser sur sa moto ? ] [ Vidange lubrification ] [ Reglage des soupapes ] [ La bougie ] [ Chaine secondaire ] [ Filtre à air ] [ Concours Lepine ] [ Astuce pour vieilles 350 ou 500 ] [ Dictionnaire technique bilingue ]

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessus

Ajouter aux favoris       Plan du Site  

Manuel d'atelier Bullets 350 et 500 jusqu'à ce jour>>>>>>>>> 

 

La bougie :         

 

 

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site 

 

Généralités :

Les bougies des Royal Enfield peuvent différer d’un modèle à un autre, renseignez-vous auprès de votre concessionnaire sur le type de bougie qui sera la mieux adaptée à votre machine.

 

Il n'y a rien de plus commun qu'une bougie me direz vous. Mais pourtant cet élément parfois négligé joue un rôle très important dans le fonctionnement de nos moteurs.

 

En effet, comme vous le savez les mono-cylindres de forte cylindrée possèdent un alésage important (nous considérerons qu'un alésage important est supérieur ou égal à 80 mm). Plus l'alésage est important et plus la front de flamme déclenché par l'étincelle de la bougie (en général située en position centrale) doit parcourir une distance importante pour atteindre la périphérie de la chambre de combustion et provoquer une combustion complète.


La propagation du front de flamme est très rapide et certains penseront que ce détail n'est pas très important. Je suis d'accord mais gardez en mémoire qu'à haut régime, ce phénomène se produit plusieurs dizaines de fois par seconde et que le temps disponible pour la combustion est réduit d'autant.

La nécessité d'une bougie adaptée et en bon état vous apparaît maintenant clairement.

 

Enfin gardons en mémoire que sur un gros mono il n'y a qu'un cylindre (par définition) et que par nature il ne produira jamais autant de puissance qu'un multi - cylindre, alors autant ne rien perdre !!

 

Sur une  :

 Elle ne pose vraiment pas de problème sur une «Bullet» hormis si, d’origine, elle est défectueuse. Avoir trente six bougies avec soit n’est pas utile. En avoir une de rechange au cas ou est plus sage. Une vérification de la bougie tous les 5000 kms est possible si vous le souhaitez, quand à son remplacement, tous les 10 000 suffisent…

La distance réglementaire des électrodes est de 0,5 mm.

Un truc en passant, mettez donc un peu de graisse sur le filetage de la bougie, le prochain démontage n’en sera que plus facile.

Autre truc : Ne serrez pas une bougie avec une clé, mais avec les doigts !!!!! Jusqu’à ce que vous arriviez en buté puis, faire ¼ à ½ tour supplémentaire avec la clé prévue à cet effet et pas plus. Cela suffit pour le serrage d’une bougie.

 

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

 

Le serrage  par knut :

Tu conseille de simplement serrer la bougie à la main, de serrer et d forcer sur 1/4 de tour.

 Entre nous, si c'est pas mal vu pur une bougie neuve, donc la rondelle à écrasement est intacte, c'est pas le top en cas de réemploi

Une bougie se serre à la clé dynamométrique, au risque de pétééeer la culasse en foirant le filetage.

 Tu conseille de simplement serrer la bougie à la main, de serrer et d forcer sur 1/4 de tour.

 Entre nous, si c'est pas mal vu pur une bougie neuve, donc la rondelle à écrasement est intacte, c'est pas le top en cas de réemploi.

 Normalement, on serre à 2 kg/f, filet nettoyé et graissé

            

Bougies

Type

Ref. No.

  350 cc

NKG

B7HS

 500 cc

NGK

BR8ES

 

Mon p’tit pote philippe vous rappelle que 0,5 mm c’est l’épaisseur d’une pièce de 2 euros sans la tranche… ça peut aider et 2 euros on les a souvent en poche !

 

  Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

 

Knut, me dit que : Pour la bougie, je monte du BOSCH avec grand succès.WR8CC pour la Bullet 500

 

 Jean-Luc :

Pour compléter cette information j'ai obtenu auprès d'un ami retraité de la mécanique ( hé non ce n'est pas Jacques) une sorte d'équivalence de marques concurrentes.

En effet on ne trouve pas toujours des NGK donc voici ce que je propose


Marque Reference A defaut

CHAMPION RN3C N3C
AC R 42 C X L
BERU 14 Z - 3 C U
BOSCH W R 4 C C
EYQUEM 75 LB 80 LB 805 L 805 LP
LODGE 2 HLN
MARCHAL 5 H
NGK BR 8 ES

Note du ouaibmastair :

 Il faut noter effectivement, le catalogue Bosch propose pour les Royal Enfield ce type de bougie.

C'est vrai qu'on est pas la pour faire de la pub, mais les Bosch sont vraiment de qualité.

j'ai moi-même toujours eu des problèmes de bougies sur mon vieux scooter vespa px 125 et

n'ai pu les résoudre que lors du changement des bougies foireuses que j'employais (type super marché) par cette marque.

 

 

 

Quelques problèmes mais redisons le assez rare sur nos gros monos avec la bougie :

 

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

Éclatement net de l'isolant

Ceci a pu être provoqué par une chute de la bougie sur le sol (choc direct). En réglant l'écartement de l'électrode, vous avez pu également forcer un peu sur l'électrode centrale et faire éclater la céramique. Si tel n'est pas le cas, vous devez suspecter un phénomène de détonation, d'où fissure puis perte du morceau. Dans ce cas il faut déterminer la cause de la détonation et y remédier (carburant avec un indice d'octane trop faible notamment) puis installer une bougie neuve dotée de l'indice thermique approprié.

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

Dépôts sur le bec de l'isolant

Des dépôts en différentes couches apparaissent à cause des différences de température. Si les dépôts situés près des électrodes ou de la pointe de l'isolateur deviennent plus conducteurs, la bougie risque de se mettre en court-circuit (plus d'étincelle donc plus d'allumage)

Électrodes partiellement fondues

Les électrodes ont commencé à fondre en raison d'une température trop élevée. Comme elles sont en acier, cela signifie que la température de fusion a été atteinte... L'enquête s'impose... Carburant inadapté ayant entraîné des cliquetis (autoallumage), bougie trop chaude, carburation trop pauvre, prise d'air ??? Il faut intervenir rapidement car si vous ne faites rien ou si vous ne vous en apercevez pas (enfin il faut vraiment ne pas écouter le moteur pour ne pas s'en rendre compte), vous aboutirez directement au cas détaillé dans la photo ci-dessous...

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

Électrodes totalement fondues

Les électrodes ont fondu et même la céramique de l'isolant a été attaquée. La température a dépassé les 1000° C et il y a toutes les chances pour que le moteur soit endommagé (soupapes, sièges, etc...). Le démontage s'impose... Si vous continuez encore vous arrivez au stade final détaillé ci dessous...

Dépôts d'aluminium

Pas bon du tout !!!!! L'aluminium provient sans nul doute du piston qui a commencé à fondre par endroits.... Ce phénomène est assez rare car il faut quand même insister un peu pour en arriver là, mais dans ce cas démontage obligatoire du haut moteur pour vérification complète parce que vraiment il y a un problème. Vérifiez également tout ce qui pourrait avoir entraîné un tel auto-allumage (voir cas précédent).

Bougie cendrée

Ce dépôt est provoqué par la combustion de l'huile sur les électrodes lorsqu'elles sont suffisamment chaudes. Si ceci est normal sur un deux temps qui brûle son huile (mélange), ce phénomène doit vous pousser à surveiller votre consommation d'huile qui devrait commencer à augmenter. En tous cas : pas normal, à surveiller.

Si vous ne faites rien, un jour vous constaterez que votre bougie ressemble à la suivante.

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

 Bougie grasse voire huileuse

L'allumage est faible voire inexistant. Ce phénomène peut être causé par une usure des guides soupapes et/ou des segments et/ou du cylindre. Quoi qu'il en soit, à ce moment vous devez consommer pas mal d'huile et un réfection moteur s'impose....

Bougie perlée

Les dépôts de carbone (et anciennement de plomb) se déposent et créent un lien direct entre les deux électrodes. Le courant passe directement entre les électrodes et ne génère plus d'étincelle. Le moteur s'arrête dans un beuhhhh lamentable. Une seule solution, démontage, nettoyage et réglage de l'écartement. Si le phénomène se produit régulièrement il va falloir inspecter tout le circuit d'admission et si ce dernier est normal, suspecter un encrassement de tout le haut moteur.

Surchauffe

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

Si vous constatez que la céramique de l'isolant a une couleur blanchâtre, voire franchement blanche et que l'écartement des électrodes est trop important (alors que vous l'avez correctement réglé au moment de monter la bougie), vous devez suspecter une surchauffe. Les causes habituelles sont en général trop d'avance à l'allumage, une carburation trop pauvre (trop d'air), une prise d'air à l'admission ou une bougie trop chaude (indice thermique trop élevé). Si tout est correct, essayez une bougie d'indice thermique immédiatement inférieur).

Note : sur les revues techniques de nos motos, vous trouvez souvent 2 références de bougies : La bougie standard et une seconde, un peu plus froide. Sous nos climats avec la référence standard en général ça va, mais si vous roulez l'été en mettant bien du gaz, essayez la référence un peu plus froide, votre moteur vous remerciera. C'est ce que je fais avec ma 600XR et elle chauffe un peu moins, mais dés l'automne, si vous habitez une région un peu froide, remettez la bougie standard car sinon difficultés de mise en route (la bougie met beaucoup de temps pour atteindre sa température optimale, voir n'y arrive pas et vous l'encrassez rapidement.

Sur les vieux moteurs (motos anciennes)

Certaines chambres de combustion ont des formes particulières afin de provoquer un mouvement des gaz admis dans le cylindre et améliorer ainsi la combustion. Si votre culasse possède des fortes zones de squish vous pourriez éventuellement rencontrer ce type d'usure des électrodes. En temps normal, si vous changez régulièrement de bougie, vous ne devriez pas rencontrer ce type de problèmes. Dans le cas contraire, songez à la regarder au moins une fois par an......

Isolant fendu (et/ou perte d'un morceau)

Le culot a reçu un choc. Soit vous avez laissé tomber la bougie et vous n'avez pas vu que l'isolant s'était fendu à ce moment, soit le problème est survenu pendant le fonctionnement du moteur. Cette seconde hypothèse est plus grave car cela signifie qu'il y a eu détonation au lieu d'une combustion homogène. Cela se produit si vous avez entendu un cliquetis à la reprise, en général dû soit à un excès d'avance à l'allumage, soit à l'utilisation d'un carburant d'indice d'octane trop bas, soit à une carburation trop pauvre, soit à une prise d'air à l'admission (ceci appauvrit le mélange en raison d'un trop fort volume d'air admis) sot enfin en raison d'une température trop élevée (vérifier le circuit de refroidissement).

 

M'écrire : royalenfieldlesite@wanadoo.fr                          

Ajouter aux favoris        haut de la page      Plan du Site

    Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.  

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessous

Copyright © Royal Enfield Le Site - http://www.royalenfieldlesite.com - Courriels : Royalenfieldlesite@wanadoo.fr