[ Moteur Carburation Echappement    >> ] [ Démontage rodage des soupapes ] [ L'embrayage un mystère ? mais non ! ] [ Démontage complet Crankase ] [ Démontage de la culasse ] [ Vilebrequin-Roulements ] [ Carbu tout la dessus ! ] [ Pot d'échappement ] [ Chaîne primaire ] [ Calculs du débit d'huile ] [ Comparatif pompes à huile ] [ Pannes sur une 350 ] [ Rupture Vis du Carter primaire ] [ Fuite sur le décompresseur ] [ Piston incroyable ] [ Dégueulage de l'huile sur 350 ] [ Table de conversion ]

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessus

 

Ajouter aux favoris        Plan du Site

Manuel d'atelier Bullets 350 et 500 jusqu'à ce jour>>>>>>>>> 

Le démontage du Haut moteur par Jacques :

 

ce n'est pas un gros truc de démonter la culasse et le cylindre,

 1/ il faut juste déposer le réservoir, 

  

 

2/  le carbu

 

3/ l'échappement (Les 3 points du démontage)

    

 

4/ les caches culbuteurs

  Ajouter aux favoris   haut de la page      Plan du Site

là tu fais faire plusieurs tours au moteur en observant bien le mouvement des culbuteurs et des soupapes,

chaque deux tours de vilebrequin les soupapes doivent être libres et les tiges poussoir doivent tourner libre.

 

Concernant le joint de cache culbuteur. Dans ce joint il y a, dans un angle, une lucarne entaillée, comment doit-on la positionner ?

Jacques nous répond : En bas à gauche (ou à droite) mais ne me demande pas à quoi elle sert. (Peut-être pour empêcher la dilatation de l'air dans ce volume qui sans cette lucarne serait fermé.

    

Ensuite place le piston en fin de compression (les deux tiges de culbuteurs libres en même temps).

Dévisse en diagonale les 4 vis spéciales de la culasse et les deux écrous (un à droite un à gauche

(de préférence avec une clé à oeil fermée et pas une clé plate).

Frapper la culasse avec un maillet caoutchouc de carreleur (ne pas forcer avec un tournevis entre les ailettes).

La culasse doit se séparer du cylindre.

 

Extraits du forum, Questions ... réponses ...Claude : Impossible de décoller la culasse. J'ai bien enlevé les six écrous qui la tiennent, utilisé un maillet en caoutchouc pour la faire bouger! Wink pas moyen. Y a-t-il un truc ? Je pense revisser sans serrer et demarrer le moteur, est-ce une bonne idée?

La réponse de Paul :Bon, alors moi évidemment j'ai eu le même problème, mais lorsque Jacques m'a dit que la culasse avait une feuillure (suis menuisier...) qui s'emboîtait de 5mm sur le cylindre, j'en ai conclu qu'il fallait surtout pas frapper latéralement, mais de bas en haut.
Avec une cale en bois et un maillet, j'ai pris appui dans la gueule de l'échappement et en 3 coups bien sentis, elle s'est décollée.
ATTENTION: faite pas la connerie que j'ai failli faire: il faut absolument déposer les culbuteurs et extraire les tiges poussoirs avant de sortir la culasse, car les tiges poussoir montent en s'évasant et en remontant la culasse on les coincerait dans leurs puits. Me suis arrêté juste à temps.
Cette p.. de culasse est fixée par 4 vis femelles à clé de 14, et 2 écrous au pas impérial pour lequel il faudrait une clé à pipe anglaise que je n'ai pas. Seule la clé plate de la trousse à outil d'origine y va, mais juste juste au risque de casser des ailettes. Alors gaffe pour ceux qui feront cela un jour.
Paul 

Pyrth : Ce problème très commun vient en général des rondelles enfilées sur les goujons et écrasées par les écrous de fixation dans leurs puits (elles sont en acier trop mous).
L'idéal est de les remplacer par des plus épaisses fabriquées dans un acier plus dur. (Hitchcock vend des sets de ces rondelles)

  Ajouter aux favoris   haut de la page      Plan du Site

Vérifier de visu ce qui se passe dans la chambre d'explosion (soupapes et tête du piston).

Puis déposer le cylindre qui tient par un écrou de 6,35 mm situé au-dessus de la trappe des poussoirs,

le décoller au maillet et le dégager par le haut.

 

 Vérifier que les clips qui maintiennent l'axe de piston en place sont toujours dans leur gorge respective

et ne se baladent pas dans le trou de l'axe pour ramoner le cylindre.

 

Ajouter aux favoris   haut de la page     Plan du Site 

Placer la bielle au point le plus haut et la secouer fortement et verticalement pour tester le jeu de la bague de tête de bielle il ne doit pas y avoir du tout de jeu, elle doit se déplacer sans point dur lorsqu'on la fait tourner sur le maneton du vilebrequin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite tenir d'une main le piston et de l'autre la bielle et tester le jeu du pied de bielle (c'est la partie de la bielle fixée au piston) là aussi le jeu doit être nul et le déplacement sans point dur.

 

 

   Ajouter aux favoris   haut de la page     Plan du Site

 

Vérifier ensuite le piston dont on aura déposé les segments pour voir s'il n'y a pas un début de divorce entre la tête et le bas de la jupe du piston (en général cela se produit dans la gorge du segment racleur (celui du bas) là où un saignée entaille complètement la jupe du piston.

 

  

 

Ici piston dans ce  cas.... coupé en deux !!!

  Ajouter aux favoris   haut de la page      Plan du Site

Serrage de la culasse par Jacques.

Non la clé dynamométrique n'est pas obligatoire lorsque on a l'habitude, mais si c'est toi qui doit le faire et si tu ne l'a jamais fait, c'est couillon de risquer de péter un goujon de culasse et de partir dans les emmerdes.

  Serrer une culasse à la main c'est comme poser sa main sur le front d'un enfant pour savoir s'il a de la température, il y a une question de "peps" ou de "pifomètre"

 Si tu te fais prêter un clé dynamométrique il faut en trouver une qui permet les faibles couples de serrage, car le serrage est de:

 24 pieds/livres soit 24 / 7,242 = 3,3 m/kg

 ...est peu de chose, il ne faut donc pas prendre un clé qui va jusqu'à 10 ou 15 kilos car pour 3,3 kilos

elle n'a pas de précision suffisante.

Personnellement je ne possède pas de clé dynamométrique

  (je m'en suis bien sûr servi dans ma vie professionnelle), mais là pour ma retraite je n'ai pas fait cette dépense.

 M'écrire :  royalenfieldlesite@wanadoo.fr

 

Ajouter aux favoris   haut de la page      Plan du Site

    Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Pour la suite du chapitre click sur les liens ci-dessous

[ Moteur Carburation Echappement    >> ] [ Démontage rodage des soupapes ] [ L'embrayage un mystère ? mais non ! ] [ Démontage complet Crankase ] [ Démontage de la culasse ] [ Vilebrequin-Roulements ] [ Carbu tout la dessus ! ] [ Pot d'échappement ] [ Chaîne primaire ] [ Calculs du débit d'huile ] [ Comparatif pompes à huile ] [ Pannes sur une 350 ] [ Rupture Vis du Carter primaire ] [ Fuite sur le décompresseur ] [ Piston incroyable ] [ Dégueulage de l'huile sur 350 ] [ Table de conversion ]
Copyright © Royal Enfield Le Site - http://www.royalenfieldlesite.com - Courriels : Royalenfieldlesite@wanadoo.fr